Ondjoss, l’application africaine concurrente de WhatsApp

Ondjoss, l’application africaine concurrente de WhatsApp

En ces périodes de crise sanitaire de la COVID-19, pendant que le monde tout entier est tourné vers les applications de messagerie pour le flux d’informations, une nouvelle application africaine de messagerie vient aussi s’imposer. Ondjoss s’illustre comme une plateforme de messagerie instantanée concurrente de WhatsApp.

C’est une création purement africaine. La nouvelle application de messagerie instantanée Ondjoss est conçue et développée par un jeune étudiant camerounais. Elle s’impose à WhatsApp en tant que concurrent par sa particularité pour le respect de la vie privée et la protection des données de ses utilisateurs. Effectivement l’application permet à ses utilisateurs de protéger leurs données grâce à leur ADN, une garantie qu’on ne retrouve pas chez la filiale de Facebook.

Lire aussi : WhatsApp : cette fonctionnalité tant attendue sera bientôt disponible

Outre les fonctionnalités propres aux applications de messagerie instantanée (l’envoi des textos, les notes vocales, les appels audio et vidéos), l’application Ondjoss permet également le transfert des fichiers lourds et de créer des groupes de discussion pouvant contenir jusqu’à 500 personnes.

Notons que les sauvegardes sont faites de manière automatique avec un stockage illimité. Ce qui permet de retrouver tous les anciens messages même dans le cas d’un changement de smartphone. Ondjoss s’est également donnée pour mission de protéger les messages et fichiers sauvegardés par ses utilisateurs contre l’attaque des hackers. Si l’on croit le site officiel de l’application Ondjoss.com, une équipe est mise en place pour donner encore plus de fonctionnalités à l’application dans la mise à jour à venir.

Related Post

One Comment

  • Mon téléchargement n’est qu’un soutien symbolique car j’estime qu’une kamite authentique ne peut pas adhérer à l’idéologie de la vie (ou de l’amour) en « rose » ; du moins pas encore. Ngo Bikim

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *