Donald Trump veut s’en prendre à Alibaba

Donald Trump veut s’en prendre à Alibaba

Le président américain Donald Trump s’est attaqué à Alibaba. Il laisse entendre qu’il est possible que ce géant soit aussi interdit sur le sol américain. Nul doute q’il le dit avec conviction. Ce qui relance la guerre commerciale avec la Chine. Puisque ces dernières semaines, il n’a fait que rendre la vie dure à Tiktok, l’application chinoise. Le président américain y voit un instrument permettant d’obtenir des informations sur les Américains. Autrement dit, Tiktok est accusée d’espionnage au profit du gouvernement chinois.

C’est après TikTok et WeChat que le président des États-Unis s’est attaqué samedi au géant chinois du commerce en ligne Alibaba. Au cours d’une conférence de presse , Donald Trump a laissé entendre qu’Alibaba pourrait également être interdit d’exercer aux États-Unis. Il lui a été demandé s’il voulait interdire d’autres entreprises chinoises et notamment Alibaba. «Oui, nous regardons d’autres choses», a confirmé Donald Trump, rapporte Reuters.

La menace survient après que le président a signé, vendredi dernier, le décret obligeant ByteDance, la maison mère chinoise du réseau social TikTok à céder sa célèbre appli aux Américains. L’entreprise doit vendre son application dans un délai de 90 jours.

Le secrétaire d’État Américain Mike Pompeo a lancé au début du mois d’août une vaste offensive contre les géants technologiques chinois, baptisée «Clean Network», littéralement «nettoyer les réseaux». Washington a dans son collimateur le moteur de recherche Baidu, China Mobile et China Telecom ou encore Tencent, une holding qui excelle dans les services internet et mobiles ainsi que dans la publicité en ligne.

Lire aussi : Nigéria : De l’électricité à partir du manioc

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *