Besi, la marque d’un jeune entrepreneur togolais basé aux USA

Besi, la marque d’un jeune entrepreneur togolais basé aux USA

La marque « Besi » est une découverte du jeune américain d’origine togolaise, Carlos Djalédjété. Cette marque prend de l’ampleur et gagne le cœur de plus d’un dans le monde. Besi est un trust (Sportwear & Streetwear) en train de gagner du terrain.

Installé il y a 7 ans dans le Maryland, à Washington DC, Carlos Djalédjété, le jeune entrepreneur de 39 ans, grignote le terrain des grandes marques.
Ce jeune grâce à son talent voit son entreprise prendre de la grandeur avec les différents produits qu’il développe. Il produit des sweat jogging, casque bluetooth sport, les casquettes, T-Shirt, et leggings. Le patron de « Besi » se projette dans un rêve américain pas si aisé.

« Mon objectif est d’abord d’essayer de ramener la qualité d’ici à un prix abordable à la population africaine… », a affirmé Carlos Djalédjété
Un objectif, qui pour le patron de Besi, s’illustre par ce rêve américain qu’il a hérité et aussi répondre aux multiples besoins de ses frères africains.

Lire aussi : Sylvanus Akanho : un entrepreneur togolais à suivre de près

Le jeune entrepreneur voyant les innovations d’aujourd’hui en ce qui concerne la technologie, qui est un domaine du futur, et le sport qui est prisé dans la société, s’est dit qu’investir dans ces domaines ne serait pas une peine perdue. Puisque selon lui tout le monde est appelé forcément à faire le sport.

« Faire le vestimentaire dans le domaine sportif serait un bon investissement… », précise-t-il avant d’ajouter que c’est à partir de cette idée qu’est parti l’ensemble de son entreprise. L’idée « Besi » est née du prénom du jeune entrepreneur (Besié Parc) qui veut de l’authenticité et l’originalité à sa marque. L’entreprise offre de la technologie en fabriquant des écouteurs et se projette à embrasser presque tous les domaines de la technologie pour servir un monde plus large.

Avec un son impeccable, ces écouteurs wealers bluetooth sont capables de recevoir des appels avec une distance de réception de 10 mètres.
« Nous avons choisi d’abord les écouteurs pour entrer dans le marché avec le temps », a lancé le patron de Besi.

Ce jeune entrepreneur d’origine togolaise ne pense pas s’arrêter là. Il projette plein de choses dans le domaine de la technologie et bientôt des tenues sportives disponibles pour toutes les disciplines. Il pense que la vision de Besi est grande et pour cela il compte réaliser son rêve.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *