L’Afrique pourrait gagner 57 milliards de dollars grâce à Facebook

L’Afrique pourrait gagner 57 milliards de dollars grâce à Facebook

Cette somme colossale est une estimation du cabinet britannique Analysys-Mason qui a réalisé une étude sur les investissements du géant Californien en Afrique. Selon le rapport délivré par le cabinet britannique, dans les cinq prochaines années, les investissements de Facebook devraient rapporter à l’Afrique 57,6 milliards de dollars.

Le géant Californien investit sur le continent africain notamment dans les infrastructures de connexion au Nigeria et en Ouganda et dans plus de 44 pays sur le continent pour les points d’échange internet et les réseaux d’opérateurs. Facebook investit aussi dans 2Africa « le câble le plus complet au monde » qui doit encercler l’Afrique en 2023-2024.

Lire aussi : Facebook annonce la modification de son interface

Facebook marque sa présence en Afrique à travers son réseau « Wifi Express ». Ce réseau de point d’accès avait été testé en Inde ou l’un de ses programmes « Free Basics » avait été bloqué par les autorités indiennes. Le « Wifi Express » a été déployé dans 7 pays dont le Sénégal, le Nigeria et l’Afrique du Sud. 

Le réseau de point d’accès ne délivre pas une connexion gratuite mais facilite l’accès à la toile grâce à la coopération avec les fournisseurs locaux de connexion. D’après le rapport du cabinet Analysys-Mason, le Wifi Express devrait rapporter plus de 300 millions de dollars dans les cinq prochaines années pour le continent africain.

Ces actions du géant Californien sont des atouts dans le secteur social et économique pour tous les acteurs notamment les consommateurs, les entreprises et surtout les gouvernements. Dans ce sens, le cabinet déclare : « les individus en bénéficient grâce à un accès accru à l’information et aux services, ce qui entraîne une amélioration de la qualité de vie, de la santé, de l’éducation et des revenus.

Les entreprises bénéficient d’une plus grande efficacité organisationnelle et d’une plus grande facilité d’accès et de communication avec les clients. Enfin, les gouvernements peuvent utiliser une meilleure connectivité pour accroître l’efficacité et la transparence, ainsi que l’augmentation de la portée des services d’administration en ligne ».

Ces investissements ne profitent pas qu’à l’Afrique mais aussi au géant californien qui essaie d’une manière ou d’une autre d’être plus présent que jamais. Ses applications font d’ailleurs partie du quotidien de millions d’Africains…

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *