Le Vatican lance eRosaire, un « chapelet intelligent »

Le Vatican lance eRosaire, un « chapelet intelligent »

Le Vatican s’adapte à l’ère du numérique. Il se tourne vers sa priorité : les jeunes (connectés, ndlr) en mettant à leur disposition un chapelet intelligent.  Le « eRosaire », vient d’être lancé par le Réseau mondial de prière du Pape, afin espère-t-on « d’engager les jeunes dans la prière traditionnelle ».

Ce rosaire électronique est incorporé à l’application mobile « Click to pray » disponible sur AppStore et GooglePlay. L’objet connecté permet d’accéder à des contenus spécifiques sur cette application bien connue par les Catholiques.

Lire aussi : Le Togolais Adiel Akplogan reconnu comme un pionner d’internet en Afrique

Même si ce chapelet « intelligent » a pour objectif d’aider les fidèles à pouvoir prier partout dans le monde via une application, il faudra débourser 99 € pour l’avoir. Pas vraiment cher selon ses concepteurs. « Il a fallu mettre beaucoup de technologie dans le tout petit espace de la croix », justifie Jerry Kao, son concepteur.

Cet eRosaire peut être porté comme un bracelet. Il s’active en faisant le signe de croix, qui synchronise alors l’application -gratuite- avec un audioguide, des images exclusives puis un contenu personnalisé sur la prière du Rosaire.  

Physiquement, l’appareil est fait de dix grains de chapelet d’agate noire et d’hématite, et d’« une croix intelligente» qui stocke toutes les données technologiques. Une fois activé, l’utilisateur a le choix entre le chapelet standard, un chapelet contemplatif et différents types de chapelets thématiques qui seront mis à jour chaque année.

Le chapelet intelligent « montre la progression de l’utilisateur à travers les différents mystères et garde la trace de chaque chapelet complété », selon les précisions du site officiel du Vatican.

« 10 % des recettes sont aussi reversées pour le développement du réseau mondial de prière du pape », explique le père Fornos. Un chapelet écoresponsable totalement en plastique recyclé pourrait suivre celui-ci.

Related Post

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *