Nigeria : Des étudiantes fabriquent une poubelle intelligente

Nigeria : Des étudiantes fabriquent une poubelle intelligente

La bonne gestion des déchets est devenue l’un des principaux problèmes environnementaux auxquels sont confrontés les pays en développement. Les étudiantes du Queens College Lagos de Yaba l’ont compris. Elles viennent de  construire une poubelle intelligente  qui conserve les déchets jusqu’à leur collecte.

Cette poubelle est fabriquée dans le but d’améliorer le mode de vie hygiénique, éviter les désagréments causés par ces déchets et les obstructions des canalisations qui entraînent des inondations et des maladies.

Quatre étudiantes du Queens College de Yaba en deuxième cycle du secondaire (SS2) ont présenté leur solution aux  cadres supérieurs de Cisco et des autres partenaires présents lors de la récente célébration de la création de la 200 ème académie Cisco Networking au Nigeria.

Lire aussi : Cisco Global Program Solver : solar Freeze gagne 75 000$

«C’est un moyen de lutter contre certaines maladies auxquelles nous sommes confrontés en Afrique. Nous savons qu’il existe encore des cas d’Ebola en Afrique et qui sait si un autre cas ne pourrait être signalé au Nigéria. Notre travail est d’empêcher cela en garantissant des moyens plus efficaces d’éliminer nos déchets », expliquent- t-elles.

Selon les explications, la corbeille en atteignant un certain seuil envoie un signal à l’Autorité en charge de la collecte pour prendre les mesures qui s’imposent. Elle émet un bip sonore concernant l’emplacement particulier. Les entreprises de recyclage pourraient venir chercher les verres ou les plastiques en tant que matières premières dont ils ont besoin pour recycler.

«Une fois que vous vous approchez de la corbeille, les capteurs interceptent le signal et celui-ci s’ouvre tout seul. Vous n’aurez pas besoin de l’ouvrir et fermer avec vos mains lorsque vous jetez vos déchets », poursuivent ces jeunes filles.

Lire aussi : Au Nigeria, Vodacom forme les élèves sur la robotique

En 2014 un rapport de la société de gestion des déchets du Nigéria (WAMASON), a dénoncé l’absence d’une infrastructure de gestion des déchets à même de recycler les 65 millions de tonnes de déchets par an dans le pays.

Actuellement les statistiques montrent que le Nigéria génère 1,1 million de tonnes de déchets électroniques par an, dont environ 40% dans l’État de Lagos. Le leader mondial des technologies, Cisco, continue de démontrer son engagement à renforcer les compétences numériques au Nigéria.

 

 

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *