Paris : Cina Lawson et une délégation représentent le Togo au Viva Tech

Paris : Cina Lawson et une délégation représentent le Togo au Viva Tech

 

Cina Lawson, le ministre togolais des postes et de l’économie numérique est à Paris pour vivre l’édition 2018 du Viva Tech. Une délégation composée d’une quinzaine d’entrepreneurs technologiques l’accompagne. Le ministre et ces jeunes représentent le Togo du 24 au 26 mai 2018 à Paris (Porte de Versailles) à la 3ème édition de Viva Technology.

Cette année qui est celle de l’Afrique, le continent est accueillie en invité d’honneur.Plusieurs startups africaines occupent un  espace dénommé Afric@Tech où le public vient découvrir le potentiel de créativité, d’ingéniosité et d’innovation qui les anime.

« En prenant l’initiative de faire participer certains acteurs de notre écosystème digital, l’ambition de Cina Lawson est de donner une opportunité à nos jeunes startups de côtoyer et de rencontrer des acteurs d’un environnement en perpétuelle mutation », informe le service communication du ministère.

Durant trois jours, les entrepreneurs togolais iront à la  rencontre des startups les plus innovantes et des plus grands groupes internationaux pour éventuellement penser à des partenariats. Ils découvriront aussi les nouvelles tendances et innovations, présenteront leurs produits et services en vue de « créer de nouvelles opportunités de croissance et ouvrir, pourquoi pas, une nouvelle page de leur success stories ».

Jeudi 24 mai, Cina Lawson a été une des panelistes sur le thème « l’entrepreneuriat en Afrique » aux côtés de Thione Niang, fondateur d’Akon Lighting Africa, de Stéphane Richard, PDG d’Orange et de Amrote Abdella, Directrice Régionale Microsoft 4Africa. Elle a par ailleurs échangé avec Paul Kagamé, le président rwandais (à la tête d’un pays avancé en matière de nouvelles technologies, ndlr).

« Viva Technology est une opportunité extraordinaire d’une plus grande exposition de l’ingéniosité et de la créativité togolaise. Les visiteurs internationaux du salon auront ainsi l’occasion d’apprécier la qualité des start-ups de notre écosystème digital et, partant, constater que cette expertise technologique peut s’exporter », affirme Cina Lawson.

 

Crédit Photo : Ministère des postes et de l’économie numérique

 

 

Related Post

3 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *