Des étudiants sud-africains bénéficient du programme Seeds for the Future

Des étudiants sud-africains bénéficient du programme Seeds for the Future

Des étudiants sud-africains de même que ceux d’autres pays africains ont  bénéficié du programme Seeds for the Future en Chine. Ils ont profité le temps  d’une immersion à Pékin pour mieux comprendre les évolutions technologiques qui s’y trouvent.

Seeds for the Future, la plupart des participants le considère aujourd’hui comme une expérience qui mélange  l’apprentissage du mandarin à Pékin, la construction d’un réseau 4G dans un laboratoire Huawei à Shenzhen et la possibilité de rencontrer d’autres étudiants africains en TIC du Nigeria et de la Côte d’Ivoire.

Pour l’Afrique du sud, 10 étudiants des filières technologiques ont été sélectionnés. Ce voyage d’étude dont ils ont pris part est une initiative de l’entreprise Huawei en partenariat avec le Département des télécommunications et des services postaux. Il faut dire que cette action rentre dans le cadre des actions Responsabilité sociale de l’entreprise Huawei qui a choisi de par ce biais d’amener des étudiants des pays en développement à en apprendre un peu plus sur les technologies qui révolutionnent le monde. De là, ils peuvent aussi une fois de retour dans leurs pays respectifs les mettre à la disposition de leurs communautés.

Sabrina Govender, étudiante à l’Université de technologie de Durban, a déclaré que les cours de télécommunication étaient assez intenses au début, mais que l’apprentissage a été utile. «La mise en œuvre de niveau IoT et le déploiement technologique global en Chine les distinguent du reste du monde. Cela m’a ouvert les yeux sur les vastes possibilités qui pourraient éventuellement être mises en œuvre chez nous afin d’améliorer notre vie », a-t-elle ajouté.

«Avant d’arriver en Chine, les étudiants ne comprenaient pas parfaitement le pouvoir de la connectivité. En Chine, ils ont pu faire l’expérience directe de la façon dont un téléphone portable peut changer notre façon de travailler, de vivre et de jouer. Ils ont vu l’IoT en pratique dans la rue, des vélos connectés aux paiements mobiles en passant par le cloud computing, les solutions de transport intelligent et de sécurité urbaine », explique le porte-parole de Huawei SA, Vanashree Govender.

Related Post

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!