La BRVM lance un concours pour les fintech

La BRVM lance un concours pour les fintech

La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) vient de lancer un concours à l’endroit des fintech. Elle met désormais les solutions orientées vers les  technologies financières au cœur de ses actions.  Ce concours de Projets Fintech baptisé « BRVM Fintech Innovation Challenge » permettra de sélectionner des initiateurs de projets en vue de bénéficier d’accompagnements sur mesure.

La cible principale de la BRVM, ce sont de jeunes talents, personnes physiques âgées de 18 à 40 ans ou startups établies dans la région UEMOA, porteurs de projets innovants ou de thèmes de recherche d’intérêt dans la Fintech. C’est une manière pour la Bourse d’apporter sa touche à l’accompagnement et donc la mise en valeur des solutions qui révolutionnent peu ou prou la manière même de faire les transactions financières. Ce concours s’inscrit dans le cadre global de l’AfricaFinLab qui est une initiative continentale de développement et de promotion de l’innovation en finance.

Un laboratoire des technologies numériques a été d’ailleurs mis en place pour pouvoir accompagner le système financier sous régional dans l’innovation et l’anticipation sur les disruptions futures.  C’est le travail de la  « BRVM Fintech Lab ».

 « Un jury composé de spécialistes dans les domaines concernés sélectionnera les projets innovants qui permettent de relever de réels défis métiers dans le secteur des services financiers. Certains candidats retenus auront une période de 6 à 12 mois pour mener à bien leurs projets dans le laboratoire de la BRVM équipé à cet effet quand d’autres participeront à un hackathon organisé par la BRVM et AfricaFinLab », souligne un communiqué de presse de l’organisation. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 17 octobre 2018.

 

Les gros poissons s’intéressent aux petits

 

Vue de près, cette stratégie de détection des meilleures solutions est entrain de gagner du terrain.  Des géants comme Ecobank ont déjà un concours de ce genre c’est-à-dire pour récompenser et s’allier surtout avec les  brillantes pépites existantes en matière d’implémentation de solutions fintech. D’envergure plus continentale, ce concours a ouvert ses portes pour une première fois à d’autres solutions innovantes de la France, de l’Angleterre, entre autres.

C’est un peu le même schéma au niveau de la BRVM. Ces types de concours font des startups de vrais partenaires des institutions bancaires que des concurrents. Les premières sont restées longtemps en marge des nouvelles technologies au moment où les dernières ne jurent que par elles. De là, tout danger est écarté et les gros poissons peuvent facilement « avaler » les petits. Quoi qu’il en soit, chacun aura compris qu’évoluer de son côté a des limites…

 

Plus d’informations ICI

Related Post

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!