Ghana : Vodafone veut former 10 000 codeurs

Ghana : Vodafone veut former 10 000 codeurs

10 000 jeunes seront formés au codage. Cette initiative rentre dans le cadre d’un programme national de formation lancé par l’opérateur de téléphonie mobile, Vodafone du Ghana.

Former les jeunes au codage serait-il l’avenir de l’informatique ? Sans doute oui à voir les nombreux projets et programmes tant privés que gouvernementaux qui se mettent en œuvre dans de nombreux pays. Au Ghana, le ministère des Communications travaille en symbiose avec l’opérateur Vodafone. Ce projet donne un coup de pouce à l’objectif du gouvernement. Celui de faire du pays, un géant des nouvelles technologies en Afrique.

« Je suis ravi d’apprendre que Vodafone a pris les devants dans cette optique pour nous associer à cette réalisation pour les jeunes au Ghana. Quand on peut transformer la vie des Ghanéens surtout les jeunes à travers le codage ; notre avenir technologique en tant que pays est entre de bonnes mains », s’est réjoui  Vincent Odotei Sowah, vice-ministre en charge des Communications.

Les 10 000 jeunes concernés seront identifiés sur toute l’étendue du territoire ghanéen.  Leur tranche d’âge est comprise entre 14 et 18 ans.  Ils apprendront durant tout le programme la conception de sites web et le développement d’applications. Les responsables de l’entreprise Vodafone estiment vouloir former la prochaine génération de créateurs de diverses solutions informatiques. Ils devront aussi apporter un plus à l’économie du moment où l’économie numérique participe peu ou prou au PIB des pays africains. Les jeunes et adolescents intéressés par ce programme sont invités à postuler sur ce site.

Pour Kenneth Ashigbey, le président-directeur général de la Chambre des Télécommunications du Ghana (GTC), « en Afrique, il existe un certain nombre de défis auxquels nous faisons face et pour être apte à surmonter ces défis, nous devons avoir la capacité de coder, d’apprécier la 5G, et donner à nos enfants l’opportunité de rivaliser avec leurs égaux dans le monde ». Le Ghana se donne un nouveau défi. Reste à voir lequel de ses voisins suivra.

Related Post

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!