Ecobank Fintech Challenge 2018 : Voici les lauréats

Ecobank Fintech Challenge 2018 : Voici les lauréats

La deuxième édition de l’Ecobank Fintech Challenge  est entrée dans l’histoire. Les  équipes finalistes ont rivalisé de talents ce jeudi dans la salle de conférence du siège d’Ecobank à Lomé. 3 lauréats ont été primés.

Elle sera inscrite en lettre d’or dans les annales de l’histoire. La deuxième édition du concours mettant en lice les meilleures solutions de paiement mobile s’est déroulée ce jeudi 30 août. Au  terme de cette compétition, 3 startups ont été retenues. Elles vont bénéficier de financements de la part du Groupe Ecobank et de l’accompagnement des mentors.

Pour cette édition de l’Ecobank Fintech Challenge 2018, NALA (Tanzanie) a décroché la première place avec un prix en espèces de 10 000 $. Elle est suivie de Virtual Identity (Afrique du sud) qui part avec un chèque de 7 000 $. La solution nigériane Wallet.ng occupe la  3ème place et empoche 5 000 $. Au-delà des fonds, le Groupe Ecobank appuie ces jeunes entreprises à devenir ses partenaires pour dit-on faciliter leurs implantations dans les 33 pays où elle (Ecobank) est déjà présente. Des experts assurent  aussi l’encadrement des équipes.

 

Mieux connaitre les trois gagnants

 

Nala

L’application de transfert d’argent Nala a cette particularité de pouvoir être utilisée sans connexion internet c’est-à-dire hors ligne. Cela fait d’elle une solution utilisable dans tous les milieux surtout ruraux où le taux de bancarisation est souvent presque inexistant. Elle rassemble plusieurs services financiers pour en faire un. Les concepteurs de Nala affirment que leur solution peut héberger plusieurs SIM et faciliter la gestion de dépenses et le contrôle des finances. Benjamin Fernades, le fondateur de l’entreprise nous a confié que son ambition est de pouvoir  étendre sa solution à tout le continent africain.

 

Virtual Identity

Virtual Identity rend virtuel l’accueil réservé à un client. Elle permet de mettre en place une conférence en mode virtuel entre un client et l’agent d’une entreprise donnée. Un moyen pour les entreprises de profiter de l’ère du numérique pour se rapprocher des clients malgré la distance. Cela offre gain de temps et d’argent avec une possibilité de rencontrer virtuellement son client et de travailler ensemble. C’est donc dire que la possibilité est donnée désormais à  une entreprise installée en Afrique du sud de converser avec un client basé aux Etats-Unis.

 

Wallet.ng

Grâce à Wallet, il est possible de recevoir des paiements de l’international et au niveau local. Les transactions sont facturées à  1,2% au niveau local que ce soit par carte, portefeuille ou compte bancaire. Cette commission est de 4% lorsque le paiement vient d’une carte étrangère.

« Nous bâtissons une banque  au service de ceux, de plus en plus nombreux qui ont grandi dans un monde numérique. Nous avions la volonté de bâtir une banque aussi naturellement à sa place sur votre appareil que Facebook et WhatsApp », confient les fondateurs de l’entreprise au service communication du Groupe Ecobank.

Autant de moyens qui facilitent la vie des populations et conduit le continent africain à mieux s’y prendre avec le numérique.

 

Related Post

error: Content is protected !!