Que retenir du partenariat entre Google et le Nigeria ?

Que retenir du partenariat entre Google et le Nigeria ?

Google et le Nigeria veulent coopérer dans le secteur des Technologies de l’Information et de Communication (TIC). Cette volonté a été marquée la semaine dernière par des échanges entre le vice-président de la république fédérale du Nigeria, Yemi Osinbajo et Sundar Pichai le directeur général de Google, dans les locaux de l’entreprise en Californie.

Les deux hommes ont à priori mené des réflexions sur les partenariats entre le pays et la géante société de la technologie, Google. Le vice-président de la république fédérale du Nigeria, Yemi Osinbajo a au cours des discussions indiqué à son ami Sundar Pichai la ferme détermination du gouvernement nigérian de soutenir le programme « Next Billion Users » de Google.

Les deux hommes ont également évoqué la possibilité de créer des centres d’intelligence artificielle de Google dans des établissements tertiaires du pays. Ils ont affirmé leur volonté d’installer un espace YouTube Creator pour soutenir les producteurs nigérians de contenu numérique. Ceci afin de leur permettre de tirer parti du site d’hébergement vidéo (YouTube) et de Google Tools.

Une possible coopération est en gestation pour une transformation de l’environnement réglementaire nigérian, afin d’encourager l’investissement et le partenariat dans l’espace technologique local.

Pour une réussite du partenariat, Google a prévu d’offrir une formation aux Nigérians sur l’entrepreneuriat en ligne, Android et le développement web puis le marketing numérique.

Le programme « Next Billion Users » de Google a pour l’objectif la fabrication de produits spécifiques aux marchés émergents, afin de favoriser l’accès à l’Internet à un plus grand nombre de personnes.

Il faut rappeler que cette rencontre a eu lieu en marge d’un roadshow d’investissement organisé dans la Silicon Valley en Californie et à Hollywood à Los Angeles la semaine dernière. Une  délégation nigériane d’hommes d’affaires et de gouvernement avec à sa tête le vice-président du Nigéria a saisi l’occasion pour tenter de séduire les partenaires internationaux.

 

 

Aimé Amson

Related Post

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!