Au Rwanda, le constructeur automobile Volkswagen prend place

Au Rwanda, le constructeur automobile Volkswagen prend place

Le constructeur Volkswagen vient de trouver une place au Rwanda. Une usine d’assemblage, première du genre a été inaugurée mercredi  avec la bénédiction de Paul Kagamé, le président rwandais.

Volkswagen, constructeur automobile allemand ne se sentira plus au Rwanda comme dans un pays étranger. En tout cas, plus maintenant. Elle vient de prendre place en ouvrant une usine d’une capacité de production de 5.000 véhicules par an.

C’est un nouveau plan de conquête du continent qui est cours.  Volkswagen en prenant  place et chaise au Rwanda va tenter d’étendre ses tentacules en Afrique de l’est. Après le Kenya, elle va désormais assouvir les besoins en matière de dotation en automobile au Rwanda. Quoi qu’on dise, le pays voit tout cela d’un bon œil d’autant plus qu’il est attiré par la production locale, des voitures construites au Rwanda pour les Rwandais et au-delà, les Africains.

Pour créer quelque 1000 emplois et mieux s’implanter, Volkswagen a fait appel à une entreprise locale. Elles vont développer ensemble une application mobile pour faire un peu Uber, un système de covoiturage.

Paul Kagamé a été clair sur ce point. Importer les voitures de seconde main n’est pas son souhait.  L’Afrique selon lui ne doit pas être la poubelle du monde où voitures à faibles durées de vie viendront s’échouer.

« L’Afrique n’a pas besoin d’être un dépotoir pour les voitures de seconde main ou d’occasion. À long terme, vous finissez de toute façon par payer un prix plus élevé si vous payer une voiture d’occasion, alors pourquoi ne pas payer un véhicule neuf. C’est un choix simple: les Africains, les Rwandais, nous méritons mieux ! C’est pour nous une façon de montrer que nous pouvons nous le permettre et c’est pour ces raisons entre autres, que ce partenariat prometteur avec Volkswagen est bien parti », s’est réjoui le président Kagamé lors de la cérémonie d’inauguration.

Le Rwanda avec ses 12 millions d’habitants, a un  taux d’équipement automobile considéré comme « faible ».  Les véhicules immatriculés depuis 1997 sont estimés à un peu plus de  200.000. Volkswagen  est déjà présente au Kenya et en Afrique du sud.

 

Crédit photo : Africanews

Related Post

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *