WhatsApp est visé par une nouvelle faille critique

WhatsApp a une nouvelle faille de sécurité majeure sur Android et iOS. Cette faille permet d’installer des malware à distance.  Cette faille de type dépassement de tampon s’appuie sur la manière dont les anciennes versions de l’application segmentent les métadonnées des fichiers MP4.

Cette faille touche principalement les versions Android et iOS de WhatsApp. The Hacker News donne la liste et les versions des applications touchées :

Android versions antérieures à 2.19.274
iOS versions antérieures à 2.19.100
Enterprise Client versions antérieures à 2.25.3
Windows Phone version 2.18.368 et antérieures
Business for Android versions antérieures à 2.19.104
Business for iOS versions antérieures à 2.19.100

Lire aussi : A 10 ans, Emmanuella Mayaki enseigne le codage informatique

Pour effectuer le piratage, les hackers ont juste besoin du numéro de téléphone de la victime. Il leur suffit d’envoyer par WhatsApp un fichier MP4 spécialement modifié pour mener l’attaque. Selon The Hacker’s News, il est possible de provoquer l’installation de n’importe quel malware dans le smartphone. Mais également d’exfiltrer des conversations chiffrées, données personnelles et autres fichiers stockés sur la mémoire interne.

Pour éviter d’être attaqué, mettez à jour WhatsApp au plus vite sur tous vos appareils.

Raheem Geraldo

Africa Netpreneur Prize  : LifeBank obtient 250 000 dollars


Temie Giwa-Tubosun, dont la société LifeBank fournit du sang à des hôpitaux dans le besoin au Nigeria, a remporté le premier prix Africa Netpreneur Prize de Jack Ma concours samedi lors d’une finale de cinq heures.

Giwa-Tubosun a remporté 250 000 dollars en huit mois fait partie «héros des affaires en Afrique». Les inscriptions ont été réduites à une demi-finale du 20 puis la finale 10 qui se sont rendus dans la capitale ghanéenne cette semaine pour présenter leurs plaidoiries devant quatre juges.

Lire aussi : Trace recrute un Community Manager

«Ce fut un honneur incroyable d’être nommée Business Hero d’Afrique. J’ai été vraiment inspiré par mes collègues gagnants au Netpreneur Summit d’aujourd’hui. Le prix Africa Netpreneur me donnera les ressources nécessaires pour développer LifeBank et renforcer notre présence au Nigéria et dans le reste de l’Afrique. J’ai hâte de continuer mon chemin pour résoudre les problèmes et avoir un impact significatif sur l’avenir de l’Afrique », a-t-elle déclaré.


L’ entreprise est susceptible de livrer du sang – ainsi que de l’oxygène, des plaquettes, du plasma et des vaccins – aux hôpitaux afin de réduire ces risques pour décès par manque de sang dont sont victimes beaux de patients.
«LifeBank consiste  à livrer des fournitures médicales essentielles en cas de besoin. Nous aimons dire que nous nous situons entre la mort et beaucoup de gens au Nigeria », a-t-elle déclaré.

Lire aussi : E-commerce : Jumia Cameroun ferme


Ma a été inspiré par la création de ce concours lors de son premier voyage en Afrique, en 2017, après avoir rencontré des entrepreneurs qui, a-t-il dit, avaient la même énergie et la même passion que lors du lancement d’Alibaba près de 20 ans auparavant. 

Lire aussi : Burkina Faso : Des entrepreneurs africains se donnent rendez-vous

Aux côtés de Giwa-Tubosun se trouvent Omar Sakr, fondatrice et PDG du laboratoire de recherche Nawah-Scientific, et de la fondatrice de Water Access Rwanda, Christelle Kwizera, complètent le top trois. Sakr a eu la deuxième place et 150 000 $, tandis que Kwizera a pris 100 000 $ en occupant la troisième place.


Les sept autres  finalistes ont reçu 65 000 $ chacun. Ma les a appelés tous des héros, louant leur travail et l’inspiration qu’ils pouvaient donner à la prochaine génération d’entrepreneurs africains.

E-commerce :  Jumia Cameroun ferme

Jumia Cameroun, la filiale au Cameroun du groupe de distribution par internet, transfert toutes ses opérations au Cameroun vers un modèle des annonces en ligne gratuites, Jumia deals. Ce modèle est fonctionnel à compter de ce 19 novembre. C’est dire que le site classique dédié à l’e-commerce est fermé.

Plus connu dans un format de distribution par internet, Jumia opère ce transfert en raison du contexte économique actuel du Cameroun. Malgré son développement rapide constaté au Caméroun, Jumia a conclu que son modèle opérationnel n’est pas adéquat à l’état économique du Cameroun.

Lire aussi : Nigeria : Fathia Abdullahi (12 ans) crée un robot de pliage de linge

Par ailleurs, Jumia deals n’est pas une mauvaise initiative. A travers ce site de petites annonces Jumia, les annonceurs ou les fournisseurs peuvent entrer directement en contact avec les acheteurs potentiels. Beaucoup de fournisseurs apprécient déjà ce nouveau modèle de Jumia. La possibilité y est toujours que les fournisseurs contactent certains partenaires logistiques pour organiser la livraison ou qu’ils le fassent eux-mêmes.

Ainsi, www.jumia.cm dirigera désormais les internautes vers les portails de petites annonces. Le Sell center sera fermé, dès que les dernières commandes seront traitées. Chaque retour des marchandises sera traité d’ici la fin du mois et chaque vendeur pourra lister gratuitement ses produits sur Jumia deals.

Il faut noter que Jumia opère au Cameroun depuis 5 ans. Des années durant lesquelles, il a bâti l’e-commerce camerounais. Reste à savoir si cette réduction de ses activités ne nuira pas au e-commerce du pays.

Raheem Geraldo

Instagram mondialise la suppression du compteur de likes

En juillet dernier, Instagram a annoncé le lancement d’un nouveau test sur sa plateforme. Instagram a décidé depuis plusieurs mois de tester la suppression des likes sur son application. Il a priori testé la suppression de ce comptage pour certains comptes dans sept pays. Cependant, Instagram a annoncé, ce jeudi 14 novembre, de la tester mondialement.

Lire aussi : Nigeria : Fathia Abdullahi (12 ans) crée un robot de pliage de linge

Sur Twitter, Instagram a expliqué :« À partir d’aujourd’hui, nous étendons notre test du compteur de likes privé mondialement. Si vous faites partie du test, vous ne verrez plus le nombre total de likes et de vues des photos et vidéos publiées dans le flux, sauf s’il s’agit des vôtres ». Cette expérience est une manière de permettre aux utilisateurs de ne pas être trop focalisés sur les likes mais plutôt sur le contenu posté.

Lire aussi : Que retenir du passage de Jack Ma au Togo ?

Bien qu’il soit désormais étendu au monde entier, il s’agit toujours d’un test de la part d’Instagram. Ce qui veut dire que tous les comptes ne sont pas concernés et que le réseau social a donc besoin de davantage de retours avant d’envisager une suppression pour tous ses utilisateurs.

Initialement, ce test est mené dans un total de sept pays : l’Australie, le Japon, le Brésil, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l’Irlande et l’Italie. Néanmoins, Instagram veut pousser davantage son expérimentation en l’étendant au monde entier. De son côté, Facebook chercherait à proposer un système similaire pour les publications sur son réseau social.

Raheem Geraldo

Que retenir du passage de Jack Ma au Togo ?



Jack Ma, le fondateur d’Alibaba s’est entretenu avec une vingtaine de jeunes leaders africains à Lomé le 14 novembre 2019, sur l’entrepreneuriat.

Fondateur de la plateforme mondiale de commerce électronique, Jack Ma a partagé son expérience et les clés de la réussite.  D’après lui, pour réussir il faut mettre en action la foi en votre vision et la confiance en vos collaborateurs.

L’essentiel n’est pas de réaliser le maximum de profits mais plutôt proposer quelque chose d’innovant et d’intéressant à la clientèle.  Selon le milliardaire chinois, la clé d’une réussite réside dans l’investissement des ressources humaines et la force du réseautage.

Lire aussi : Nigeria : Fathia Abdullahi (12 ans) crée un robot de pliage de linge

Le richissime homme d’affaires, n’est pas resté muet sur la théorie des E pour l’entrepreneuriat.  L’émergence de l’E-commerce repose sur la théorie des E qui sont : E comme Entrepreneuriat pour créer, construire ou produire, E comme E-gouvernement qui suppose que le gouvernement réussisse sa transition numérique, et soit efficace, I comme infrastructures et promotion de l’Internet et enfin, E comme éducation.

Après une discussion avec le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, Jack Ma a déclaré être « en mesure de travailler avec les entreprises togolaises sur les moyens de paiement électronique pour pouvoir autonomiser les PME ».

Quant aux jeunes entrepreneurs, Jack Ma les a encouragés à ne pas avoir seulement des collaborateurs mais en faire une équipe voire une famille. «Il n’est de richesses que d’hommes » a-t-il souligné.

Crédit photo : L-frii

Alexine AFAYA.

Nigeria : Fathia Abdullahi (12 ans) crée un robot de pliage de linge

Fathia Abdullahi, une jeune nigériane âgée de 12 ans, a commencé à gagner une reconnaissance mondiale après avoir créé un robot de pliage de linge qui plie les vêtements en « trois secondes ». Ses efforts ont été reconnues juste un an après avoir commencé à coder.

Selon Reuters , le jeune programmeur a commencé à coder à 11 ans. Fathia a également déclaré avoir conçu le prototype du robot pour plier les t-shirts, car «il y a trop de vêtements à plier » pendant les week-ends.

Lire aussi : Le Togolais Edem Koffi Agbeko fabrique un générateur électrique (vidéo)

« J’ai créé la chemise pour t-shirts car il y a trop de vêtements à plier les samedis. Je l’ai fabriqué à l’aide d’épingles, de poutres et de briques EV3 », a déclaré Fathia en répondant aux questions concernant la motivation de son innovation.

« J’ai commencé à coder à l’âge de 11 ans. J’ai décidé de construire le robot parce que c’est le problème que nous avons chez nous. Nous lavons les vêtements et il y a toujours beaucoup de t-shirts à plier ».

Pour l’avenir, elle souhaite être une scientifique de l’alimentation.

Le Togolais Edem Koffi Agbeko fabrique un générateur électrique (vidéo)

Edem Koffi Agbeko, un jeune togolais âgé 27 ans a inventé un générateur de courant particulier, dénommé « CM classique ». Ce dernier est particulier dans le sens où, il peut fonctionner sans carburant.

Graphiste de profession, cette invention de ce jeune passionné par les nouvelles technologies a pour objectif de remédier au problème d’électricité fréquent dans les villages du Togo. Le CM classique est donc une solution pratique pour faire sortir ces villages de l’obscurité. C’est une innovation que  Edem Koffi Agbeko ambitionne de l’internationaliser.

Lire aussi : Nigéria : A 6 ans, il construit un générateur à base de déchets plastiques

Le générateur fournit du courant d’une capacité de 220 volts et d’une puissance de 80 watt. D’après les explications du jeune inventeur, le générateur puise sa source d’énergie dans des mini plaques de 12 volts placés à l’intérieur.

Edem Koffi Agbéko n’est pas à sa première invention. En Août dernier, il a été lauréat d’un prix au Salon digital et d’innovation de Logex tenu à Lomé, pour une invention baptisée, le « Sac scolaire lampe ». Il a également déjà décroché le prix d’incubation au Cabinet Synergie.

Ainsi, ces trouvailles lui ont permis d’être le promoteur du sac solaire made in Togo. Agbéko bénéficie du soutien du fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ).

Raheem Geraldo

Le Prix Jeune entrepreneur francophone a ses lauréats

Le Prix Jeune entrepreneur a été initié pour soutenir les initiatives entrepreneuriales des jeunes. L’objectif est de leur faire connaître et les encourager à persévérer.

À cette 3e édition du prix jeune entrepreneur, deux lauréats sont sortis gagnant parmi les 420 candidatures reçues. Il y a Seynabou Dieng, (Mali) dirigeante de l’entreprise Maya et Flavien Kouatcha, (Cameroun) fondateur de l’entreprise Dave Our Agriculture Sarl.

L’OIF a remis le Prix Jeune entrepreneur francophone aux lauréats avec une dotation de 10000€ chacun le 13 novembre. Ils bénéficieront d’un suivi promotionnel.

Lire aussi : Conférence Netpreneurship : Jack Ma , Jet Li et Ban Ki Moon au Ghana

Un prix spécial du Jury a été attribué à Mariame Baradji (Cote d’Ivoire) et Kokou Noussia (Togo), d’une valeur de 3000€ chacun.

Étaient présent à cette cérémonie, l’administratrice lde l’OIF, Catherine Cano; le ministre de l’éducation et du développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick (Canada) Dominicaine Cardy; et le président du Jury Mohamed Mabrouk d’Ernst & Young.

D’après l’OIF et ses partenaires les idées novatrices des jeunes doivent être mises à profit. Car ils contribuent à un développement économique durable de leurs communautés.

Alexine AFAYA.

Conférence Netpreneurship : Jack Ma , Jet Li et Ban Ki Moon au Ghana

Le vendredi 15 novembre 2019, l’ancien secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon, et le fondateur de la Fondation éponyme et du groupe Alibaba, Jack Ma, ont rendu des visites de courtoisie distinctes à Jubilee House (présidence). 

Ils sont tous les deux au Ghana en prévision de la première édition du Sommet Africain sur le Netpreneurship, qui se tiendra à la Conférence internationale d’Accra, le samedi 16 novembre 2019.L’acteur chinois populaire Jet Li n’a pas non plus été oublié lors de la visite. Il a également pris connaissance du programme.

Lire aussi : A 10 ans, Emmanuella Mayaki enseigne le codage informatique

L’initiative Netpreneurship est pilotée par le richissime Jack Ma. Le Sommet Africain sur le Netpreneurshi est à sa première édition . Il faut noter que Jack Ma a visité plus tôt le Togo avant de mettre le cap sur le Ghana.

Ma Yun, dit Jack Ma, né le 10 septembre 1964 à Hangzhou, est un homme d’affaires chinois. Il est reconnu comme le premier marchand en ligne au monde avec son site Alibaba.com.