Facebook Pay, le nouveau système de paiement de Facebook

Facebook a lancé un nouveau système de paiement, baptisé Facebook Pay. Il sera disponible sur Facebook, Messenger, Instagram et WhatsApp. Il est conçu pour faciliter les paiements sur les réseaux sociaux et toutes les applications de Facebook.

L’on peut utiliser Facebook Pay pour envoyer de l’argent à des amis, acheter des biens ou même faire un don à des collectes de fonds. Le service sera séparé du nouveau portefeuille Calibra de Facebook et du réseau Libra. Selon la société, il reposera sur l’infrastructure financière et les partenariats existants.

Lire aussi : Recrutement de 50 téléconseillers

Selon Deborah Liu, vice-présidente du marché et du commerce de Facebook, la société prévoit de proposer Facebook Pay à davantage de personnes et de lieux, notamment pour Instagram et WhatsApp. Histoire de rendre la nouvelle fonctionnalité plus accessible aux utilisateurs de Facebook.

Ainsi, Facebook prévoit de lancer Facebook Pay sur Messenger et Facebook aux États-Unis cette semaine. Il sera initialement disponible pour les collectes de fonds, les paiements de personne à personne, les billets d’événement, les achats en jeu et certains achats effectués sur des pages et des entreprises opérant sur la place de marché de Facebook.

La société ne révèle pas exactement quand ce système de paiement sera disponible dans toutes ses applications, ni quand il sera lancé à l’international.

Le nouveau service sera disponible dans la section des paramètres des applications Facebook ou Messenger. Il supportera la plupart des cartes de débit et de crédit ainsi que PayPal. Facebook utilise Stripe, PayPal et d’autres pour traiter ces paiements.

Facebook Pay arrive quelques semaines à peine après que les sociétés de paiement se soient retirées du projet Libra de Facebook. Une organisation à but non lucratif qui supervise la création de la crypto-monnaie et son déploiement. Cependant, cela n’empêche pas Facebook de lancer un système de paiement plus traditionnel aujourd’hui.

Raheem Geraldo

WhatsApp est visé par une nouvelle faille critique

WhatsApp a une nouvelle faille de sécurité majeure sur Android et iOS. Cette faille permet d’installer des malware à distance.  Cette faille de type dépassement de tampon s’appuie sur la manière dont les anciennes versions de l’application segmentent les métadonnées des fichiers MP4.

Cette faille touche principalement les versions Android et iOS de WhatsApp. The Hacker News donne la liste et les versions des applications touchées :

Android versions antérieures à 2.19.274
iOS versions antérieures à 2.19.100
Enterprise Client versions antérieures à 2.25.3
Windows Phone version 2.18.368 et antérieures
Business for Android versions antérieures à 2.19.104
Business for iOS versions antérieures à 2.19.100

Lire aussi : A 10 ans, Emmanuella Mayaki enseigne le codage informatique

Pour effectuer le piratage, les hackers ont juste besoin du numéro de téléphone de la victime. Il leur suffit d’envoyer par WhatsApp un fichier MP4 spécialement modifié pour mener l’attaque. Selon The Hacker’s News, il est possible de provoquer l’installation de n’importe quel malware dans le smartphone. Mais également d’exfiltrer des conversations chiffrées, données personnelles et autres fichiers stockés sur la mémoire interne.

Pour éviter d’être attaqué, mettez à jour WhatsApp au plus vite sur tous vos appareils.

Raheem Geraldo

E-commerce :  Jumia Cameroun ferme

Jumia Cameroun, la filiale au Cameroun du groupe de distribution par internet, transfert toutes ses opérations au Cameroun vers un modèle des annonces en ligne gratuites, Jumia deals. Ce modèle est fonctionnel à compter de ce 19 novembre. C’est dire que le site classique dédié à l’e-commerce est fermé.

Plus connu dans un format de distribution par internet, Jumia opère ce transfert en raison du contexte économique actuel du Cameroun. Malgré son développement rapide constaté au Caméroun, Jumia a conclu que son modèle opérationnel n’est pas adéquat à l’état économique du Cameroun.

Lire aussi : Nigeria : Fathia Abdullahi (12 ans) crée un robot de pliage de linge

Par ailleurs, Jumia deals n’est pas une mauvaise initiative. A travers ce site de petites annonces Jumia, les annonceurs ou les fournisseurs peuvent entrer directement en contact avec les acheteurs potentiels. Beaucoup de fournisseurs apprécient déjà ce nouveau modèle de Jumia. La possibilité y est toujours que les fournisseurs contactent certains partenaires logistiques pour organiser la livraison ou qu’ils le fassent eux-mêmes.

Ainsi, www.jumia.cm dirigera désormais les internautes vers les portails de petites annonces. Le Sell center sera fermé, dès que les dernières commandes seront traitées. Chaque retour des marchandises sera traité d’ici la fin du mois et chaque vendeur pourra lister gratuitement ses produits sur Jumia deals.

Il faut noter que Jumia opère au Cameroun depuis 5 ans. Des années durant lesquelles, il a bâti l’e-commerce camerounais. Reste à savoir si cette réduction de ses activités ne nuira pas au e-commerce du pays.

Raheem Geraldo

Instagram mondialise la suppression du compteur de likes

En juillet dernier, Instagram a annoncé le lancement d’un nouveau test sur sa plateforme. Instagram a décidé depuis plusieurs mois de tester la suppression des likes sur son application. Il a priori testé la suppression de ce comptage pour certains comptes dans sept pays. Cependant, Instagram a annoncé, ce jeudi 14 novembre, de la tester mondialement.

Lire aussi : Nigeria : Fathia Abdullahi (12 ans) crée un robot de pliage de linge

Sur Twitter, Instagram a expliqué :« À partir d’aujourd’hui, nous étendons notre test du compteur de likes privé mondialement. Si vous faites partie du test, vous ne verrez plus le nombre total de likes et de vues des photos et vidéos publiées dans le flux, sauf s’il s’agit des vôtres ». Cette expérience est une manière de permettre aux utilisateurs de ne pas être trop focalisés sur les likes mais plutôt sur le contenu posté.

Lire aussi : Que retenir du passage de Jack Ma au Togo ?

Bien qu’il soit désormais étendu au monde entier, il s’agit toujours d’un test de la part d’Instagram. Ce qui veut dire que tous les comptes ne sont pas concernés et que le réseau social a donc besoin de davantage de retours avant d’envisager une suppression pour tous ses utilisateurs.

Initialement, ce test est mené dans un total de sept pays : l’Australie, le Japon, le Brésil, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l’Irlande et l’Italie. Néanmoins, Instagram veut pousser davantage son expérimentation en l’étendant au monde entier. De son côté, Facebook chercherait à proposer un système similaire pour les publications sur son réseau social.

Raheem Geraldo

Nigeria : Fathia Abdullahi (12 ans) crée un robot de pliage de linge

Fathia Abdullahi, une jeune nigériane âgée de 12 ans, a commencé à gagner une reconnaissance mondiale après avoir créé un robot de pliage de linge qui plie les vêtements en « trois secondes ». Ses efforts ont été reconnues juste un an après avoir commencé à coder.

Selon Reuters , le jeune programmeur a commencé à coder à 11 ans. Fathia a également déclaré avoir conçu le prototype du robot pour plier les t-shirts, car «il y a trop de vêtements à plier » pendant les week-ends.

Lire aussi : Le Togolais Edem Koffi Agbeko fabrique un générateur électrique (vidéo)

« J’ai créé la chemise pour t-shirts car il y a trop de vêtements à plier les samedis. Je l’ai fabriqué à l’aide d’épingles, de poutres et de briques EV3 », a déclaré Fathia en répondant aux questions concernant la motivation de son innovation.

« J’ai commencé à coder à l’âge de 11 ans. J’ai décidé de construire le robot parce que c’est le problème que nous avons chez nous. Nous lavons les vêtements et il y a toujours beaucoup de t-shirts à plier ».

Pour l’avenir, elle souhaite être une scientifique de l’alimentation.

Le Togolais Edem Koffi Agbeko fabrique un générateur électrique (vidéo)

Edem Koffi Agbeko, un jeune togolais âgé 27 ans a inventé un générateur de courant particulier, dénommé « CM classique ». Ce dernier est particulier dans le sens où, il peut fonctionner sans carburant.

Graphiste de profession, cette invention de ce jeune passionné par les nouvelles technologies a pour objectif de remédier au problème d’électricité fréquent dans les villages du Togo. Le CM classique est donc une solution pratique pour faire sortir ces villages de l’obscurité. C’est une innovation que  Edem Koffi Agbeko ambitionne de l’internationaliser.

Lire aussi : Nigéria : A 6 ans, il construit un générateur à base de déchets plastiques

Le générateur fournit du courant d’une capacité de 220 volts et d’une puissance de 80 watt. D’après les explications du jeune inventeur, le générateur puise sa source d’énergie dans des mini plaques de 12 volts placés à l’intérieur.

Edem Koffi Agbéko n’est pas à sa première invention. En Août dernier, il a été lauréat d’un prix au Salon digital et d’innovation de Logex tenu à Lomé, pour une invention baptisée, le « Sac scolaire lampe ». Il a également déjà décroché le prix d’incubation au Cabinet Synergie.

Ainsi, ces trouvailles lui ont permis d’être le promoteur du sac solaire made in Togo. Agbéko bénéficie du soutien du fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ).

Raheem Geraldo

Conférence Netpreneurship : Jack Ma , Jet Li et Ban Ki Moon au Ghana

Le vendredi 15 novembre 2019, l’ancien secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon, et le fondateur de la Fondation éponyme et du groupe Alibaba, Jack Ma, ont rendu des visites de courtoisie distinctes à Jubilee House (présidence). 

Ils sont tous les deux au Ghana en prévision de la première édition du Sommet Africain sur le Netpreneurship, qui se tiendra à la Conférence internationale d’Accra, le samedi 16 novembre 2019.L’acteur chinois populaire Jet Li n’a pas non plus été oublié lors de la visite. Il a également pris connaissance du programme.

Lire aussi : A 10 ans, Emmanuella Mayaki enseigne le codage informatique

L’initiative Netpreneurship est pilotée par le richissime Jack Ma. Le Sommet Africain sur le Netpreneurshi est à sa première édition . Il faut noter que Jack Ma a visité plus tôt le Togo avant de mettre le cap sur le Ghana.

Ma Yun, dit Jack Ma, né le 10 septembre 1964 à Hangzhou, est un homme d’affaires chinois. Il est reconnu comme le premier marchand en ligne au monde avec son site Alibaba.com.

Nigéria : A 6 ans, il construit un générateur à base de déchets plastiques

Le jeune talentueux Ekhator Lucky, agé de 6 ans, a fabriqué un générateur et un mixeur à base des débris de plastiques.

De nationalité nigériane, le petit génie a été repéré pour son habileté à fabriquer des objets avec des bouts de métal.

L’Afrique regorge des talents incroyables et compétences qui nécessitent d’être développés et encouragés. Notons que Ekhator Lucky est un élève du primaire basé dans la région du gouvernement local d’Egor, dans l’état d’Edo. Il fait désormais partie de ces africains brillants, dotés de compétences et savoir-faire.

Lire aussi : Togo : AZ GRAFZ numérise l’art du dessin (vidéo)

« Que Dieu vous bénisse Ekhator pour votre grand travail », « vous avez une innocence d’or », « un exemple à suivre pour tout le monde », ont écrit des internautes pour féliciter l’enfant.

Selon une source locale, le jeune Lucky aurait fabriqué d’autres objets à l’aide des plastiques recyclés. l n’y a pas que ce générateur.

Alexine AFAYA.

Togo : AZ GRAFZ numérise l’art du dessin (vidéo)

Il vous est sans doute arrivé de surfer sur les réseaux sociaux, que ce soit WhatsApp, Facebook, Twitter, etc, et de tomber sur des illustrations signées AZ GRAFZ. Ce dernier n’est que le pseudonyme d’un jeune togolais qui pratique l’art du dessin mais en format numérique.

oeuvre de AZ GRAFZ


Jean-Pierre Azanledji, alias AZ GRAFZ est l’un des jeunes artistes-dessinateurs du Togo. Il a su familiariser le dessin et le digital, pour rendre cet art souvent pratiqué à la main, plus numérique. Il travaille avec tout support numérique. « Je fais du dessin numérique, je travaille avec tout ce que je peux trouver comme support technologique, à l’instar des ordinateurs portatifs, des tablettes ou encore des smartphones », confie ce jeune.

Lire aussi : A 10 ans, Emmanuella Mayaki enseigne le codage informatique

oeuvre de AZ GRAFZ
oeuvre de AZ GRAFZ


Cette passion pour le dessin remonte à son enfance. Cette pratique, prise comme un passe-temps est devenue assez rapidement une raison de vivre pour l’artiste, surtout avec la découverte des atouts numériques. Selon lui, avec son intérêt porté à Photoshop (logiciel de traitement d’image) en 2017, la flamme du dessin a été ravivé en lui.

D’après Jean-Pierre Azanledji, toutes ses œuvres sont emplies d’amour. Que ce soit de l’illustration ou de l’imagination, ses dessins viennent du cœur. Ainsi, cet amour porté à cet art numérisé sera partagé avec ceux de son pays. Il ambitionne d’« adapter le Digital à un art donné qui n’est pas trop fréquent au Togo ».

oeuvre de AZ GRAFZ


AZ GRAFZ ne passe pas inaperçu sur les réseaux sociaux au Togo. Il est disponible pour faire des illustrations numériques de ceux qui en voudraient.

CLIQUEZ ICI POUR SUIVRE LA VIDEO