Rain met en service le premier réseau 5G d’Afrique

Rain, l’opérateur sud-africain de téléphonie mobile a annoncé l’activation du premier réseau 5G d’Afrique. Le fournisseur met la 5G à la disposition de tous les clients dans certaines parties de Johannesburg et de Tshwane. La société a déclaré que ce réseau 5G permettrait à l’Afrique du Sud de bénéficier de coûts de données réduits .

«Les clients sélectionnés dans la zone de couverture 5G de Rain ont été invités à être les premiers à acheter un réseau Internet 5G ultra-rapide et illimité . Un routeur 5G à la pointe de la technologie sera installé au domicile du client. Aucune installation n’est requise, le routeur est simplement plug-and-play et il sera connecté immédiatement », a déclaré Khaya Dlanga, directrice du marketing, Rain.

Lire aussi : Nigeria : A 7 ans, Brendon Ikem est champion d’un concours de robotique

Rain souhaite étendre son réseau 5G d’Afrique dans les prochaines semaines à toutes les petites entreprises et à tous les foyers de la zone de couverture de Johannesburg et Tshwane.  

Une connexion 5G moyenne est capable de fournir des vitesses au moins 10 fois plus rapides que les réseaux 4G / LTE existants. 

Rain compte travailler avec Huawei Technologies et l’Université WITS pour développer un laboratoire d’innovation 5G. Cet espace donnera aux jeunes ingénieurs une longueur d’avance dans le développement des nouvelles applications innovantes de la 5G.

L’île Maurice abrite la 3ème édition de Women in Tech Africa

La 3ème édition du Women in Tech Africa (WiTA) se déroulera ce 11 octobre à Quatre-Bornes, sur l’Ile Maurice. Cet évènement réunira des étudiants, des experts dans le domaine de la technologie et des entrepreneures.

Lire aussi : Irembo remporte le prix mondial de l’innovation ITU Telecom

Cette journée de partage tournera autour du thème : <Scaling of Africa>, (Mise à l’échelle de l’Afrique). Cet évènement met en exergue le succès des femmes entrepreneures qui sont dans le domaine de la technologie dans de différents pays. C’est également une occasion pour inciter d’autres femmes à se lancer dans ce domaine.

Les participants échangeront sur leurs différents projets innovateurs. L’occasion leur sera donnée d’accéder grâce aux échanges, aux mises à jour et aux nouvelles tendances. Ils disposeront également d’une plate-forme pour la mise en réseau pour pouvoir permettre de futures collaborations dans divers domaines.

Les sujets d’échange qui seront abordés sont : Gender Equality as a Sustainable Development Goal in Mauritius – Myth or Challenge (L’égalité des sexes comme objectif de développement durable à Maurice – Mythe ou défi), Media & Digital Technology (Médias et technologies numériques), Automation in Organization(Automatisation dans l’organisation). Deux panels de discussion sont aussi au rendez-vous et les intervenants aborderont des thèmes comme Technology & Innovation et The future of Work (Technologie & Innovation et L’avenir du travail).

Lire aussi : Nigeria : A 7 ans, Brendon Ikem est champion d’un concours de robotique

Le WiTA sera combiné avec une remise de prix : Tech Pro Award, Tech Focus Award et Tech Project Award. Selon Sameera Chattun Koyratty, la directrice générale de SafeSha Training Centre et organisatrice de l’événement, cette initiative a pour but de donner aux participants une plus grande reconnaissance de leur engagement professionnel.

Pour s’enregistrer au e Women in Tech Africa, il faut visiter la page . La date limite est fin septembre.

Raheem Geraldo

Andela quitte le Nigeria, l’Ouganda et le Kenya pour se restructurer

L’entreprise Andela a plié ses bagages pour rejoindre d’autres destinations. Elle essaie de se restructurer mais plus de 400 développeurs débutants se retrouvent désormais sans travail.

Andela est spécialisée dans recrutement de développeurs débutants pour le compte des entreprises. Seni Sulyman, vice-présidente des opérations mondiales chez Andela, explique que la demande du marché est destinée à des développeurs plus expérimentés.

Lire aussi : Nigeria : A 7 ans, Brendon Ikem est champion d’un concours de robotique

La restructuration a touché environ 250 ingénieurs et employés débutants de ses centres nigérian et ougandais, avec 170 autres potentiellement touchés au Kenya, a indiqué la société dans un communiqué.

« La société travaille en partenariat avec CcHUB (Nigéria), iHub (Kenya) et Innovation Village (Ouganda) pour aider les développeurs touchés à trouver des opportunités dans leurs écosystèmes locaux », poursuit le communiqué.

Selon les analyses de Jeremy Johnson, co-fondateur et membre de l’équipe, le monde des talents a évolué. « Ces dernières années, il est devenu de plus en plus évident que le monde a besoin de ce qu’Andela fournit : une ingénierie de haute qualité. Cependant, il est également devenu évident que la majorité de la demande concerne des talents plus expérimentés. Nous devons développer encore plus notre base de talents seniors ».

« La plupart des entreprises embauchent des développeurs expérimentés et plus expérimentés pour leurs projets et Andela laisse derrière elle sa vision fondamentale de développer les talents pour devenir une société de sous-traitance complète », ajoute Seni Sulyman, Andela Vice-présidente, Opérations mondiales Andela.

Algérie Telecom Satellite veut connecter tout le pays

La branche de l’opérateur historique des télécommunications par satellite, Algérie Telecom Satellite (ATS), a annoncé la signature d’un accord de partenariat avec la société Hugues Jupiter. 


Cet accord s’inscrit dans la vision de fournir l’Internet haut débit dans les domiciles et les entreprises sur toute l’étendue du territoire. 

Selon le directeur général d’Algérie Telecom Satellite (ATS), Yassine Shellahi, la société Hugues Jupiter System a été choisi en fonction des critères et capacités dont elles disposent pour connecter la population par satellite. Il a également souligné qu’elle proposait un service de qualité avec des conditions économiques adéquates. 

Lire aussi: Irembo remporte le prix mondial de l’innovation ITU Telecom

Le vice-président senior et directeur général de la division internationale de Hugues Jupiter System, Ramesh Ramaswamy, se réjouit de ce partenariat qui constitue une opportunité d’aider au lancement du service d’ATS dans toute l’Algérie et d’apporter les avantages de l’accès internet  haut débit à de nombreux clients 

Cette initiative donne des avantages à l’opérateur ATS sur  ses concurrents et lui permet d’asseoir sa notoriété sur le marché du haut débit à travers le pays. 

Alexine AFAYA

Irembo remporte le prix mondial de l’innovation ITU Telecom

Irembo, une entreprise technologique rwandaise qui numérise des services publics, a été honorée sur le plan international. Elle a reçu le Prix mondial ITU Telecom du meilleur modèle commercial parmi 150 petites et moyennes entreprises (PME) mondiales participantes. 

La reconnaissance survient dans un contexte où l’entreprise a lancé son service d’obtention de casier judiciaire en ligne. Initiative de l’UIT (agence spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l’information et de la communication), ce prix est attribué aux PME pour leurs solutions les plus prometteuses.

Lire aussi : Nigeria : A 7 ans, Brendon Ikem est champion d’un concours de robotique

« Irembo est reconnaissante à l’UIT de voir dans le forum des PME et des entreprises axées sur l’innovation des acteurs géants de la technologie. Nous sommes très honorés de recevoir le prix mondial de l’UIT en reconnaissance de notre contribution au Rwanda dans la mesure où nous continuons à améliorer les services fournis aux citoyens par les gouvernements en Afrique », se réjouit Pierre Kayitana , Directeur des opérations, Irembo.

Grâce à IremboGov, plus de 8 millions de Rwandais et d’étrangers ont pu accéder aux services publics en ligne apprend-on. À l’heure actuelle, Irembo s’emploie également à restructurer ses services afin d’améliorer l’expérience utilisateur et avoir davantage de services en ligne.

L’Égypte et la Chine travaillent sur le satellite MisrSat-II

L’Agence Spatiale égyptienne et l’Administration spatiale nationale de Chine ont lancé la seconde phase du projet MisrSat-II en début du mois, à Ningxia en Chine.

Il s’agit en effet de la construction du satellite MisrSat-II.Ce projet se déroulera sur une période de 35 mois.  Selon Ahmed al-Rafie, le responsable projet, l’équipement spatial contribuera à la réalisation des plans de développements de l’Égypte dans divers domaines.  

Lire aussi : Afrique : Famous, un nouveau réseau social en gestation

Il faut noter que ce projet a été financé par la Chine, d’une valeur de 140 millions USD soit… « Les phases de conception se dérouleront en parallèle en Égypte et en Chine, mais le montage et l’intégration du satellite seront effectués en Egypte, au centre égyptien d’assemblage, de test et d’intégration de satellites », précise le responsable Ahmed. 

Lire aussi : Au Rwanda, le casier judiciaire s’obtient désormais en ligne

D’après l’ambassadeur de Chine en Égypte, Liao Liqiang, l’Égypte sera le tout premier pays africain à disposer des atouts complets d’assemblage, de tests et d’intégration de satellites.  

Alexine AFAYA

Nigeria : A 7 ans, Brendon Ikem est champion d’un concours de robotique

Brendon Ikem est vice-champion du monde des Robot World 2019 a 7 ans. Au Nigeria, il est premier à la phase de qualification pour le prochain WRO à Gyor, en Hongrie, du 8 au 10 novembre.

Près de 22 000 participants pourraient mettre le cap sur la Hongrie. Quant à Brendon Ikem , il compte décrocher le prix mondial.  Son objectif est de devenir le meilleur développeur ‘intelligence artificielle’ au monde.

Le WRO 2019 Nigeria avait pour thème :« Villes intelligentes ». Plus de 120 étudiants issus d’écoles publiques et privées y ont assistés. Ikem avait remporté la victoire aux côtés de son duo Christian Peter-Jesse lors de l’Olympiade mondiale des robots 2019.

Lire aussi : Poisson volant, le tout premier jeu de Coders for Togo

« Je suis enthousiasmé et heureux d’être le vainqueur du WRO 2019, je n’avais pas gagné l’année dernière, mais j’étais deuxième, alors je suis plus déterminé à être champion cette année », explique-t-il. « Je veux être le meilleur au monde », souhaite Brendon.

Le prochain défi est de travailler dur pour devenir champion du monde.  Il compte aussi sur le soutien de son père qui le soutient au quotidien. Le WRO Nigeria 2019 est une initiative de la fondation Arc Lights, depuis 2011.

Au Rwanda, le casier judiciaire s’obtient désormais en ligne

La procédure d’obtention d’un casier judiciaire au Rwanda connait une nouvelle amélioration. Les citoyens peuvent toujours faire la demande depuis leurs domiciles. Néanmoins, ils auront la possibilité de recevoir le casier judiciaire par courrier électronique, le télécharger ou de l’imprimer selon le besoin.

L’initiative est l’aboutissement d’un partenariat entre National Public Prosecution Authority (NPPA), le ministère des TIC et de l’Innovation, ainsi qu’Irembo, un portail unique pour les services d’administration en ligne.

Irembo a publié un tweet pour annoncer la nouvelle.  « Nous sommes ravis d’annoncer que le certificat de clôture de casier judiciaire est désormais entièrement numérique et accessible en ligne ! Postulez & envoyez-le directement par e-mail sans faire un seul voyage. Merci à @ProsecutionRw pour avoir pris l’initiative de transformer service de livraison ! », lit-on sur Twitter.

Lire aussi : Kenya : Roy Allela invente un gant convertissant le geste en audio

La nouvelle plateforme a été lancée il y a une semaine dans l’espoir de faciliter le processus d’accès à ce document. Il est souvent nécessaire pour valider divers autres documents et opportunités tels que les visas, les passeports et les emplois du secteur public. Ainsi, le nouveau processus viendra décongestionner les locaux du ministère public.

Le Procureur général, Jean-Bosco Mutangana, a fait savoir que la nouvelle méthode garantit une prestation de services rapide. Auparavant, une personne à la recherche de ce document serait obligée de se rendre dans les locaux de la NPPA. Elle remplit la fiche de demande, paie par mobile money puis attend 3 jours pour être satisfait.

Selon nos informations, 67 000 citoyens demandent le casier judiciaire chaque année, soit 5 584 personnes par mois ou 253 par jour. Une demande qui ne saurait être traité manuellement.

Vodacom Tanzanie et Smart Lab soutiennent les nouvelles entreprises

Vodacom Tanzanie et Smart Lab ont lancé « Vodacom Digital Accelerator ». C’est un programme visant à aider les nouvelles entreprises technologiques à devenir rentables.

Vodacom Digital Accelerator se déroulera chaque année. Ce programme identifiera et soutiendra les entrepreneurs débutants dans les secteurs de la téléphonie mobile, des télécommunications, de la fintech, de la santé, de l’éducation, du commerce électronique et des médias. Il est divisé en trois étapes : candidature, sélection et accélération.

Lire aussi : True-spec ,Un détecteur de faux médicaments pour l’Afrique  

À la fin de l’accélération, les startups se présenteront à un panel d’investisseurs et d’associés. Les trois plus grandes startups recevront un soutien supplémentaire de Smart Lab et de Vodacom pour une nouvelle phase de 6 mois comprenant des investissements de suivi, du marketing et de l’intégration.

Selon Hisham Hendi, directeur général de Vodacom Tanzanie, ce partenariat constitue un pas important dans la création d’opportunités pour les entreprises en démarrage. Cette création d’opportunités se fera via des voies technologiques qui déboucheraient sur des modèles économiques viables. Ces derniers bénéficieront aux communautés, en particulier les jeunes à travers le pays.

Lire aussi : Des smartphones 5G seront en 2020 disponibles en Afrique du sud

Vodacom Tanzanie se propose de créer un changement durable axé sur la technologie. Ce partenariat entre ces deux grandes entreprises tanzaniennes a pour but d’apporter des résultats qui bouleverseront l’environnement de l’innovation.

Vodacom Tanzanie a investi plus de 150 000 dollars dans le programme d’accélérateur qui servira à autonomiser les porteurs de projets.

Raheem Geraldo

True-spec ,Un détecteur de faux médicaments pour l’Afrique

Franck Verzefé, un jeune camerounais âgé de 25 ans a inventé un appareil technologique capable de détecter les faux médicaments.

Dénommé « True Spec », cet appareil est un nano scanner portatif qui utilise une intelligence artificielle, susceptible de fournir des renseignements sur la composition chimique des médicaments, partout et à tout moment.

Lire aussi :  Kenya : Roy Allela invente un gant convertissant le geste en audio    

L’Afrique est victime de nombreux articles falsifiés y compris les faux médicaments. D’après Franck Verzefé, « les produits médicaux de mauvaise qualité peuvent être dangereux pour les patients et ne pas traiter les maladies contre lesquelles ils ont été conçus ». C’est « une réalité qui touche de millions de patients à travers le continent africain et constitue une menace, car elle sape la progression vers le développement durable » souligne-t-il.

L’objectif de ce jeune innovateur est de restaurer la confiance face aux médicaments et sauver des vies en facilitant l’analyse de ceux-ci à travers son invention. « Il suffit de poser le médicament sur l’appareil et en moins de 10 secondes, notre spectomètre en analyse la composition et envoie le résultat sur un téléphone portable. L’utilisateur, via notre application, peut consulter l’ensemble des analyses effectuées à une date précise, et même des mois après », explique Franck au micro de Sputnik.

Lire aussi :    Kenya : Netflix et YouTube paieront bientôt des taxes

L’invention du jeune camerounais « True-spec » sera bientôt disponible pour les professionnels de santé. Pour l’instant Franck Verzefé et son équipe ont noué des partenariats avec des laboratoires indépendants afin qu’ils certifient et valident tout le processus.

Alexine AFAYA