YouTube lance un fonds de soutien aux artistes

YouTube prévoit venir en aide aux créateurs et artistes américains, brésiliens, kenyans, sud-africains, nigérians grâce au Black Voices Fund. Ce fond servira à exposer les histoires noires pendant les 3 prochaines années à venir.

Pendant les 3 années à venir, les créateurs d’histoires noires pourraient être subventionnés par le fond de YouTube nommé « Black Voices Fund ». Ce fond estimé à 100 millions de dollars soit 55,6 milliards de FCFA a été créé en juin 2020 pour soutenir les artistes noirs et les créateurs de contenus. « Black Voices Fund » permettra de mettre en avant le boulot de ces artistes sur YouTube.

Lire aussi: Maman Taméa a enfin sa chaîne YouTube

Black Voices Fund financera les créateurs de contenus aux USA, au Brésil, au Kenya, au Nigéria et en Afrique du Sud durant cette année. Toutefois, YouTube veut inclure d’autres pays dans les années à venir. La célèbre plateforme de streaming vidéo a précisé que Black Voices Fund investit dans le seul but de mettre en valeur des récits innovants qui parlent de puissance , authenticité et de la dignité des Noirs.

Pour la bonne réalisation de ce programme, YouTube pense que c’est en dénonçant les intimidations et harcèlements qu’elle pourrait être réellement impliquée. Le Vice-président de YouTube, Malik Ducard a expliqué : « la course n’a jamais été une question facile à aborder… Sur YouTube, nous avons une formidable opportunité et responsabilité de contribuer, de manière significative, à ces conversations sur la justice raciale. Grâce à notre fonds de contenu de 100 millions de dollars (55,6 milliards FCFA) et à d’autres initiatives, nous poursuivons notre travail d’éducation ».

Record Guinness : Un ado de 12 ans réussit une réaction de fusion nucléaire

Un adolescent américain de 12 ans a réussi la fusion de deux atomes de Deutérium. Etant le plus jeune à avoir réussi cette prouesse, il voit son nom entrer dans l’édition 2021 du livre Guinness des records.

Le 06 octobre 2020, le Guinness World Records a déclaré qu’un collégien avait réussi à reproduire la réaction de fusion nucléaire. Le jeune adolescent a réussi à fusionner deux atomes de Deutérium qui est l’un des isotopes de l’hydrogène, ceci quelques heures avant ses 13 années.

Originaire de Tennessee, l’adolescent du nom de Jackson Oswalt a réussi la fusion de ces deux atomes grâce au « fusor » dispositif qui permet la fusion nucléaire en créant un champ électrique. Il a réalisé ce fusor lui-même à la maison.

Lire aussi: Russie : Des étudiants ghanéens se formeront en énergie nucléaire

C’est cette belle initiative qui lui a valu sa place dans l’édition 2021 du Guinness World Record. Jackson Oswalt explique : « J’ai pu utiliser l’électricité pour accélérer deux atomes de deutérium ensemble afin qu’ils fusionnent en un atome d’hélium-3 et libèrent également un neutron, qui peut être utilisé pour chauffer de l’eau et faire tourner une machine à vapeur, qui à son tour produit l’électricité ».

Toutefois, le magazine américain ‘’Popular Mechanics’’ précise que ce type de fusor est gourmand en électricité. Cependant ce n’est pas la première fois que ce type de réaction est réalisé.

Togo : eCentre Convivial reçoit le Prix de l’Observatoire de la E-santé

La plateforme numérique togolaise eCentre Convivial fait partie des solutions e-santé qui ont séduit le jury de la Fondation Pierre Fabre. Développée au Togo, e-Centre Convivial s’oriente vers la santé sexuelle et reproductive des jeunes et adolescents. Dans un contexte marqué par des tabous, cette application ainsi que sa version web servent à aider les utilisateurs à se faire accompagner. Ils en apprennent beaucoup sur leurs propres sexualités. eCentre Convivial offre l’assistance en ligne pour répondre aux préoccupations de la population, le planning familiale des femmes, la consultation prénatale, entre autres.

Le 15 octobre 2020, la Fondation Pierre Fabre a tenu sa conférence de l’Observatoire de la E-santé dans les pays du Sud. Retransmise en direct, cette édition s’est penchée sur le « rôle des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans la lutte contre les pandémies ».

Lire aussi : GoMedical, l’application qui révolutionne l’e-santé au Bénin

Le travail qui se fait sur le terrain, l’originalité de l’idée ont permis à toute l’équipe de cette solution de recevoir ce jeudi le prix e-santé de la Fondation Pierre Fabre. Le Togolais Akolly Kafui Rodrigue et son équipe ont suivi par visioconférence à la cérémonie de présentation des prix et plusieurs conférence-débats.

« eConvivial fait partie des 5 lauréats choisis dans le monde. Nous aurons un appui technique, financier de 23 000 euros et le trophée de reconnaissance. Je suis très honoré par ce Prix. Nous allons renforcer notre plateau technique en passant de 2 à 4 et soutenir 30 formations sanitaires sur toute l’étendue du territoire togolais », explique M. Akolly.

Il a d’autres projets pour les mois à venir.

Tous les iPhone désormais vendus sans chargeurs ni écouteurs

La marque de la pomme, Apple se montre très respectueuse de l’environnement. En tout cas, les actes de ses dirigeants en disent long. Ce mardi, lors de la présentation de ses nouveaux smartphones, Apple en a profité pour faire une importante annonce.

L’adaptateur secteur ne sera plus fourni dans la boîte des iPhone. La firme de Cupertino a décidé de ne proposer qu’un simple câble de recharge, rapportent nos confrères du site BFMTV.

Lire aussi: Apple : l’iPhone 12 sera bientôt présenté

Cette décision a été prise dans l’objectif de réduire la taille des boîtes de smartphones et diminuer son empreinte écologique. Ces changements s’appliquent aux nouveaux modèles d’iPhone 12 mais aussi sur les anciens modèles tels que l’iPhone XR, l’iPhone 11 ou encore l’iPhone SE.

Dans la boîte, les acheteurs vont retrouver le smartphone, un câble Lightning vers USB Type-C… mais en France, la Loi oblige les concepteurs de téléphones à accompagner les portables d’un écouteur.

Comme le rappelle Phone Android, la marque espère atteindre l’objectif du 0% carbone dès 2030, notamment grâce à un campus et des data centers fonctionnant à l’énergie 100% renouvelable ou encore en économisant des matériaux. L’autre objectif est d’économiser sur les matériaux de fabrication, très polluants. Apple suppose que ses utilisateurs ont déjà un écouteur et chargeur.

WhatsApp: cette fonctionnalité tant attendue ne saurait tarder

Un nouveau livre sera ajouté à la glorieuse bibliothèque qu’est WhatsApp. Une nouvelle fonctionnalité fera son apparition dans les prochaines mises à jour de WhatsApp. Dans la dernière version bêta de l’application, il est possible de lister l’ensemble des appareils connectés à un seul compte.

En effet dans la dernière version bêta de WhatsApp (2.20.196..8), plusieurs indices ont montré qu’il était maintenant possible de connecter plusieurs appareils à un seul compte. Sur les anciennes versions de l’application, il était obligatoire de déconnecter le premier appareil du compte avant de reconnecter un autre appareil. Ainsi pour connecter son ordinateur à son compte, il fallait forcément scanner un code QR et avoir son smartphone connecté à proximité de l’ordinateur et de plus bien charger.

Lire aussi: WhatsApp proposera bientôt de mettre des discussions sur silencieux pour toujours

La nouvelle fonctionnalité à venir remplacera littéralement WhatsApp Web/Desktop et les analogues. Une fonctionnalité qui profitera beaucoup aux utilisateurs avec plusieurs terminaux en leur rendant l’utilisation facile et optimale. En ce moment, l’application de Mark Zuckerberg est dans une lancée de nouvelles fonctionnalités. Il n’y a pas si longtemps, WhatsApp élargissait le nombre de personnes pouvant participer à une visioconférence à 8 et intégrait une nouvelle fonctionnalité qui permettait aux utilisateurs de muter une conversation pour une durée illimitée. Toutes ces améliorations de WhatsApp sont effectuées par les ingénieurs de Facebook qui travaillent d’arrache-pied pour combler le cœur des utilisateurs.

Pour rappel ce n’est qu’en 2014 que Facebook va acquérir WhatsApp pour une valeur de 19 milliards de dollars. A la base, WhatsApp est est une application mobile qui fournit un système de messagerie instantanée chiffrée de bout en bout et a été conçue en 2009 par Jan Koum et Brian Acton, deux anciens de la société américaine Yahoo.

Tanzanie : Vodacom étale son programme informatique aux développeurs

Dans l’optique d’ajouter de nouvelles fonctionnalités aux services de paiement mobile « M-Pesa », la société des télécommunications Vodacom Tanzanie a annoncé l’ouverture de son programme informatique aux développeurs locaux et internationaux.

Vodacom Tanzanie a décidé d’ouvrir l’interface de programmation d’application (API) de « M-pesa » aux développeurs du monde. Hisham Hendi, le président Directeur Général de Vodacom Tanzanie trouve cette procédé très prometteuse pour créer un avenir aux services de paiement mobile. Il pense que c’est un grand pas pour la Tanzanie dans le domaine de la Fintech et du numérique.

Lire aussi: Ghana: Huawei va déployer les services télécoms dans les villages

Il déclare : « En tant qu’entreprise avec une vision de numérisation de la Tanzanie, nous soutenons les écosystèmes d’innovation pour proposer des solutions qui transforment les vies, c’est pourquoi nous avons maintenant ouvert notre API, ce qui facilite l’intégration des entreprises et des développeurs à notre système M-Pesa, leur permettant de tester et d’activer une large gamme de capacités supplémentaires au système qui apporteront un réel changement ».

Ce projet de Vodacom Tanzanie va permettre aux entreprises et aux consommateurs particuliers de « M-Pesa » de services de paiement mobile d’accéder à l’innovation. Le Directeur général de Vodacom M-Pesa déclare : « Cela ouvre également des possibilités d’innovation supplémentaire d’options de services uniques associés à M-Pesa.

L’ouverture de l’interface du programme d’application de « M-Pesa » facilitera la tâche aux développeurs pour ajouter de nouvelles fonctionnalités aux services sans toutefois modifier le code source du système.

Zambie: MTN confie à ZTE la construction d’un réseau de fibre optique

Dans sa stratégie d’offrir de meilleurs services télécoms, MTN Zambia construira un réseau de fibre optique qui reliera Lusaka à Mongu, à la frontière namibienne. La construction du chantier pour l’amélioration du haut débit a été confiée à ZTE Corporation.

L’opérateur de téléphonie mobile MTN Zambia a signé un accord de partenariat avec la société chinoise ZTE Corporation. L’objectif de ce partenariat a été rendu public le 02 octobre 2020 dernier. En effet, la construction du réseau de fibre optique partira de Lusaka (La capitale zambienne) jusqu’à la frontière avec la Namibie. La société technologique ZTE Corporation a précisé qu’elle fournira à MTN Zambia une solution de réseau de transmission optique personnalisée de pointe.

Lire aussi: MTN Bénin et MTN Cameroun ont de nouveaux dirigeants

Cette transmission optique de pointe utilise un système qui permettra à MTN Zambia de proposer à ses consommateurs un débit au-delà de 100 Go. A ce système de point s’ajouteront des équipements avec une large bande passante, une faible consommation d’énergie et une taille réduite pour satisfaire les exigences de MTN Zambia en matière de haute disponibilité et de haute fiabilité du réseau.

Le président et directeur général de la MTN Zambia explique que : « le partenariat avec ZTE Corporation nous aidera à assurer la stabilité de notre réseau et un Internet moins cher, pour que nos clients puissent se connecter avec leur famille, leurs amis et collègues ».

Rwanda : Patrick Nkuriza (19 ans) est-il réellement ministre des Nouvelles technologies?

La supposée nomination d’un jeune de 19 ans au poste de ministre des Nouvelles Technologies au Rwanda fait jaser la toile depuis quelques jours. L’âge de Patrick Nkuriza a étonné beaucoup d’internautes qui apparentent cette information à des Fake news. Qui est Patrick Nkuriza ?

Selon les articles écrits et partagés par plusieurs sites : «

Génie depuis sa naissance, Patrick Nkuriza décroche son baccalauréat à l’âge de 14 ans et opte pour le secteur de la télécommunication, domaine dans lequel il décrochera un doctorat par la suite. Surdoué, Patrick a développé plusieurs applications qui ont permis à son pays de fructifier leurs activités dans le secteur économique. Patrick Nkuriza va toujours au boulot accompagné de son père qui l’escorte. Les parents sont aux petits soins de leur enfant dont la mère qui aide toujours son fils à s’habiller. La famille de jeune prodige a refusé que Patrick parte habiter dans la maison assignée pour ses fonctions ministérielles. Se déplaçant toujours avec des gardes du corps, Patrick Nkuriza aime jouer au ballon avec les jeunes de son quartier ».

Lire aussi: Les Rwandais dépensent 7% de leurs revenus en connexion internet

Malheureusement cette information est fausse car il n’y a jamais eu un jeune de 19 ans nommé Patrick Nkuriza. Il n’y a jamais eu un poste de ministre des nouvelles technologies au Rwanda. Il y a plutôt un ministre de l’Information, la Communication, la Technologie et l’Innovation . Ce poste est occupé depuis octobre 2018 par Paula Ingabiré, une femme de 37 ans. Cependant, la photo du jeune garçon qui circulait est celle de Ramarni Wilfred, un adolescent noir de 16 ans surdoué qui vit en Grande-Bretagne.

Selon les informations du site britannique BBC, Ramarni est surdoué de 16 ans dont le quotient intellectuel est supérieur à celui du célèbre milliardaire Bill Gates. En somme, la nomination d’un quelconque jeune de 19 ans au Rwanda comme ministre des nouvelles technologies est une fausse information.

Android 12 : Google Play Store exigera 30 % de commission chez les développeurs

En 2021, la relation entre Google Play Store et les développeurs d’applications ne sera plus tendre. La firme américaine ambitionne d’ouvrir d’autres boutiques d’applications sur Android 12. Une bonne nouvelle qui sera assombrie par la commission de 30 % qui sera perçue chez les développeurs.

A partir de 2021, Google opèrera de grands changements sur Android. Sur la version 12 du système, la firme américaine compte autoriser l’ouverture d’autres boutiques d’applications pour le bonheur des développeurs. Mais ces derniers devront s’adapter également à une nouvelle règle fiancière imposée sur Google Play Store.

Ainsi à partir de l’an prochain, les développeurs d’applications utilisant la boutique Google devront tous verser une commission de 30 % à l’entreprise. Le géant du web veut généraliser sa propre facturation sur l’ensemble des achats in-app de sa boutique. De célèbres plateformes telles que Spotify ou Netflix permettent de payer leurs abonnements sur Play Store sans que Google touche de commission de 30 %. Toutefois, en 2021, elles ne pourront plus profiter de la « charité » de l’entreprise.

Selon le New York Times, « Google indique que ces entreprises ont jusqu’au 30 septembre 2021 pour intégrer son système de facturation ».

Lire aussi : Ce virus vide les comptes bancaires des utilisateurs d’Android

Cependant, ces changemants annoncés sur Android montrent une petite nuance. En effet, Google débutera à prélever les 30 % à partir du 30 septembre 2021 mais l’apparition des boutiques tierces ne sera nécessairement pas faite à la même date. L’entreprise américaine peut donc commencer à prélever sa commission bien avant le lancement d’Android 12.

Cette métamorphose qu’opèrera Google Play Store laisse songeurs les développeurs d’applications en l’occurence les Africains. Cette tournure démontre l’emprise qu’a Google sur les startups ainsi que sur tous les utilisateurs du numérique. Une situation qui doit alerter les Africains sur l’importance de se créer soi-même ses solutions locales et de les pousser plus haut et plus loin.

A partir de 2021, Google opèrera de grands changements sur Android. Sur la version 12 du système, la firme américaine compte autoriser l’ouverture d’autres boutiques d’applications pour le bonheur des développeurs. Mais ces derniers devront s’adapter également à une nouvelle règle financière imposée sur Google Play Store.

Ainsi à partir de l’an prochain, les développeurs d’applications utilisant la boutique Google devront tous verser une commission de 30 % à l’entreprise. Le géant du web veut généraliser sa propre facturation sur l’ensemble des achats in-app de sa boutique. De célèbres plateformes telles que Spotify ou Netflix permettent de payer leurs abonnements sur Play Store sans que Google touche de commission de 30 %. Toutefois, en 2021, elles ne pourront plus profiter de la « charité » de l’entreprise.

Selon le New York Times, « Google indique que ces entreprises ont jusqu’au 30 septembre 2021 pour intégrer son système de facturation ».

Cependant, ces changemants annoncés sur Android montrent une petite nuance. En effet, Google débutera à prélever les 30 % à partir du 30 septembre 2021 mais l’apparition des boutiques tierces ne sera nécessairement pas faite à la même date. L’entreprise américaine peut donc commencer à prélever sa commission bien avant le lancement d’Android 12.

Cette métamorphose qu’opèrera Google Play Store laisse songeurs les développeurs d’applications en l’occurence les Africains. Cette tournure démontre l’emprise qu’a Google sur les startups ainsi que sur tous les utilisateurs du numérique. Une situation qui doit alerter les Africains sur l’importance de se créer soi-même ses solutions locales et de les pousser plus haut et plus loin.

Chine: Le constructeur Xpeng motors annonce la sortie d’un véhicule volant

Les innovations dans le secteur de l’automobile ne cessent d’épater. Entre les engins électriques qui commencent à se répandre et les premières automobiles volantes qui commencent à faire leur apparition, le constructeur Xpeng motors a annoncé la sortie d’un véhicule volant.

En effet, le constructeur Xpeng motors a profité du salon automobile de Pékin pour dévoiler son premier véhicule volant. Le prototype présenté par Xpeng Motors est un hybride de voiture associé à un drone. Développé par la société Xpeng Heitech, le véhicule volant comporte huit hélices disposées sur un cadre ressemblant à un drone classique. Le véhicule volant pourra transporter deux personnes dans une cabine ouverte et ils seront protégés du vent et de la pluie par un pare-brise et un toit vitré.

Lire aussi: Karenjy, la marque d’automobile made in Madagascar

Le prototype a été conçu pour voler à une basse altitude entre 5 et 25 mètres de haut. Si le prototype de ce véhicule volant est sublime, le constructeur annonce qu’il n’est qu’au premier test. Cependant, Xpeng Motors a déclaré dans un communiqué qu’il n’abandonnera pas la construction des voitures électriques pour la fabrication des voitures volantes. Xpeng Motors a aussi indiqué qu’il explorait d’autres alternatives pour répondre aux besoins de la société dans le secteur du transport.

Brian Gu, président de Xpeng Motors a déclaré lors d’une interview : « Il s’agit d’une exploration R&D à long terme pour penser vraiment la mobilité dans un contexte plus large ». Il ajoute : « Nous pensons qu’à l’avenir, les véhicules électriques ne seront pas les seuls à être dotés de fonctionnalités de conduite autonome et de mobilité, d’autres technologies rendront possibles d’autres appareils, capables de créer un écosystème multidimensionnel, ce qui sera très excitant. C’est pourquoi nous investissons dans ce domaine et faisons de l’exploration ».