Nigeria : Chidi Nwaogu remporte le premier prix au Africa 35.35 Awards

L’entrepreneur nigérian, Chidi Nwaogu, a remporté le premier prix dans la catégorie « Entrepreneuriat » aux 2019 Africa 35.35 Awards. Ces prix visent à reconnaître 35 africains de moins de 35 ans ayant réalisé des innovations dans leurs communautés. 

Chidi Nwaogu fait partie des 35 jeunes de 16 pays africains qui ont été nommés lauréats du Prix Africa 35.35. Tous les  lauréats seront récompensés lors d’une cérémonie qui se tiendra le 25 novembre 2019 à Accra, au Ghana. 

Lire aussi : Irembo remporte le prix mondial de l’innovation ITU Telecom

Ces prix étaient auparavant connus sous le nom de Prix pour la jeunesse francophone 35,35. Elle s’étend désormais aux nations africaines francophones et anglophones. Les autres lauréats de la catégorie Entrepreneuriat sont Kimberly Addison du Ghana, Saif EddineLaalej du Maroc et Jorge Appiah du Ghana.Nwaogu est cofondateur et PDG de Publiseer, éditeur numérique pour African Creatives.

Cet éditeur a été identifié comme l’une des startups pouvant « accélérer l’innovation en Afrique » et a été cité à deux reprises par ModernGhana comme l’un des «10 innovations africaines » en Afrique.Il a commencé sa carrière d’entrepreneur à 16 ans avec la création de 9ja Boi Interactive, une société de développement de jeux vidéo. Il a ensuite co-fondé, développé et vendu deux sociétés Internet, dont LAGbook, un réseau social qui a rassemblé plus d’un million d’utilisateurs .

Raheem Geraldo

Prix Netpreneur/ Deux Togolaises se trouvent dans le Top 50

Le Prix Netpreneur, l’initiative du milliardaire chinois, Jack Ma a rendu son verdict. En partie doit-on dire. Dans la liste des 50 projets sélectionnés se trouvent deux appartenant à des Togolaises. Il s’agit de Kari-Kari et de Togosimé.

Kari-kari est une entreprise de cosmétique produisant des savons. Elle est pilotée par Aimé Abra Tenu Lawani. Cette dernière propose un savon artisanal aux huiles végétales distribué au Togo puis en France.

Lire aussi : Karenjy, la marque d’automobile made in Madagascar


Togossimé est l’initiative de Lucia Allah-Assogba. Son entreprise excelle dans la vente et la vulgarisation des produits made in Togo. Lucia se positionne comme une ambassadrice de la consommation locale. Des boutiques ont été mises en place dans des quartiers de Lomé pour permettre aux Togolais de mieux découvrir les produits du terroir.

L’Africa Netpreneur Prize Initiative est le programme phare de Jack Ma pour les entrepreneurs en Afrique, dirigé par la Fondation Jack Ma. Ce Prix Netpreneur consiste à identifier et de mettre en lumière les héros des entrepreneurs africains et leurs histoires afin d’inspirer le continent et au-delà.

La finale de ce prix aura lieu en novembre. Un concours de pitchs permettra à 10 startups africaines de se partager 1 million de dollars.

Consultez toute la liste des Top 50

Orange Tunisie dévoile les Trois lauréats du prix de l’Entrepreneur Social

Orange Tunisie a dévoilé les 3 lauréats tunisiens du Prix Orange de l’Entrepreneur Social Afrique & Moyen-Orient. Cette compétition est à sa 9ème édition.

Mehemed Bougsea, Amen Allah Ghédiri et Nadèje Tabib sont les trois lauréats de cette compétition. Mehemed Bougsea reçoit le premier prix avec son projet Think-it Labs.

Lire aussi : Edeh Dona Etchri va vulgariser les drones agricoles en Afrique de l’ouest

Think-it Labs est créé par un collectif d’ingénieurs en informatique, avec pour mission de libérer le potentiel humain, grâce à la technologie, en formant et en intégrant virtuellement les 5% des ingénieurs et informaticiens les plus talentueux de la Tunisie, au sein d’équipes de partenaires innovants dans le monde entier.

Lire aussi : Kenya : Roy Allela invente un gant convertissant le geste en audio

Amen Allah Ghédiri est le deuxième lauréat avec El Marchi. Cette innovation a pour objectif principal de réintégrer les petits agriculteurs dans le système en s’appuyant sur la logique de groupement « together we are strong » et en travaillant sur la mutualisation des investissements inter-agriculteurs et la valorisation des produits locaux et labellisés.

Nadèje Tabib avec son projet AVCare (e-santé), une solution de détection et de prévention en cas d’AVC, composée d’une application mobile, d’un bracelet électronique, entre autres. Avec cette solution globale, AVCare alerte ainsi les proches et le médecin traitant en cas d’AVC.

Les lauréats reçoivent du financement et bénéficieront d’un accompagnement sur mesure par Orange Tunisie, notamment dans le cadre de son Programme Innovation à Orange Digital Center (Lac1).

Lire aussi : Nestlé annonce les trois start-ups africaines de son concours d’innovation

Ces trois lauréats ont été sélectionnés parmi 7 jeunes entrepreneurs finalistes. Ils sont qualifiés pour participer à la grande finale internationale qui rassemblera des candidats d’autres pays d’Afrique et du Moyen-Orient. Ils ont tous présenté leurs projets face à un jury d’experts en entrepreneuriat.

Raheem Geraldo

Togo : Mieux comprendre le salon FERIN en 5 points

Le salon FERIN s’annonce pour octobre prochain. A Lomé, les préparatifs vont bon train. Le comité d’organisation s’active pour offrir une expérience inoubliable aux visiteurs. Cette première édition a pour thème : « Promouvoir les investissements et faciliter les échanges par le levier de la technologie ». Découvrez le salon FERIN en 5 points.

Le concept

Le salon Facilitation des Echanges et Revalorisation des Investissements 
(FERIN) est à sa première Edition. Ce sera un rendez-vous annuel pour booster les investissements au Togo. Un moyen pour ses organisateurs de trouver du financement pour les projets les plus prometteurs. Au-delà, les organisateurs misent sur l’amélioration du climat des affaires.

L’organisateur

L’évènement est organisé par l’association Terreau Fertile.  C’est une association à but non lucratif. Elle fait la promotion des investissements socio-économiques et culturels en vue de contribuer au bien-être des couches sociales. Elle a pour vision de faire du Togo, un hub d’investissement par excellence.

Un concours de projet

Dans le cadre ce salon, un concours T-Fertile a été lancé.  200 projets ont été reçus. L’étape de présélection a servi à retenir 20 projets. La grande finale s’annonce les 10 et 11 octobre 2019 au Palais des Congrès de Lomé. Les gagnants auront jusqu’à 1 million de F CFA.

FERIN en chiffres

En chiffres, le Salon FERIN, c’est plus de 3000 visiteurs attendus, 30 stands, 30 speakers. 6 pays seront représentés dont le Bénin, la France, entre autres. Cette liste sera élargie dans les années à venir avec la participation d’une dizaine de pays voire plus.

Un site web

Toutes les informations du salon sont mises à jour régulièrement via un site web.  Il est à la disposition du public pour s’informer en temps réel sur les avancées du projet. Les différents canaux de diffusion des informations du salon à savoir Facebook et autres y sont.

Notons que cet événement est soutenu par la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) et d’autres partenaires.

Tony Elumelu plaide en faveur des entrepreneurs africains au Japon

Tony Elumelu, l’entrepreneur nigérian a pris la parole lors de la 7e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) à Yokohama, au Japon. Il a été clair envers les autorités japonaises.  Il n’est pas question de financer l’Afrique à coup de milliards chaque année mais d’apporter une partie de cette aide aux entrepreneurs.

Pour lui, il suffit d’investir « ne serait-ce que 5% » des 50 milliards USD promis à l’Afrique dans les entreprises. Le milliardaire Tony O. suggère que ce montant parvienne directement aux entrepreneurs, « les mieux placés pour contribuer à la croissance et générer un véritable impact », selon ses mots.

En procédant ainsi, il serait possible de « toucher 500 000 vies dans les 54 pays d’Afrique, élargissant les marchés, facilitant la création d’emplois, améliorant le revenu par habitant, et jetant les bases clés pour une stabilité politique et économique », renchérit l’entrepreneur.

Tony Elumelu prend exemple sur son programme qui soutient l’autonomie des chefs d’entreprise africains, comme étant le moyen le plus durable d’accélérer le développement de l’Afrique. En cinq ans, la Fondation Tony Elumelu a aidé plus de 7 500 entrepreneurs africains de toute l’Afrique avec un capital de démarrage, développement des compétences, mentorat et opportunités de réseautage, entre autres.

Togo/ Investissements : La structure ACN vend des obligations

Une vente d’obligations est lancée par la structure togolaise Africa Conciergerie et Nettoyage (ACN) .  Elle propose des emprunts obligataires rémunérés au taux de 16.5% l’an sur une période de deux ans.

Le montant total des obligations est de Vingt Cinq Millions (25 000 000) de francs CFA répartis en 25 000 parts de 10 000 chacune.  La souscription est en cours. Sa date limite est fixée au 30 septembre prochain. Mais, il se peut que les émetteurs stoppent à tout moment la vente des obligations une fois que la valeur totale aura été atteint. 

Pour souscrire, il faut d’abord remplir un formulaire en ligne dédié à l’offre. L’investisseur recevra après une confirmation par SMS. Dès confirmation reçue, il peut effectuer le paiement selon le mode choisi. Avant paiement, il aura un exemplaire de contrat. 

Il suffira de passer au siège de Africa Coworkers pour signature du contrat avec une pièce d’identité et le bordereau de versement sur le compte ACN. « Si vous êtes hors de Lomé, le contrat pourra être signé, scanné puis envoyé par mail. La version physique du contrat vous sera envoyée par la poste. Il est aussi possible qu’une équipe se déplace vers vous », précisent les responsables de ACN.

Africa Conciergerie et Nettoyage est une société installée au Togo et spécialisée dans le service à la personne. Elle est promotrice du concept VADOM, le tout premier service de conciergerie d’entreprise et de particuliers au Togo.

Les abonnes VADOM bénéficient d’un gestionnaire et d’une équipe de coursiers pour la gestion de leurs besoins, de leurs courses et la livraison de leurs divers achats. 

Un abonné VADOM pourra solliciter l’équipe VADOM pour rechercher une information, un prestataire, assurer une course ou gérer un achat. Pour mieux servir ses abonnés, la société ACN a développé une application  VADOM disponible sur Play store.

La structure ACN est incubée et accompagnée par l’incubateur et espace de coworking Africa Coworkers qui gère la vente de ses obligations.

Pour toute information, merci de contacter le Coordonnateur de Africa Coworkers au +228 91597396

Contact: +22893392017/ 22252982

CLIQUEZ POUR REMPLIR LE FORMULAIRE

Sommet du G7 :251 millions de dollars pour les entrepreneures africaines

Les dirigeants rassemblés au sommet du G7 ont accordé un prêt de 251 millions de dollars à la Banque Africaine de Développement (BAD) pour soutenir les femmes entrepreneures. C’était lors du sommet qui s’est tenu du 24 au 26 août à Biarritz dans le sud-ouest de la France.

Le sommet du G7 a réuni les chefs d’Etat de sept des plus grandes puissances économiques mondiales (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Japon, Canada). Ils ont parlé d’actualités géopolitiques mais également de la lutte contre les inégalités.

Lire aussi : La bibliothèque virtuelle Kekelithèque dans le Top 40 Africain

Dans cette logique, Akinwumi Adesina, président de la BAD et huit pays non-membres du G7 dont cinq africains (Afrique du Sud, Burkina Faso, Egypte, Sénégal, Rwanda) ont pris part aux discussions. Ainsi, le président de la BAD a annoncé le versement du prêt de 251 millions de dollars.

Un soutien pour réduire le déficit de financement estimé à 42 milliards de dollars entre les femmes et les hommes entrepreneurs sur le continent africain.
Ce prêt a pour but de soutenir l’initiative AFAWA (Action positive pour le financement en faveur des femmes en Afrique)
Cette réduction d’écart se fera à travers l’initiative AFAWA, lancée en 2016.

Elle vise à débloquer l’accès au financement pour les femmes entrepreneuses. La BAD est chargée de sa mise en œuvre.
Ce prêt est un soutien espéré car l’entrepreneuriat féminin a besoin d’innovation. Ceci pour pouvoir combler le vide entre l’entrepreneuriat féminin et masculin.

Raheem Geraldo

Afrique/ Entrepreneuriat : Les Prix AWIEF 2019 seront remises en octobre

 
Le Forum des Femmes Africaines Innovation et Esprit d’entreprise (AWIEF) a annoncé les finalistes éligibles à  ses prix annuels. Il s’agit d’une initiative  visant à célébrer les femmes et entrepreneures en Afrique.


L’objectif de l’AWIEF est de promouvoir l’excellence dans les entreprises appartenant à des femmes dans tous les secteurs et dans tous les pays de l’Afrique. La remise des prix aura lieu du 29 au 30 octobre 2019 en Afrique du sud.


22 femmes ont été sélectionnées comme finalistes. Elles ont été sélectionnées dans 8 catégories différentes. 

Lire aussi : Le Cameroun se lance dans la conquête spatiale


<< Chaque année ,beaucoup de surprises sont au rendez-vous. C’est une manière pour nous de  reconnaître et de célébrer les femmes en Afrique pour leurs réalisations et leurs contributions au développement économique et durable >> a déclaré Irène Ochem, fondatrice et chef de la direction d’AWIEF.


Raheem Geraldo

Kenya : A 17 ans,Ziyaan  Virji  remporte un prix mondial pour l’innovation

Ziyaan Virji, un étudiant de Monbassa, âgé de 17ans a remporté le prix Diana Award. Le jeune étudiant de l’Académie Aga Khan de Mombassa a remporté le prestigieux prix pour son projet de fournir des serviettes hygiéniques réutilisables.

Cette innovation s’inscrit dans l’objectif d’aider les filles qui n’ont pas les moyens pour leur permettre d’avoir une bonne hygiène. « Je suis honoré d’être le récipiendaire de ce prestigieux prix international et je remercie toutes les personnes qui ont contribué à ce succès », a laissé entendre Ziyaan  Virji.

Lire aussi : Togo : Une nouvelle arnaque par téléphone se propage

« J’ai effectué des recherches sur l’hygiène menstruelle lorsque je travaillais sur mon projet personnel d’école. J’ai été choquée d’apprendre que plus de 500 millions de filles dans le monde n’avaient pas accès aux ressources nécessaires en matière de santé menstruelle. Après avoir terminé le projet scolaire j’ai décidé de le poursuivre », explique Ziyaan.

Lancé il y’a 20ans, le « Diana Award » est un concours rassemblant les jeunes du Royaume-Uni âgés de 9 à 25 ans, et exerçant une activité depuis au moins 12mois. Toutefois, notons que le jeune Ziyaan Virji a été soutenu et récompensé à travers l’initiative de l’assainissement abordable et accessible pour les femmes (AASW).

Alexine AFAYA

Côte d’ivoire : 447,5 millions FCFA pour 30 nouvelles entrepreneures

Le Groupe Banque Centrale Populaire  a octroyé en début de semaine un financement à hauteur de 447,5 millions de francs à trente (30) nouvelles entrepreneures. 

Le Groupe Banque Centrale Populaire accompagne  l’Etat Ivoirien dans son engagement à poursuivre la promotion et l’accompagnement de l’entreprenariat féminin en tant que moteur de croissance économique. 

Lire aussi : Rwanda: Un satellite pour connecter les écoles reculées

« En accordant des financements à des femmes entrepreneures,  Banque Atlantique entend ainsi affirmer sa volonté de respecter les engagements pris devant les plus hautes autorités ivoiriennes traduisant ainsi la dynamique des relations de partenariat Public- privé » a déclaré Arsène Coulibaly, directeur Général de Banque Atlantique Côte d’Ivoire.  Le Banque Atlantique est une filiale de la Groupe Banque Centrale Populaire.  

Le Directeur Général de Banque Atlantique a réaffirmé la  volonté manifeste de sa structure bancaire de faire du financement des PME, son cheval de bataille. 

Pour rappel, le fonds pour la promotion des PME et de l’entreprenariat féminin a été lancé depuis  2017.

Roland ADJELE