Kenya : Du Wifi et des hubs TIC pour bientôt

Le comté de Kakamega sera bientôt couvert en connectivité Internet sans fil. Le Wifi et des hubs TIC seront déployés dans les institutions d’enseignement tout comme les bureaux administratifs urbains et ruraux.

Les deux chantiers ont été confiés Les sociétés Comservice Kenya Ltd et Ahadi Africa Digital Project se chargent des chantiers. Pour la concrétisation de ce projet, un accord de service a été signé à entre les deux compagnies et les autorités du comté.

Lire aussi : Kofo Akinkugbe produit des cartes Sim pour l’Afrique de l’ouest

Le projet créera des emplois en ligne pour les habitants de la région et complètera l’initiative Ajira Digital. C’est une initiative gouvernementale lancée par le ministère des TIC pour donner à plus d’un million de jeunes les moyens d’accéder aux opportunités d’emploi numériques.

Cet accès au Wifi est un atout pour les résidents de Kakamega. Ce Comté est tout de même l’un des plus vastes territoires du Kenya.

Raheem Geraldo

Nigeria : Google annonce 200 points d’accès wifi gratuits

La relation entre Google et le Nigeria n’est pas loin de celle entre l’arbre et l’écorce. Jeudi 26 juillet au cours de l’événement Google for Nigeria, le géant de la Silicon Valley a annoncé l’installation prochaine de 200 points d’accès wifi gratuits dans 5 villes du Nigeria d’ici la fin de l’année 2019. Une première en Afrique.

Google et la première puissance économique d’Afrique, le Nigeria entretiennent de bonnes relations. Quelques semaines plus tôt, le vice-président nigérian Yemi Osinbajo a effectué une tournée auprès des géantes du web. Il a rencontré le Directeur Général de Google, Sundar Pichai. Des annonces ont été faites pour dit-on permettre aux acteurs du web travaillant au Nigeria de mieux gagner leurs vies à travers la publication de contenus en ligne.

Ainsi, le  présent projet d’installation de bornes wifi fait partie des efforts de Google pour renforcer sa présence sur le continent surtout au Nigeria. Le pays possède la plus grande population de l’Afrique. La connexion internet sera fournit aussi bien dans les marchés, les centres de transport, les centres commerciaux, les universités, pour ne citer que ces lieux.

Google Station/ Crédit photo : Reuters

«Aujourd’hui, lors de la  deuxième de notre événement Google for Nigeria, nous avons annoncé davantage de produits et de programmes pour aider davantage de personnes au Nigeria et à travers l’Afrique à tirer parti des opportunités offertes par le Web», a déclaré Juliet Chiazor, directrice nationale de Google Nigeria. Et au vice-président nigérian de renchérir : « Nous collaborerons avec Google et d’autres fournisseurs de technologie pour atteindre le niveau de connectivité qui correspondra à la créativité de nos populations ».

« Google Station sera déployé dans 200 endroits dans cinq villes du Nigeria d’ici la fin de 2019, apportant le Wi-Fi à des millions de personnes. Les sites comprendront des marchés, des centres de transport, des centres commerciaux, des universités et plus encore », précise la directrice de Google Nigeria.

Le projet Google Station n’est présent que dans quatre pays du monde comme l’Inde, le Mexique, la Thaïlande et l’Indonésie. Le Nigeria est le seul pays africain qui vient s’ajouter à cette liste. Il devient donc le 5ème pays du monde qui va en profiter.

 

Crédit photo : Google Africa

Togo : le wifi public débarque à  Kpalimé

Kpalimé, ville située à environ 120 km de Lomé à désormais un accès wifi public. Les opérateurs de téléphonie mobile Togocel et Togotélécom , en mutualisant leurs efforts entendent doter cette ville d’une connexion internet haut débit .

La cérémonie d’ouverture a été présidée par la ministre des Postes et de l’économie numérique Cina Lawson. Selon cette dernière l’ambition du gouvernement est de faire en sorte qu’aucun citoyen ne soit à plus de 5 kilomètres d’un point d’accès internet haut débit.

Lire aussi : Cina Lawson : « Enseigner le code et les algorithmes, c’est investir dans l’avenir de l’Afrique »

Elle ajoute que « chaque habitant de Kpalimé a désormais la garantie de pouvoir accéder à une connexion internet sans fil, sécurisée et de haut débit, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit et ce, quel que soit le terminal dont il dispose (ordinateur, téléphone, tablette) ».

Pour accéder à cette connexion publique, il suffit pour l’utilisateur d’activer le wifi sur son terminal, puis de sélectionner le réseau « Wi-Fi Public ». Après cette étape, il lance le navigateur Web pour accéder au portail qui présente un identifiant et un compte d’accès, saisi son numéro de téléphone. Un message contenant l’identifiant et le mot de passe lui sera envoyé si toutes les instructions sont respectées.

A noter que ce réseau sera disponible gratuitement pendant un mois avant de devenir payant par la suite. Loin de s’arrêter en si bon chemin, les autorités pensent déjà à étendre ce service aux autres villes de l’intérieur du pays à savoir Tsévié, Atakpamé, Aného, Sokodé, Kara, Dapaong.