Université de Lomé : les thèses  de doctorat seront soutenues par visioconférence

La Direction des Affaires Académiques et de la Scolarité (DAAS) de l’université de Lomé au Togo se conforme à la situation sanitaire actuelle. Elle a annoncé ce mardi 5 mai à travers un communiqué que les soutenances des thèses de doctorat se feront à distance, par visioconférence.

Le communiqué renseigne que « les soutenances de thèse de Doctorat programmées pour le compte de l’année académique 2019-2020 ont repris depuis le 20 avril 2020 à la DAAS. Elles se feront exclusivement par visio-conférence ».

Lire aussi : Nigeria : Plus de 120 institutions se tournent vers la visioconférence

Pour ce faire, les Directeurs de thèse doivent réserver le plus tôt possible leur salle de visioconférence. Le communiqué indique qu’ils doivent prendre attache avec les Directeurs des salles de conférence.

Cette solution numérique permettra de respecter le calendrier académique établi malgré la crise sanitaire. Les cours ne seront pas les seuls à s’adapter à cette période de pandémie.

Lire aussi : L’Université de Lomé va faire ses cours en ligne

Visioconférence : Jitsi Meet a aussi le vent en poupe

Jitsi Meet se positionne comme une application libre multiplateforme de messagerie instantanée, voix sur IP et visioconférence . Elle se veut plus sécurisée,  flexible et gratuite. Elle ne demande l’inscription avec aucun compte. 

Aujourd’hui l’une des manières appropriées de travailler en toute sérénité tout en évitant le covid-19 est le télétravail. C’est pourquoi Jitsi Meet propose une solution 100% open source , dite entièrement cryptée qui peut être utilisée quelque soit l’heure ou le lieu. Elle permet entre autres de partager ses présentations. 

Il est même possible d’échanger des messages, des emojis avec un chat intégré.  Elle s’exécute avec Windows , Mac OS X. Tout d’abord il vous suffit d’installer l’application Jitsi Meet sur votre mobile iOS ou Android pour organiser et rejoindre des réunions pendant vos déplacements. C’est gratuit.

Jitsi vient rivaliser avec Zoom et les autres applications de visioconférence.

Nigeria : Plus de 120 institutions se tournent vers la visioconférence

Le gouvernement fédéral nigérian applique des mesures pour protéger son personnel, en utilisant les installations de logiciels de visioconférence. Elles sont déployées par le ministère fédéral des Communications et de l’Économie numérique (FMoCDE), à travers le Galaxy Backbone (GBB) Limited.

Le ministre des Communications et de l’Économie numérique, le Dr Isa Ali Ibrahim (Photo) avait précédemment demandé à GBB d’utiliser ses installations hautement sécurisées pour garantir le maintien des fonctions gouvernementales tout en préservant la distance sociale.

Les installations de visioconférence permettent d’ assurer la productivité pour dit-on améliorer la sécurité et réduire les coûts de communication pendant cette période.

Des terminaux de vidéoconférence ont été installés dans plus de 120 institutions du gouvernement fédéral, y compris les bureaux du vice-président, des députés, ministres, cabinet du président, Centre nigérian pour le contrôle des maladies (NCDC);  départements et agences clés (MDA) du gouvernement fédéral, entre autres.

Les appels et les conférences sont sécurisés, apprend-on avec un cryptage de bout en bout au sein du réseau gouvernemental géré par GBB. 

Le ministère des Communications et de l’Économie numérique rassure qu’il fera tout son possible pour qu’il n’y ait pas d’interruptions dans les réunions cruciales du gouvernement. 

Des réunions virtuelles auront lieu régulièrement avec toutes les parties prenantes concernées de manière sûre et fiable au moment où la pandémie s’étend comme la lèpre.