Voici comment faire une capture d’écran vidéo sur votre ordinateur

Avez-vous besoin d’enregistrer ce qui s’affiche sur l’écran de votre ordinateur ? N’allez pas chercher loin. Sur Windows et macOS, il y a des outils spéciaux permettant de réaliser des captures vidéo. En dehors de ceux-là, vous avez à votre disposition des logiciels gratuits tel qu’OBS qui  réalise également cette tâche.

La capture d’écran vidéo est sollicitée pour effectuer la démonstration de l’utilisation d’un logiciel, immortaliser une bataille épique dans un jeu vidéo ou encore expliquer une manipulation à un proche. Vous n’avez plus de vous encombrer avec votre smartphone pour filmer la scène et avoir finalement une image mal cadrée, trop claire ou trop sombre. Ici, vous découvrez des outils logiciels spécialisés dans la capture vidéo.

1- Xbox Game Bar 

Avec Windows 10, vous avez la Xbox Game Bar pour faire cette vidéo. Cet outil, conçu au départ pour les joueurs, permet entre autres d’enregistrer une partie en cours en quelques clics. Donc, au lieu d’en faire usage pour une partie de jeu vidéo, vous pouvez en faire usage pour immortaliser une activité qui se déroule dans une fenêtre sur votre écran. Son seul handicap est qu’elle ne permet notamment pas de « filmer » le Bureau ou l’Explorateur de Windows.

Lire aussi : Signal : 5 grandes astuces à découvrir

2- Capture d’écran avec macOS

Sur Mac, Apple fournit en standard l’outil Capture d’écran avec macOS. Cet utilitaire permet d’enregistrer tout ou partie de l’écran assez simplement. Méconnu, cet outil délivre pourtant de bons résultats. 

3- OBS

OBS Studio (OBS pour Open Broadcaster Software) est un logiciel libre et gratuit, utilisé par bon nombre de youtubeurs. Entièrement, en français, cet utilitaire fonctionne aussi bien avec Windows que macOS et Linux. Il permet de tout enregistrer de votre ordinateur (image, son, texte, webcam, etc.) et produit des fichiers vidéo dans de multiples formats (AVI, MKV, MOV, MP4 ou encore TS).

Togo : Internet Society lance un concours de vidéo mobile

L’association Internet Society (Isoc-Togo) donne l’opportunité aux jeunes amateurs de vidéo de repartir avec des enveloppes. Pour ce faire, l’association a lancé le concours de vidéo mobile .

Oeuvrant pour la promotion de l’internet au Togo, Internet Society Togo ouvre un champ d’action aux jeunes. Ces dernier peuvent s’exprimer sur les contours du concept du net. A travers le concours de vidéo mobile, les jeunes togolais s’exprimeront sur des sujets variés tels que la gouvernance de l’internet, les réseaux communautaires, la sécurisation de la synchronisation, l’accès à internet pour tous, la sensibilisation sur les bons contenus à publier sur les réseaux sociaux, la Covid-19.

Lire aussi : Facebook et Internet Society désormais unis pour une bonne connexion en Afrique

Officiellement lancé le 26 septembre, le concours permettra à l’Isoc d’avoir un large aperçu sur sa communication et son plan d’action. Tout le monde sans exception peut y participer. Après avoir rempli les formulaires de participation, pour y prendre part, l’interessé devra juste réaliser et envoyer à l’association une vidéo de 2 à 3 minutes via un smartphone.

Pour le dépôt de leur candidature, les intéressés ont jusqu’au 09 octobre 2020. Le concours continue jusqu’à fin octobre. L’apothéose sera marquée par la remise des prix. Les lauréats auront doit à des enveloppes (100 000 FCFA pour le premier), des smartphones et autres.

Burkina Faso : un jeune fabrique un lave main automatique (vidéo)

Prenant conscience des risques de contamination du Covid-19,un jeune burkinabé sympathisant de WakatLab a mis en place un dispositif de lave main automatique avec des objets fait maison. Ce procédé permet de se laver les mains sans toucher à quoi que ce soit.

Pour son inventeur, Ismael Ouedraogo, l’idée de créer un tel dispositif vient d’un constat assez pointu. Dans un lieu public où tout le monde utilise un même robinet pour se laver les mains, le risque d’infection est très élevé. Beaucoup sont obligés de laver les mains puis de toucher de nouveau au robinet. ce qui est d’ailleurs déconseillé. Le lave main automatique d’Ismaël a été fait à partir de quelques objets de récupération comme un bocal en verre.

Soucieux de la vide de son entourage le jeune burkinabé met déjà son invention à la disposition de sa population . Une très bonne initiative sachant que les milieux reculés ont du mal à vraiment se protéger contre la pandémie du Covid-19.

Suivez cette vidéo

Le Togolais Edem Koffi Agbeko fabrique un générateur électrique (vidéo)

Edem Koffi Agbeko, un jeune togolais âgé 27 ans a inventé un générateur de courant particulier, dénommé « CM classique ». Ce dernier est particulier dans le sens où, il peut fonctionner sans carburant.

Graphiste de profession, cette invention de ce jeune passionné par les nouvelles technologies a pour objectif de remédier au problème d’électricité fréquent dans les villages du Togo. Le CM classique est donc une solution pratique pour faire sortir ces villages de l’obscurité. C’est une innovation que  Edem Koffi Agbeko ambitionne de l’internationaliser.

Lire aussi : Nigéria : A 6 ans, il construit un générateur à base de déchets plastiques

Le générateur fournit du courant d’une capacité de 220 volts et d’une puissance de 80 watt. D’après les explications du jeune inventeur, le générateur puise sa source d’énergie dans des mini plaques de 12 volts placés à l’intérieur.

Edem Koffi Agbéko n’est pas à sa première invention. En Août dernier, il a été lauréat d’un prix au Salon digital et d’innovation de Logex tenu à Lomé, pour une invention baptisée, le « Sac scolaire lampe ». Il a également déjà décroché le prix d’incubation au Cabinet Synergie.

Ainsi, ces trouvailles lui ont permis d’être le promoteur du sac solaire made in Togo. Agbéko bénéficie du soutien du fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ).

Raheem Geraldo

Togo : EDINOV crée une communauté de la robotique (vidéo)

EDINOV (Éducation Innovation) est un organisme d’innovation qui travaille dans le domaine de l’éducation. À travers ses programmes de formation en robotique, il familiarise les apprenants au monde d’automatisme.

Ce programme de formation, vise à créer une communauté de robotique. Cette communauté pourra trouver des solutions technologiques adaptées aux réalités du pays. Durant cette formation, les participants ont appris les bases de la robotique, les bases du dessin 3D ainsi que le fonctionnement de l’ergonomie d’un système et la manière de communiquer avec un système.

Lire aussi : Le Togolais Adiel Akplogan reconnu comme un pionner d’internet en Afrique

EDINOV veut créer une jeunesse tournée vers l’innovation. Il veut aussi apporter la technologie dans le système éducatif. « Nous voulons former une génération de jeunes tournée vers le constructivisme et qui réfléchit à des solutions vraiment pratique pour le pays », a affirmé Herbert Sodatonou, co-fondateur d’EDINOV.Le reste de la formation revient aux participants.

Ils doivent dans trois semaines finaliser un projet innovateur. Ce projet devra apporter une solution technologique adéquates dans une entreprise.« Il y a des petits problèmes dans nos quartiers qu’un système de robotique pourrait régler » a révélé Herbert Sodatonou. Il souligne ainsi l’importance de la robotique dans les entreprises togolaises.

Cliquez pour suivre la vidéo

Cameroun : Kiro’o Games  entrain de peaufiner son jeu vidéo « Le responsable »

Kiro’o Games  peaufine son jeu vidéo axé sur la réalité des fonctionnaires du continent. En attendant le lancement prévu pour début 2019, l’équipe travaille sur ce jeu qui met à nu dessous-de-table, copinage, tous ces maux qui minent l’administration publique de la « République du Mboa » dirigée par  « son excellentissime président guide fondateur sauveur Raoul Boutel Mougabiang ».

Le studio de jeu Kiro’s Game du Cameroun prépare minutieusement un jeu qui défraiera la chronique au moment venu. En Afrique en général, la réalité des fonctionnaires est tout autre. Devant des personnes parfois sans réelles qualifications qui se retrouvent à des postes clés, l’exigence des  pourboires avant certains services administratifs et tout le reste, il suffirait d’imaginer un peu l’univers dans lequel pourrait plonger ce jeu vidéo. Il sera disponible à son lancement sur Smartphone en version anglaise et française.

«Nous avons créé un pays imaginaire, le Mboa qui est une caricature de nos États. Le jeu va permettre de simuler de façon comique une vie de cadre de la fonction publique africaine, en s’inspirant notamment des clichés de la fonction publique camerounaise », indique Ivan Ngounou, le designer du jeu. Pour l’équipe, « Le responsable » sera le 1er jeu mobile comique qui simule la vie des fonctionnaires africains.

La réalité dépeint dans le jeu est celui d’un président qui veut être aimé à vie par son peuple mais règne sans partage. Si avant, trouver du travail dépendait des relations que le postulant avait, le cher fondateur, suprême guide et sauveur le Président RBM a renversé la tendance. Ceci grâce à une nouvelle génération d’hommes et des femmes qui se mettent au service du peuple.

Imaginez que vous êtes recruté dans la fonction publique et tout le monde attend de vous, le meilleur. Sauriez-vous être honnête et  « responsable » pour la République ? Vous le saurez en 2019, une fois plongé dans l’univers du jeu vidéo «  Le responsable ».