Togo : L’Université de Kara en mode numérique  pour la rentrée prochaine

L’Université de Kara s’investit pleinement dans les réformes numériques pour la prochaine rentrée universitaire. La rentrée 2020-2021 se fera à distance aussi bien en présentiel avec les travaux pratiques à l’appui.

La digitalisation de l’Université de Kara avait déjà commencé avec l’administration et s’est poursuivie avec l’inscription  des étudiants jusqu’au retrait de leurs diplômes. Une nouvelle application «Anonymous » automatise les évaluations. Anonymous procède à rendre anonyme une copie d’évaluation, à la désanonymer et à la saisie des notes.

Lire aussi:E-learning: la fondation MTN Cameroun passe en mode « connexion gratuite »

Lors de la journée porte ouverte organisée par l’Université de Kara, les nouveaux modules numériques que dispose le campus de Kara ont été présentés aussi bien au public et aux étudiants présents. Pour rendre possible les cours à  distance, l’Université de Kara dispose maintenant   de quelques moyens numériques avec l’appui de l’AUF (Agence Universitaire de la Francophonie). Les professeurs familiers avec le numérique pourront utiliser les logiciels « Learning system management », « Moodle » ainsi que « Telegram » pour dispenser les cours.

Selon le président de l’Université de Kara, le Professeur Sanda Komla ; l’Université de Kara est armée jusqu’aux dents en matière du numérique. Il rajoute en déclarant que le diplôme universitaire de Kara est désormais reconnu à l’échelle internationale, qu’il était désormais sécurisé, fiable avec la possibilité de le faire scanner pour vérifier son authenticité.

Université de Lomé : les thèses  de doctorat seront soutenues par visioconférence

La Direction des Affaires Académiques et de la Scolarité (DAAS) de l’université de Lomé au Togo se conforme à la situation sanitaire actuelle. Elle a annoncé ce mardi 5 mai à travers un communiqué que les soutenances des thèses de doctorat se feront à distance, par visioconférence.

Le communiqué renseigne que « les soutenances de thèse de Doctorat programmées pour le compte de l’année académique 2019-2020 ont repris depuis le 20 avril 2020 à la DAAS. Elles se feront exclusivement par visio-conférence ».

Lire aussi : Nigeria : Plus de 120 institutions se tournent vers la visioconférence

Pour ce faire, les Directeurs de thèse doivent réserver le plus tôt possible leur salle de visioconférence. Le communiqué indique qu’ils doivent prendre attache avec les Directeurs des salles de conférence.

Cette solution numérique permettra de respecter le calendrier académique établi malgré la crise sanitaire. Les cours ne seront pas les seuls à s’adapter à cette période de pandémie.

Lire aussi : L’Université de Lomé va faire ses cours en ligne

Nigéria : Aliko Dangote se tourne vers la technologie

L’homme le plus riche d’Afrique compte désormais investir dans la technologie. Sa fondation annonce la construction d’une université spécialisée dans la technologie à Abuja, capitale économique du Nigéria. Le projet est évalué à plus de 550 millions de dollars US soit plus de 275 milliards de Francs CFA.

Pour Julius Okojie, chef de l’équipe technique en charge du projet et ancien secrétaire général de la commission des universités Nigéria (NUC), ce projet soumis à son évaluation et approbation « mobilisera toutes les infrastructures nécessaires et les spécialistes de renommée internationale de par le monde ».
Dans les coulisses de l’homme d’affaires, il ressort que le terrain devant servir à construire cette université de classe internationale est déjà acquise.

Aliko Dangote, avec une fortune personnelle : 13,3 milliards de dollars US multiplie ces derniers jours des projets de toute sorte. Investir 150 millions de dollars dans une centrale électrique solaire, 450 millions de dollars dans le secteur agricole d’un état septentrional de son pays et racheter le club de football anglais d’Arsenal sont quelques unes de ses ambitions.

 

 

UnivFlooz facilite les inscriptions aux étudiants

La Startup Semoa-Togo n’a pas attendu la rentrée universitaire pour trouver un moyen de réduire les tracas des étudiants voulant s’inscrire à l’Université de Lomé. A travers sa nouvelle plateforme UnivFlooz, les inscriptions peuvent se faire loin des interminables queues devant les institutions bancaires permettant ainsi un gain de temps.

Lire aussi : 9 abonnés sur 10, prêts à payer pour utiliser WhatsApp (sondage)

Depuis un  compte Flooz,l’étudiant a la possibilité de s’inscrire en ligne, de payer et mieux encore de pouvoir imprimer sa facture servant de pièce justificative.  C’est cette même facture qui doit être joint au reste du dossier d’inscription.

Lire aussi : Namibie Telecom rend possible l’accès à internet sur l’île Impalila

Ce service, pour le moment  est destiné à tous les étudiants de l’Université de Lomé et la jeune pousse travaille  en partenariat avec Moov pour  l’étendre aux autres universités et écoles du Togo.

« L’objectif principal de Semoa-Togo est d’améliorer le quotidien des Togolais. A travers nos autres services semoa-togo.com et semoa-pro.com, nous travaillons sur des innovations permettant de simplifier les démarches.Nous souhaitons enrichir la plateforme UnivFlooz de services comme un blog de trucs et astuces destiné aux étudiants ainsi qu’un espace dédié aux offres d’emploi. » selon Edem ADJAMAGBO, Directeur de Semoa-Togo.