Au Togo, l’Arcep inflige une sanction de plus d’un milliard FCFA à Togocel

Le groupe Togocom est dans de beaux draps. L’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) vient de le sanctionner financièrement à cause de son réseau Togocel. Cette sanction, une des rares du genre au Togo contraint l’opérer à payer la somme d’un milliard neuf millions cinq cent soixante-quatre mille trois cent vingt-cinq (1.009.564.325) F CFA. C’est une information donnée par l’institution de régulation par le biais d’un communiqué ce lundi 22 février 2021.

Cette sanction est selon l’autorité, le résultat de la violation du principe de non-différenciation des tarifs des communications «on-net» (intra-réseau) et «off-net» (inter réseau).

L’Arcep estime avoir relancé l’opérateur plusieurs fois afin qu’il puisse appliquer un alignement des offres tarifaires «tous réseaux». Son alignement n’a pris en compte que les forfaits de base et pas les forfaits internet. Cette différenciation n’a pas été du goût de l’ARCEP.

D’après le communique « Le refus de TogoCellulaire d’obtempérer depuis plusieurs mois, porte gravement atteinte non seulement aux efforts de création des conditions d’une concurrence saine et équitable sur le marché mais également aux droits des consommateurs ».

Togocel est contraint d’arrêter la pratique en question dans un délai de 24 h sous astreinte de 50 millions FCFA par jour de retard.

Lire aussi : Togo : 5 informations clés à savoir sur l’ARCEP

L’opérateur téléphonique « Togocel » obtient sa licence 5G

Après le déploiement de la 4G sur toute l’étendue du territoire togolais, l’opérateur téléphonique « Togocel » a reçu la permission pour tester le réseau 5G.

Le numéro 1 de la téléphonie mobile au Togo, Togocel devenu Togocom en novembre 2019 a pu obtenir sa licence pour expérimenter la 5G. Les nouveaux propriétaires du réseau téléphonique, le Malgache Axian et du fonds d’investissement Emerging Capital Partners (ECP) qui sont actionnaires majoritaires de Togocel ont l’intention d’expérimenter la 5G d’ici 2021.

Lire aussi:Vampr, un réseau social pour monétiser la musique

Cette autorisation permettra à l’opérateur Togocel, d’effectuer le test de la 5G sur le terrain. Cette licence de la 5G va dans la même lancée que l’objectif que le gouvernement togolais s’est fixé qui est de faire du Togo une référence du domaine numérique dans la sous-région d’ici 2025.

L’arrivée des technologies 3G et 4G au Togo a rehaussé le taux de pénétration de l’Internet fixe et mobile qui est passé de 49,5% en 2018 à 61,7% en 2019. Le déploiement de la 5G au Togo serait bénéfique pour le secteur digital togolais. D’après les experts, le déploiement de la 5G serait un atout majeur pour résoudre les problèmes liés au déploiement de la fibre optique à l’intérieur du pays.

Cette obtention de licence vient valider le programme de développement de l’actionnaire majoritaire du groupe Togocom qui annonçait un plan d’investissement de 160 milliards sur 7 ans. Avant le Togo, les pays comme l’Algérie, la Tunisie et le Sénégal ont lancé des programmes d’expérimentation pour la 5G. Le premier pays africain a commercialisé la technologie 5G est le Lesotho grâce à l’opérateur Vodacom en 2018.

Avec République togolaise

Promo Airfiber mobile :  un entrepreneur dit ses vérités à Togocel

L’opérateur de téléphonie mobile, Togocel désormais détenu à 51 % par Agou Holding a fait un ajustement de ses tarifs internet. Les coûts, validités et volumes de données Internet ne plaisent pas à tout le monde. A part les autres offres, celle dénommée Promo Airfiber mobile  a plus suscité l’ire des internautes sur les réseaux sociaux. L’entrepreneur togolais, Charles Akoueteh, promoteur de l’entreprise OTIYA CONSULTING & PARTNERS n’est pas allé par quatre chemins pour dire ses vérités à Togocel.

Voici son avis sur le sujet :

Cette offre selon Togocel est pour soutenir les familles et les entrepreneurs qui ont besoin de max de volume de connexion durant cette crise sanitaire.

Togocel #okpayé (tu es trop fort)

1- L offre est de 60giga à 15.000Fcfa Validité 1 mois ce qui revient à 2 giga par jour.

2- Vous pensez qu’une famille ou un entrepreneur qui veut economiser les 60 giga sur tout le mois peut se limiter à 2giga par jour sur votre « 4G » ou simple recherche sur Google te bouffe déjà la moitié de 2giga sans même parler de Facebook, youtube, whatsaap, Instagram, les réunions via Zoom ou suivre My Canal sur smartphone…

3- Tu partages les 60giga en mode wifi via ton portable vers 2 Pc et 3 téléphones pour un travail entre jeunes entrepreneurs au bureau, en quelques heures au revoir les 60 Giga

#Togocel faut sciencer un peu, ton #Novissi_Internet  laaaaaa est trop cher

#Togocel connexion illimitée a 15.000 Fcfa, ça va déranger qui dans ce pays?

En attendant la réplique de Moov Togo, Je file laver mes mains avec de l’eau et du savon

Togocel : les utilisateurs en colère pour avoir reçu un sms de campagne

Togocel, l’opérateur historique plus ou moins fondu au sein de la holding Togocom a envoyé des sms de campagne aux utilisateurs. C’est la période des campagnes pour l’élection présidentielle du 22 février au Togo. Et tous les moyens publics ou pas seraient utilisés par le pouvoir en place à se fier aux accusations de l’opposition.

Le débat n’est pas là. Des utilisateurs du réseau Togocel ont reçu des sms de campagne les incitant à voter pour le président sortant, Faure Gnassingbé. Ce dernier, arrivé au pouvoir en 2005 vient de boucler son troisième mandat. Il est en lice pour un quatrième.

« Pour que chaque togolais ait un centre de santé près de chez lui, samedi 22 février VOTONS FAURE ! », tel est le contenu du SMS envoyé. D’autres messages ont également été reçus par des utilisateurs. L’idée de base c’est de voter pour le président sortant afin de rendre les soins de santé gratuits et généraliser l’assurance maladie notamment.

Sur les réseaux sociaux, les réactions vont dans tous les sens. Visiblement, les utilisateurs ne sont pas du tout contents de recevoir un tel message. En grande partie, ils estiment n’avoir pas payé la carte sim pour recevoir ces genres de messages.

Cliquez pour télécharger gratuitement Tech Mag Afrique numéro 3

Plus loin, Emmanuel Sogadji, le président de la Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) appelle au boycott de Togocel. 

Pour Folly Satchivi, un autre activiste politique, ce message n’a pas sa raison d’être. Ses propos sont plus que virulents.

Il y a certains utilisateurs qui pensent que le débat n’en vaut pas la peine et qu’il faille se concentrer sur d’autres sujets plus importants. Mais les avis restent partagés. Et vous , quelle est votre appréciation de cette communication politique au Togo ?

Lire aussi : Centrafrique : Des élèves fabriquent un robot humanoïde

Togocel lance la 4G

 

C’est fait, Togocel est le premier opérateur togolais à avoir lancé officiellement la 4G ce vendredi 27 juillet. 45 jours après l’octroi de la licence, le très haut débit vient d’être lancé au Togo.

C’était une promesse faite plus tôt par l’opérateur historique : doter les abonnés de la technologie 4G LTE avant fin 2018. Mais la surprise a été grande que cela soit plutôt opérationnel avant la date prévue.

A la cérémonie de lancement, le Directeur Général de Togocel, Atcha Dedji Affoh, s’est réjoui de ce que la 4G soit aujourd’hui une réalité au Togo. Pour l’instant, seules les villes de Lomé et de Kara l’expérimentent. Dans les mois à venir, le reste du territoire sera émaillé. Tsévié, Sokodé, Dapaong, Kpalimé, Atakpamé seront dans la 4G. 243 sites sont destinés à la 2, 3 et 4 G.

« Togocel investit dans l’avenir et dans l’économie numérique pour un rayonnement dans notre pays dans le concert des nations. Nous allons vivre ensemble une expérience unique sur le réseau leader», affirme le Directeur de Togocel.

La 4G permet la visualisation des vidéos en streaming, les jeux interactifs en réseau, le suivi des programmes en Haute Définition. De même, la fluidité du réseau facilite la recherche d’information,  le partage de photos et vidéos, le téléchargement, les échanges par visioconférence, le transfert de fichiers lourds, entre autres.

flyer de la 4G de Togocel

Lire aussi : Togo : Ce qui devrait changer avec l’avènement de la 4G !

 

Qui veut aller loin ménage sa monture !

Togocel a joué le jeu. A la cérémonie de l’octroi de licence 4G, la société a fait croire que les chantiers de déploiement du très haut débit vont commencer incessamment. Or tout était plus ou moins près. Pendant que les abonnés pensaient que la 4G sera une réalité en fin décembre comme annoncé ou au plus tard en début 2019, la société a agréablement surpris tout le monde. Et comme le souligne le patron de Togocel, «on était prêt avant que la ministre Cina Lawson n’annonce l’octroi de licence. Nous avons caché l’information car veut aller loin ménage sa monture ».  Le Togo entre ainsi dans la 4G LTE.

Togo : Ce qui devrait changer avec l’avènement de la 4G !

L’avènement de la 4G au Togo a été apprécié diversement. Attendue par les abonnés depuis fort longtemps,  l’effectivité de la 4G n’a été annoncée qu’en début juillet. Qu’est-ce que cela pourrait changer dans la vie des internautes togolais ?

Les opérateurs de téléphonie mobile vantent son mérite et pensent qu’avec ce très haut débit, l’expérience de la connexion internet devra être une autre histoire. 4G sous-entend la possibilité de suivre les vidéos ou musique  en streaming (un peu comme en direct sans vouloir télécharger, ndlr), la télévision en ligne, le téléchargement rapide des  applications et l’envoi des fichiers.

La 4G permet de télécharger en très haut débit, soit 10 fois plus vite qu’en 3G. C’est un nouvel univers joignant mobilité et  performance sur Internet de façon rapide, téléchargement de  fichiers en un temps record, partage des photos et vidéos en un clic, visionnage de  film en haute définition. Elle devra également permettre aux entreprises notamment, les banques, les assurances, bref l’administration de bien servir les clients.

Ce passage des deux opérateurs de téléphonie mobile notamment Moov et Togocel à la 4G, permettra à ces derniers d’améliorer l’attractivité data puis d’offrir à la population togolaise une connexion internet plus rapide. C’est l’occasion pour les deux opérateurs de montrer de quoi ils sont capables !

«  La 4G est effective depuis le 1er juillet. Les tests ont été concluants et le lancement a été réussi. La 4G fonctionne très correctement avec des débits très acceptables. Moov est le premier opérateur à proposer la 4G qui fonctionne dans plusieurs quartiers de Lomé (port, aéroport). Nous avons des débits qui peuvent aller jusqu’à 100/150 Méga », c’est du moins ce qu’a expliqué le directeur général de Moov Togo, Abdellah Tabhiret à nos confrères de Republicoftogo.com.

Mais à côté, il faudra noter que les cartes Sim devront être configurées pour accéder à la 4G. De même, de nombreux Smartphones disponibles sur le marché ne la prenne pas en compte. Là aussi, les consommateurs hésitent puisqu’il faudra payer l’opérateur pour pouvoir y avoir accès. Certains ont carrément choisi de laisser tomber pour le moment. Selon un internaute qui s’est confié à notre Rédaction sous couvert d’anonymat, il a fallu dépenser 5 500 F pour migrer vers la 4G dans le cas de Togocel. Pour son concurrent Moov Togo, le basculement vers la 4G coûte 500 F.

 

Et vous, que pensez-vous de la 4G ?

 

Aimé Amson

La percée du mobile money au Togo

Le mobile money a fait son entrée depuis quelques années au Togo et ne cesse de séduire les utilisateurs. Partout se développent des points de transactions incluant l’envoi et la réception d’argent via mobile. Sur ce marché concurrentiel,les opérateurs de téléphonie mobile Togocel et Moov se partagent les millions d’utilisateurs de porte-monnaie électronique.

Lire aussiWhatsApp Pay : un nouveau service de paiement mobile pour bientôt

Les raisons de la percée du mobile money

En fin d’année  2015, alors le taux de bancarisation au Togo tournait autour de 17 % ,   de plus en plus de personnes optent pour  les services de paiement mobile. Il y a aussi un faible intérêt dans la sollicitation des banques. Un nombre restreint de Togolais ont accès aux services  bancaire en ligne comme  les cartes visa premier , mastercard ou encore Paypal.
Autre raison, l’envahissement du marché par les téléphones. Avec le développement exponentiel de la technologie, des millions de téléphones portables sont importés au Togo. Du fait de le baisse de leurs coûts, beaucoup de personnes n’hésitent pas à s’en procurer.L’ouverture de compte mobile money peut  se faire avec tout type de portable.Le mobile money paraît plus  souple au niveau des transactions que les services bancaires classiques et l’ouverture de compte est gratuit.

Avantages du mobile money

Que ce soit avec Moov ou Togocel, les services de payements mobiles servent entres autres  à effectuer des opérations de dépôt et retrait d’argent, paiement de factures d’électricité, achat de crédit de communication pour soi ou un autre abonné , les paiements en ligne, envoi et réception d’argent à un tiers  . A cela s’ajoute l’achat dans le réseau de commerces partenaires ( supermarchés, boutiques…). A ce rythme, les utilisateurs  peuvent  éviter de se déplacer avec beaucoup de  liquidité. Il n’y a pas longtemps, ces opérateurs se sont affiliés à des banques de la place.

Lire aussi : 9 abonnés sur 10, prêts à payer pour utiliser WhatsApp (sondage)

L’approche des banques

Les institutions financières ne veulent pas se faire compter l’histoire. Des partenariats se  nouent avec les opérateurs de téléphonie mobile afin d’ouvrir les portes du M-banking à un grand nombre d’utilisateurs. Cette association banques-opérateurs télécoms transforme les téléphones portables en véritable portefeuille électronique. Avec le mobile money, c’est chacun qui y gagne.