Un jeune sénégalais conçoit un robot « sapeur-pompier »

Encore un jeune africain qui met son génie au service de sa communauté. Au Sénégal, le jeune El Hadji Mouhamadou SY a mis sur pied un robot qui peut combattre les flammes. Le robot sapeur-pompier du jeune étudiant est baptisé « Sun-eater ».

El Hadji Mouhamadou est un étudiant en troisième année de licence à l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar. Il s’est spécialisé en génie électro-mécanique. Toujours dans son domaine de prédilection, le jeune sénégalais a pensé  mettre sur pied un dispositif utile dans sa communauté. Il a notamment pensé à soutenir les sapeurs-pompiers.

Le jeune sénégalais a conçu « Sun-eater », un robot qui vient en aide aux soldats du feu. Le robot sapeur-pompier est une aubaine pour les corps habillés lors de certaines opérations extrêmement délicates. Pour ce faire, le robot a pour mission de limiter les dégâts aussi colossaux qu’ils soient. Lors de grands incendies, dans les marchés, espaces publics et grandes entreprises. « Sun-eater » est une solution technologique adéquate selon les explications.

Lire aussi : Covid 19/ Tunisie: Un robot au chevet des patients

« Le robot est susceptible de détecter des flammes et de réagir le plus vite grâce à une interface graphique en attendant l’arrivée des sapeurs-pompiers pour nettoyer les lieux affectés », a déclaré le concepteur du « Sun-eater ». Il explique ainsi le fonctionnement de son appareil qui est équipé de capteurs à infrarouges puis d’un cerveau moteur. 

Ces deux dispositifs technologiques internes permettent de détecter les flammes et d’y diriger les jets d’eau. En attendant les sapeurs-pompiers, le robot sapeur-pompier peut déjà commencer par combattre les flammes.

Piratage de Tesla 3 : Le Sénégalais Amat Cama a gagné 375 000 dollars 

Le consultant et chercheur sénégalais en cyber-sécurité, Amat Cama, a remporté une somme totale de 375 000 dollars en espèces pour avoir révélé des bogues dans la voiture Tesla Model 3 et d’autres produits à Vancouver, Canada.

Avec son coéquipier Richard Zhu, formant l’équipe Fluoroacetate, ils ont été la seule à s’inscrire au tout premier piratage automobile organisé lors de la compétition de piratage informatique Pwn2Own qui s’est tenue en mars lors de la conférence sur la sécurité : CanSecWest 2019.

Ils ont ciblé le système d’infotainment de Tesla, qui n’avait que la plus petite récompense, et a réussi à afficher un message sur le navigateur Web de la voiture en exploitant un bogue juste à temps dans le composant de rendu.

Cette prouesse leur a rapporté 35 000 dollars et une Tesla. Ils ont gagné 340 000 dollars supplémentaires en exploitant des vulnérabilités dans Safari, Oracle VirtualBox, VMware Workstation, Firefox et Microsoft Edge.

Amat Cama et son coéquipier ont été couronnés Maîtres de la Pwn en 2019 et ont remporté la plus grande part des 900 000 $ offerts par les organisateurs, Zero Day Initiative (ZDI), qui ont versé une totalité de 545 000 $ pendant l’événement pour 19 bugs.

« Nous nous sommes entraînés deux mois sur le logiciel de la Tesla pour trouver des failles, poursuit-il. Dix heures par jour, à lire du code et à avancer à tâtons. Il y a beaucoup d’essais et d’échecs avant de trouver un bug exploitable. Mais avec l’expérience, tu sais dans quelles parties du code peuvent se nicher les erreurs. », explique-t-il à nos confrères du journal Le Monde.

Amat Cama, plus connu sous le nom d’Acez, est un ancien élève de la Northeastern University de Boston où il a obtenu un baccalauréat en sciences en mathématiques et en informatique en 2014. Il a travaillé pour plusieurs entreprises de cybersécurité aux États-Unis, dont VSR et Qualcomm, en tant que Security Ingénieur.

 

Prudence A.