Avez-vous déjà postulé aux différents concours du SANULF 2019?

Encore quelques heures pour vous inscrire aux différents concours organisé par le centre Ghiyada Africa dans le cadre du Salon Africain du Numérique et du Leaderahip Féminin.

« Femme/fille et intelligence artificielle pour le développement du Togo » est le thème sous lequel est placé la 3è édition du Salon Africain du Numérique et du Leadership Féminin qui aura lieu du 13 au 20 octobre 2019 à Kara et à Lomé.

Comme l’indiquent le nom et le thème, ce salon vise à inciter et encourager les jeunes filles togolaises à s’aventurer dans les carrières ayant trait aux technologies.
Au vu des objectifs de ce salon, les organisateurs ont voulu primer et encourager les quelques rares jeunes filles qui font déjà carrière dans la Tech.
A cet effet, 3 concours sont prévus. A travers le premier: Excellence scolaire féminin, les organisateurs veulent décerner des prix d’excellence aux jeunes filles élèves/étudiants première de leurs classes ou promotions dans 10 écoles/universités à Lomé et à Kara.
Le deuxième concours dénommé E-leadership féminin a pour finalité d’encourager et de soutenir les jeunes filles qui impactent positivement à travers le digital ( blog, site web, réseaux sociaux) notamment celles qui traitent des thématiques des ODD.
Entrepreunariat féminin culinaire qui est la troisième catégorie des concours consiste à soutenir et à encourager les jeunes filles qui sont dans le domaine de l’art culinaire et font leur visibilité à travers le numérique.
Alors si vous êtes blogueuse, vous avez un site web ou vous vous intéressez aux thématiques des Objectifs de Développement Durable à travers vos comptes ou pages sur les réseaux sociaux, vous pouvez postuler à ce concours en cliquant sur ce lien 
Les inscriptions se clôturent ce 23 Janvier 2019 à 00h00. Tic Tac, le compte à rebours a commencé, vaut mieux tard que jamais.
Lyda Gbadji
L’Afrique intéresse des entrepreneurs français

Le Salon des entrepreneurs (SDE) qui a lieu chaque année en France fait son bonhomme de chemin. Du 9 au 10 octobre prochain, le Palais des congrès de Marseille va accueillir un public d’entrepreneurs, de curieux, startups et dirigeants de TPE/PME. Cette année particulièrement, l’Afrique, les possibilités de s’y implanter, de développer les affaires intéressent les organisateurs.

L’Afrique sera encore la vedette de France. Encore une fois ! Le traditionnel salon des entrepreneurs, qui durant ces trois dernières années a rassemblé près de 30 000 entrepreneurs aura encore lieu cette année. Après Paris et Lyon, c’est Marseille qui s’apprête à l’accueillir.  Le SDE est dédié  à l’émergence et à la croissance des entreprises (création, reprise, franchise, développement, financement, innovation, transmission…) et se veut être le plus grand rassemblement de créateurs et chefs d’entreprises en France.

D’après un communiqué du comité d’organisation, parmi les enjeux forts qui sous-tendent l’événement se trouve l’Afrique. En termes clairs, l’Afrique et les opportunités de développement, d’implantation et de business offerts aux entrepreneurs de la région Sud de la France. De même, il y sera question d’entrepreneuriat dans les quartiers, avec une lumière braquée sur des chefs d’entreprise issus de quartiers difficiles qui témoigneront de leurs success stories.

120 stands, espaces conseils et animations thématiques seront installés.  Une session d’initiation au codage baptisée la « Coding Room » et des conférences seront animées pour mettre à la disposition des participants des clés pour pouvoir entreprendre en territoire Marseille Provence. Des professionnels se relayerons chaque 15 minutes.

« Au final, plus de 100 conférences & ateliers et 25 animations seront proposés au travers de 7 programmes thématiques, permettant de couvrir l’ensemble des besoins des entrepreneurs, de la création au développement de leur activité », précise le communiqué. D’autres thématiques seront tpuchées durant les  deux jours du SDE : les opportunités de business de la filière cinéma, l’intelligence artificielle, les secrets du codage, l’entrepreneuriat féminin ou encore l’entrepreneuriat en situation de handicap.

 

Afrique, un cœur à prendre !

Partout dans le monde et particulièrement en France, l’Afrique est devenue un cœur  à prendre, une curiosité. Elle est comme convoitée par des entrepreneurs en quête de nouvelles opportunités d’affaires. Le seul continent assez jeune de ce XXI ème siècle reste au-delà de tout débat l’Afrique. Plusieurs rencontres sur l’entrepreneuriat ou la technologie se multiplient pour donner aux participants le b.a.-ba  leur permettant de pouvoir investir en Afrique et partir à la conquête d’une terre d’opportunités intarissables, un marché de consommateurs frivoles à tout ce qui vient de l’extérieur. Il y a quelques mois, c’était le salon Vivatech qui s’est tournée essentiellement vers le continent. Dans cette même logique, les initiatives tendant à voir l’Afrique comme une terre d’investissement ne finissent pas. Pendant ce temps… L’avenir promet pour une Afrique qui se réveille à peine d’un profond sommeil.

 

 

Le salon Made in Burkina promeut l’entrepreneuriat

Le Burkina a aussi son salon de promotion des produits locaux tout secteur confondu comme cela se passe au Togo. Cet événement est une initiative prise par l’Association entrepreneur d’Afrique  (AEA) qui l’a dévoilé au public ce mercredi au cours d’un point de presse. Le rendez-vous qui s’annonce incontournable est prévu du  7 au 11 mars prochain à Ouagadougou.

Africa IT Expo : un salon sur la transformation digitale

Les entreprises du XXI ème siècle sont toutes condamnées à suivre ou subir les transformations continuelles de l’environnement du travail. Avec l’avènement sinon le progrès fou des outils numériques, elles sont donc obligées de se plier à ces changements. De réels enjeux qui seront au menu de la deuxième édition du Salon Africa IT Expo (Aitex) prévue du 27 au 29 septembre prochain à l’Office des foires et expositions de Casablanca (Maroc).

Africa IT Expo, l’une des incontournables rencontres des acteurs du numérique africain refait surface. La Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (APEBI) a désigné le Cameroun et le Nigéria comme des pays invités d’honneur.

Lire aussi : L’armée malienne veut tester des robots militaires à partir de 2020

Occasion pour ces pays de vanter les mérites des différentes politiques entreprises et les opportunités d’investissement dans le secteur de l’économie numérique. Le thème de la rencontre est assez évocateur: «L’innovation numérique au service des organisations».

Plus de 150 exposants nationaux et internationaux sont attendus au cours de ces trois Jours. Il y seront exposéés les dernières innovations des acteurs IT et télécoms permettant de prendre le train de la technologie en marche.

Au-delà des rencontres B to B, «l’Aitex a pour objectif de promouvoir et de donner une viabilité au secteur des technologies de l’information», indique Saloua Karkri Belkziz, présidente de l’Apebi.

Visitez le site