Togo : L’extension .tg est à 0 F

L’extension nationale .tg est à 0F pour toutes les nouvelles entreprises qui seront créées au cours de ce mois de septembre. L’initiative est portée par le  ministère des postes et de l’économie numérique, celui du commerce et du secteur privé et le centre des formalités des entreprises (CFE).

Le domaine .tg  par à la conquête des entrepreneurs souhaitant posséder leurs propres sites pour véhiculer le savoir-faire de leurs jeunes entreprises. Il y a quelques mois, il fallait débourser  17 500 F pour acquérir cette extension qui identifie le pays de provenance de l’entreprise. Aujourd’hui, les autorités ont décidé de passer à l’offensive avec cette opération de charme à l’endroit des entreprises créées uniquement durant ce mois de septembre. L’offre, il faut le préciser est limitée à 1000 entreprises.

Selon les explications des promoteurs de l’initiative, avoir  un nom de domaine .tg participe à l’essor de l’économie numérique du Togo, cela contribue à la création d’une image sécurisée pour l’entreprise concernée. Le .tg  permet aux internautes d’identifier l’espace géographique de l’entreprise. Il peut servir d’outil de renforcement de confiance entre l’entreprise concernée et les internautes.

visuel pub de l’offre

«  La promotion vise à offrir aux 1000 premières entreprises créées au cours de ce mois, un nom de domaine en .TG, un site internet, une adresse mail et plus encore pour le lancement de leurs activités sur internet », explique la cellule communication du ministère des postes.

Autrefois géré par le fournisseur d’accès internet CAFE Informatique, le. tg a été récupéré à travers le décret N° 2016-013 / PR relatif aux modalités de gestion administrative, technique et commercial du domaine internet national  « .tg ». A partir de ce moment, il a été confié à l’ARTP qui le gère depuis 2 ans avec pour ambition d’effectuer des changements notamment la baisse des tarifs qui au temps de CAFE avoisinaient d’après des sources concordantes les 50 000 F CFA.

 

Plus d’informations ICI

Métiers.africa, une plateforme dédiée à l’artisanat en Afrique

Le numérique a très vite conquis plusieurs secteurs d’activités en Afrique. Pourtant l’artisanat n’a pas su en profiter comme il se doit. Généralement, l’on constate que les artisans à l’instar des maçons, peintres, plombiers, mécaniciens, couturiers, manquent de visibilité au sein de leur environnement. Ces derniers sont méconnus, car ne disposant pas assez d’outils de promotion de leurs activités. Partant de ce constat, la fondation Kundi Africa a développé par l’intermédiaire de sa société Métiers Point Africa Sarl, la plateforme métiers.africa en vue de mettre en relation les artisans et leurs clients.

Il s’agit d’un site web qui met à la disposition des particuliers, les informations relatives à chaque artisan : service, quartier, nombre d’expériences, équipe, jours d’ouvertures, contacts, etc… Les clients peuvent également attribuer une note à un service et recommander l’artisan à leur entourage.

Metiers.africa offre un service sécurisé, efficace et gratuit, permettant de chercher, trouver et joindre facilement un artisan en fonction de sa zone géographique. Mais au préalable, les artisans doivent  avoir enregistré leurs activités. Ils sont sélectionnés sur la base de critères rigoureux et peuvent exécuter leurs services dans de meilleurs délais en se rendant directement aux domiciles des clients.

Actuellement en phase expérimentale, metiers.africa compte servir toute l’Afrique. « Nous ne voulons surtout pas faire de l’uberisation. Nous voulons juste mettre en contact les particuliers qui ont des besoins avec des artisans qui peuvent satisfaire ces besoins. Nous nous voyons comme un écosystème où vous aurez demain des assurances-vie, de l’assurance éducation, du micro-crédit, du prêt, et pourquoi pas des payements par carte bancaire ou par payement mobile. Dans un premier temps, le test se passe au Bénin et au Togo. Après, on aura le Nigeria où la collecte des informations a commencé, la Côte d’Ivoire, et des partenariats au Rwanda qui sont bien avancés. L’idée, c’est d’avoir un déploiement sur tout le continent. » a indiqué l’initiateur, Kwame Senou.

Disponible en anglais et en français, métiers.africa regroupe déjà 11 catégories d’artisans. Rappelons que la société porteuse du projet, Métiers Point Africa Sarl est basée au Togo et propose des solutions technologiques.

 

Landry M.