Cameroun : le gouvernement fait participer les non-voyants à la numérisation

Toutes les couches de la population camerounaise doivent participer à l’inclusion numérique en cours dans le pays. Dans cet optique, le ministère camerounais des Postes et des Télécommunications (MINPOSTEL) a procédé à l’inauguration d’un centre multimédia destiné aux non-voyants.

Cette installation a été intégrée au siège du Club des jeunes aveugles réhabilités du Cameroun (CJARC) dans la ville de Yaoundé. Le centre multimédia est dédié aux aveugles et aux malvoyants du Cameroun. L’objectif du ministère de tutelle, c’est de les impliquer dans la numérisation en cours dans le pays. Le MINPOSTEL veut mobiliser toutes les ressources du pays afin de ne laisser personne sur le banc de touche.

Lire aussi : Kenya/Des élèves malvoyants bénéficient d’une ‘technologie révolutionnaire’

Selon Minette Libom Li Likeng, cette initiative relate à quel point le Cameroun est engagé dans la numérisation de tous ses secteurs d’activité impliquant par la même occasion tous les Camerounais ainsi que les personnes souffrantes de handicaps. « Le chef de l’Etat a instruit d’impliquer tout le monde, de connecter tout le monde. Il ne faudrait donc pas que certains soient défavorisés parce qu’ils ont un handicap », a-t-elle expliqué.

« Le centre multimédia qui leur a été offert a des équipements qui donnent une accessibilité qui s’adapte à leur handicap », a ajouté la dirigeante de la MINPOSTEL. Le centre en question, est composé de plusieurs matériels sophistiqués qui accéléreront l’apprentissage des non-voyants. L’installation multimédia dispose notamment d’une imprimante de pointe dotée d’une capacité de 400 brailles par heure, des ordinateurs, des outils technologiques de dernière génération et des scanners.

Les membres du Club des jeunes aveugles réhabilités du Cameroun ont à leur disposition des spécialistes pour les assister. Dans ce centre multimédia, ils peuvent entre autres apprendre l’informatique et se cultiver grâce à une sonothèque.

Tunisie : L’enseignement primaire en voie de numérisation

Huawei a signé un accord portant sur la numérisation de l’enseignement primaire, préparatoire et secondaire avec le ministère tunisien de l’Education. Cet accord a été signé lors de la 3e journée Huawei de l’innovation technologique en Afrique du Nord à Tunis.

Lire aussi : Facebook supprime les stories de groupe pour de bon

La mise en œuvre de ce partenariat se déroulera en plusieurs phases. La première phase portera sur la mise en place d’un réseau de technologies de l’information et de la communication.

La deuxième portera sur la création des services numériques d’apprentissage intelligent pour les apprenants. Cette phase passera par l’utilisation des technologies modernes, et la fourniture des informations en fonction de leurs besoins, combler les lacunes et s’efforcer de les éviter en utilisant l’intelligence artificielle.

Lire aussi : Avis de recrutement

La troisième phase permettra l’échange d’expériences dans le domaine de l’apprentissage, l’intégration des technologies modernes de l’information et de la communication, ainsi qu’au suivi du rythme des récentes technologies numériques dans le monde.

La dernière phase, quant à elle, portera sur la tenue de réunions directes avec les apprenants tunisiens pour un échange d’expériences.
En effet, cette numérisation contribuera à faciliter l’accès des élèves aux outils pédagogiques et aux enseignements efficaces.

Cliquez pour intégrer notre groupe WhatsApp Entrepreneurs d’Afrique

Raheem Geraldo