Nigeria : 100 millions $ pour connecter les zones rurales

Le Nigeria vient d’être soutenu par l’ EXIM Bank of India pour connecter les zones rurales. Un prêt de 100 millions de dollars US lui est accordé.

Il rentre dans le cadre du programme d’amélioration de la connectivité nationale.

Ce projet vise à installer 1000 sites télécoms dans les zones rurales . Ces sites seront alimentés à l’énergie solaire. Le ministre de la communication Adebayo Shittu explique qu’il est préférable d’utiliser l’énergie solaire.

Lire aussi : Kenya : Le NupEA identifie le site de la première centrale nucléaire

« Il est très coûteux d’entretenir les mâts actuels  qui nécessitent une alimentation électrique régulière, ce que nous n’avons pas au Nigeria », a-t-il reconnu.

Le ministre est rassuré de l’atteinte de l’objectif du gouvernement, celui de réaliser un taux de pénétration du haut débit de 70% dans le pays d’ici 2021. 

Lire aussi : Ghana : AirtelTigo encadre des aspirants entrepreneurs

Il est à rappeler que ce financement reçu est une partie du prêt de 10 milliards de dollars US, qu’a accepté l’Inde d’accorder aux États africains. Ce fonds concerne la mise en œuvre des projets prioritaires nationaux.

Lire aussi : La Chine s’engage à offrir deux satellites au Nigeria

Les zones rurales en Afrique restent souvent en marge de l’évolution technologique.

Alexine Afaya

Nigeria : 144 étudiants à former en pilotage de drones

Au Nigeria, Stuart Symington, le consul général des États-Unis à Lagos a déclaré qu’il allait former 144 étudiants nigérians au pilotage de drones. C’était lors de l’atelier de la Nigerian Youth Drone Academy à Lagos, une formation qui a été dispensée en collaboration avec la Global Air Drone Academy, une académie basée aux États-Unis.

Selon Russell Brooks officier des affaires publiques du consulat, les apprenants de 12 écoles primaires et secondaires ont pris part à cet atelier, apprenant à assembler et à piloter des drones.

Pour lui, les drones rendent l’agriculture plus efficace, facilitent les opérations de recherche, de sauvetage et la livraison de médicaments dans les régions éloignées.

Lire aussi : Tech : Le Togolais Sam Kodo fabrique un drone agricole

Il souligne: « Je suis heureux d’accueillir les lycées publics et privés de Lagos et d’Abeokuta, qui apprennent à s’intégrer dans cette tendance de la technologie aéronautique. Enseigner aux enfants la technologie des drones est un outil idéal pour les initier aux principes fondamentaux de la science de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STEM) ».

« C’est une façon amusante de les aider à développer leurs capacités cognitives, de résolution de problèmes et de pensée critique. Ceci afin d’améliorer leurs possibilités individuelles, ainsi que leur capacité à contribuer à faire de notre monde un endroit meilleur », a-t-il ajouté.

Selon Stuart Symington, le gouvernement des États-Unis a depuis financé un certain nombre de projets visant à accroître l’enseignement des STIM dans différentes régions du pays.

 

Daniel A.

Nigeria : Des étudiantes fabriquent une poubelle intelligente

La bonne gestion des déchets est devenue l’un des principaux problèmes environnementaux auxquels sont confrontés les pays en développement. Les étudiantes du Queens College Lagos de Yaba l’ont compris. Elles viennent de  construire une poubelle intelligente  qui conserve les déchets jusqu’à leur collecte.

Cette poubelle est fabriquée dans le but d’améliorer le mode de vie hygiénique, éviter les désagréments causés par ces déchets et les obstructions des canalisations qui entraînent des inondations et des maladies.

Quatre étudiantes du Queens College de Yaba en deuxième cycle du secondaire (SS2) ont présenté leur solution aux  cadres supérieurs de Cisco et des autres partenaires présents lors de la récente célébration de la création de la 200 ème académie Cisco Networking au Nigeria.

Lire aussi : Cisco Global Program Solver : solar Freeze gagne 75 000$

«C’est un moyen de lutter contre certaines maladies auxquelles nous sommes confrontés en Afrique. Nous savons qu’il existe encore des cas d’Ebola en Afrique et qui sait si un autre cas ne pourrait être signalé au Nigéria. Notre travail est d’empêcher cela en garantissant des moyens plus efficaces d’éliminer nos déchets », expliquent- t-elles.

Selon les explications, la corbeille en atteignant un certain seuil envoie un signal à l’Autorité en charge de la collecte pour prendre les mesures qui s’imposent. Elle émet un bip sonore concernant l’emplacement particulier. Les entreprises de recyclage pourraient venir chercher les verres ou les plastiques en tant que matières premières dont ils ont besoin pour recycler.

«Une fois que vous vous approchez de la corbeille, les capteurs interceptent le signal et celui-ci s’ouvre tout seul. Vous n’aurez pas besoin de l’ouvrir et fermer avec vos mains lorsque vous jetez vos déchets », poursuivent ces jeunes filles.

Lire aussi : Au Nigeria, Vodacom forme les élèves sur la robotique

En 2014 un rapport de la société de gestion des déchets du Nigéria (WAMASON), a dénoncé l’absence d’une infrastructure de gestion des déchets à même de recycler les 65 millions de tonnes de déchets par an dans le pays.

Actuellement les statistiques montrent que le Nigéria génère 1,1 million de tonnes de déchets électroniques par an, dont environ 40% dans l’État de Lagos. Le leader mondial des technologies, Cisco, continue de démontrer son engagement à renforcer les compétences numériques au Nigéria.

 

 

Nigeria :  L’application Police-VGS pour éradiquer la criminalité

La police nigériane se dote de moyens technologiques pour la lutte contre des crimes violents. Elle se prépare donc à lancer bientôt une application mobile qui, contribuerait à la lutte contre la criminalité sans cesse croissante dans le pays. Police-VGS, c’est le nom donné à cette application mobile, annoncé par la police en juin dernier via son compte Twitter.

En phase de test, « l’application mobile aiderait les citoyens à signaler rapidement à la police des crimes tels que l’enlèvement, le vol qualifié, le culte, le viol et la violence domestique ». indiqué la police dans une vidéo promotionnelle.

Lire aussi : Youtube : De nouveaux changements dans l’application mobile

La Police-VGS serait également utile pour la population même en cas de troubles communaux.

L’application permettra à la police d’être plus efficace et rapide dans les interventions.

« Dans les cinq secondes suivant les rapports, l’agence de sécurité gouvernementale ou l’agence d’urgence appropriée serait alertée et l’aide serait déployée immédiatement », prétend la vidéo.

Lire aussi : L’artiste Davido lance son jeu vidéo 30BG Money Run

Tout ce qu’un utilisateur a à faire, c’est de se servir de  l’application Police-VGS sur son téléphone portable lorsqu’un crime, un incendie, une urgence médicale ou une catastrophe naturelle se produirait, puis «les policiers seraient immédiatement alertés et l’aide serait immédiatement acheminée» .

L’application sera bientôt disponible sur IOS et Google Play Store.

«L’application Police-VGS fait partie des outils technologiques plus vastes déployés par la police nigériane pour lutter intelligemment contre la criminalité dans le pays.

« Il sera bientôt officiellement lancé par l’IGP et ensuite mis à la disposition du public », a annoncé la police sur Twitter, à l’aide de son adresse officielle @PoliceNG.

Toutefois, il est à noter que plusieurs personnes perdent leurs vies , alors que les Nigérians continuent de souffrir de l’insécurité, aux côtés de l’insurrection dans le nord-est du pays.

 

 

Prudence A.

Ghana : Truckrtech sort vainqueur de la TechCircle Pitch2Win 2019

Fondée en 2018 par Caryl Joshua Akonor, la startup ghanéenne Truckrtech a récemment remporté l’édition 2019 du concours Pitch2Win de TechCircle à Lagos.

Truckrtech est une startup ghanéenne qui offre aux entreprises manufacturières, aux biens de consommation de grande consommation, aux distributeurs, aux exportateurs, aux importateurs et aux transitaires la possibilité de réserver n’importe quel type de camion de transport en ligne pour transporter leurs marchandises.

Le concours a été organisé par Techcircle, en partenariat avec la société japonaise FreakOut Holdings, afin d’aider les jeunes entreprises locales à trouver des opportunités d’investissement locales et internationales.

Truckrtech offre aux expéditeurs et aux conducteurs une visibilité en temps réel, une assurance des marchandises en transit et des canaux de communication appropriés.

Selon la fondatrice Caryl Joshua Akonor, Truckrtech a terminé son projet pilote et elle espère qu’il commencera à être pleinement opérationnel au cours des prochains mois.

Lire aussi : Avec le robot Dzidula, une équipe togolaise lauréate en France

« Entre mai et juin, nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 12 000 $. Avec ce financement de Pitch2Win, nous pouvons nous attendre à une augmentation des revenus de 15 % d’un mois à l’autre », a-t-elle déclaré.

La startup Truckrtech a conquise au total neuf (9) finalistes dont Asusu une société SaaS, Gricd Frij une société IoT, LendSqr une plate-forme en ligne pour petits prêteurs et particuliers, CashBudy une plateforme qui permet aux Nigérians de recevoir et d’envoyer de l’argent, Curacel un moteur de détection des fraudes, Prodigy un logiciel de gestion scolaire, Driversgng une société de recrutement numérique à la demande, Plumter et Aidahbot (des sociétés de solutions AI).

Lire aussi : Huawei Kenya récompense 11 des meilleurs étudiants de sa compétition

La compétition finale a eu lieu le mercredi 12 juin 2019 à l’Impact Hub dans la ville de Lagos.

Truckrtech, le gagnant du concours, a reçu un financement de 2 700 $.

L’artiste Davido lance son jeu vidéo 30BG Money Run

L’artiste Davido se lance dans l’univers du jeu vidéo. Il vient de faire connaitre un jeu mobile 30BG Money Run. Après son succès dans le domaine de la musique, Davido n’est pas prêt à se reposer malgré sa fortune.

De la représentation dans des festivals internationaux prestigieux, Davido a accompli beaucoup de choses au cours de la dernière année. Maintenant, il a fait le choix de se concentrer sur quelque chose d’un peu plus amusant: un jeu mobile du nom de 30BG Money Run.

Ce jeu android a été lancé afin de divertir les fans de l’artiste et la public dans son ensemble. La superstar n’a pas hésité de  taquiner tout le monde avec des images de ce à quoi le jeu ressemble depuis ces dernières semaines. Il a suscité ainsi la curiosité des gens avant de finalement épater.

Lire aussi : L’histoire de Mamoudou Gassama devient un jeu vidéo

30BG Money Run a déjà des fans

 

Sur sa page Instagram, Davido a révélé que les personnes qui téléchargeraient le jeu recevraient après tirage au sort la somme de 10 000 nairas tous les jours de la semaine. Il a fait savoir que le jeu était pour l’instar réservé aux utilisateurs d’Android et que les utilisateurs d’Iphone l’auraient bientôt sur IOS.

Ce jeu sorti sous l’empreinte de 30 milliards de gangs – en partenariat avec Trident Games, DMW et Rim – 30BG Money Run, les joueurs doivent courir pour gagner de l’argent. Plusieurs méthodes existent pour se procurer ce jeu. On peut le télécharger en allant sur cette  page @30bgmoneyrungame. En suivant le lien dans la bio, il est possible d’être redirigé sur le site du jeu. L’autre méthode est de cliquer ici. 

Les fans sont tombés amoureux du jeu.« Vous êtes naturellement doté d’idées commerciales, bro .. .Continuez Suis fier de vous ! » a commenté un internaute visiblement sous le charme du jeu.

Exquitec Educational Technology : Olurinola O. (10 ans) est vainqueur

Un concours des enfants pour la création d’une solution technologique à Ojebu-Ode a permis à Oluwafayokunmi Olurinola (10 ans) de décrocher la première place.

Le gagnant du concours a créé des routes recouvertes de matériaux à base de plastique et de bitume pour éviter les nids de poule causés par l’eau, et augmenter la durée de vie des routes.

Son projet était de réutiliser les déchets plastiques pour un environnement plus propre tout en créant des opportunités d’emploi.

C’est la société “Exquitec Educational Technology” qui a organisé ce concours pour les enfants à Ojebu-Ode, ville de l’Etat d’Ogun, située à 70 km nord-est de la capital Lagos au Nigeria.

Lire aussi : Nigeria: NSE annonce le lancement de sa plateforme d’apprentissage en ligne

Le concours a exigé des enfants un projet technologique proposant des solutions à base de problèmes existentiels.  Ils ont dû identifier un problème dans la ville d’Ojebu-Ode, fournir une solution et en faire un prototype. C’est un  concours qui visait à stimuler leurs capacités de pensée critique.

Les enfants devaient utiliser les déchets recyclables de leur environnement. Cela leur permettrait d’utiliser leurs imaginations et leurs compétences pour créer une solution pour l’avenir d’Ojebu-Ode.

Ils ont dû passer un véritable test qui les a aidés à démontrer leur créativité et leur intelligence à un si jeune âge.

«Nous devons commencer à exposer nos enfants à ce concept et à ces compétences, indispensables pour le lieu de travail du XXIe siècle, mais aussi pour les aider à résoudre les problèmes et non pas seulement à consommer de la technologie», a déclaré le PDG d’Exquitec Educational Technology.

 

Nigeria : NSE annonce le lancement de sa plateforme d’apprentissage en ligne

La Bourse du Nigeria (NSE) a annoncé le lancement de sa plateforme d’apprentissage en ligne appelée X-Academy e-learning. Le lancement de la plateforme vise à offrir un apprentissage abordable et de qualité aux particuliers, aux entreprises et aux institutions partout au pays.

X-Academy e-learning offre aux utilisateurs l’accès au marché des capitaux hautement structuré et compréhensible ainsi qu’au contenu d’apprentissage des compétences non techniques à un rythme personnel. La plateforme offre un apprentissage souple, interactif et personnalisé qui s’adapte à l’horaire des utilisateurs.

« Depuis le lancement de X-Academy en 2017, nous avons facilité plus de 50 programmes de formation pour plus de 2 000 personnes. Grâce à une liste de cours soigneusement dressée par des experts de l’industrie à l’intérieur et à l’extérieur du marché des capitaux. L’apprentissage en ligne de la X-Academy permettra d’atteindre un public beaucoup plus large, augmentant ainsi le nombre d’utilisateurs », a affirmé Pai Gamde, directeur des ressources humaines de NSE, lors du lancement de X-Academy e-learning.

« Le lancement de l’e-learning X-Academy va redéfinir les expériences d’apprentissage, car les utilisateurs peuvent désormais prendre le contrôle de leur apprentissage, quand et où ils en ont besoin. L’offre d’apprentissage en ligne de la X-Academy est certainement une percée pour nous à la Bourse, alors que nous cherchons à donner à nos intervenants les outils pour atteindre l’excellence », a-t-il ajouté.

Selon Abolaji Oyebo, responsable de la technologie aux SNG, la plate-forme a été conçue en utilisant le principe du e-learning comme une expérience, plutôt qu’une source d’information, tout en incorporant une nouvelle technologie innovante qui permet un apprentissage asynchrone avec suivi des compétences et des certifications.

« Je tiens à saluer le rôle joué par Phillips Consulting et Skillsoft, deux des principaux fournisseurs mondiaux de services d’externalisation innovants et de haute qualité, ainsi que de ressources d’apprentissage et d’aide à la performance basées sur le Cloud, dans le développement de la plate-forme de formation en ligne», explique-t-il.

Pour rappel, X-Academy grâce à la plateforme e-learning propose des cours gratuits qui sont accessibles ICI

Nigeria : la Commission nigériane des communications va déployer le réseau 5G

La Commission nigériane des communications (NCC), s’apprête pour le déploiement du réseau 5G dans le pays. Cette information a été révélée par le professeur Umar Danbatta, directeur exécutif du NCC lors d’une conférence de presse à Abuja il y a quelques jours.

Les opérateurs tels que Bharti Airtel, Globacom et 9mobile seront également associées à l’octroi de la 5G. Ainsi le NCC va organiser un forum des parties prenantes dans le cadre de la préparation du réseau 5G.

De plus, NCC a également commencé à se consulter sur le spectre des drones et sur les discussions à propos du déploiement du réseau. «NCC ne s’est pas contentée de rester assise. Outre le dialogue permanent avec les gouverneurs des États par le biais du forum des gouverneurs du NEC (Nigeria), nous sommes également intervenus directement en octroyant à InfraCos une licence lui permettant de fournir une bande passante de fibre optique sur une base en libre accès. Nous leur fournissons une subvention pour atténuer leurs coûts », a déclaré le professeur Umar, cité par le site jbklutse.com.

NCC a également inscrit un opérateur de téléphonie mobile populaire dans le pays au Nigeria Stock Exchange. Le professeur Umar a déclaré qu’Airtel avait récemment annoncé son intention de participer au plan de projet. Ce dernier devrait, espérons-le, se faire enrôler prochainement et être suivi par Glo et 9Mobile.

«Le fait est que le plan national pour les services à large bande comporte à la fois des composantes fixes et mobiles, et que NCC prend des mesures dans les deux sens. Le haut débit fixe nécessite de poser des câbles. Pour ce faire, vous avez besoin de permis de priorité, qui sont contrôlés par les gouvernements des États », a déclaré le professeur Umar à propos de la fixation de NCC sur le haut débit mobile.

 

Prudence A.

 

Nigéria : OBTranslate pour traduire plus de 2 000 langues africaines

Un développeur nigérian espère surmonter les barrières linguistiques et simplifier la vie avec une plateforme de messagerie : OBTranslate, susceptible de traduire plus de 2 000 langues africaines. La plateforme mondiale d’intelligence artificielle (IA), connue sous le nom d’ OBTranslate, est la première du genre.

Elle  vise à créer des emplois énormes pour les Africains, selon Gabriel Emmanuel, expert en technologies de l’information et de la communication (TIC) et cerveau derrière la plateforme.

L’objectif de cette plateforme est d’éliminer les barrières de communication linguistique dans les zones rurales et urbaines d’Afrique et de permettre aux voitures, smartphones, robots linéaires et technologies sans fil autonomes de communiquer et d’interagir avec les Africains dans leurs dialectes.

Pour Emmanuel, le PDG d’OpenBinacle, une société de technologie basée en Europe et en Afrique, la technologie d’OBTranslate reposait sur l’apprentissage automatique, l’IA et l’analyse de gros volumes de données, qui permettaient d’identifier les modèles et les tâches linguistiques.

Cependant, la tâche principale du portail comprend la reconnaissance vocale et l’accent, le protocole de messagerie, les langages de programmation basés en Afrique, le traitement du langage naturel, le matériel pédagogique, les sous-titres de télévision et les paroles de musique, entre autres.

Gabriel Emmanuel, âgé de 41 ans, de l’État d’Edo au Nigeria, a étudié les TIC et la robotique en Inde. Il a commencé l’informatique à 18 ans lorsqu’il a construit son premier logiciel d’analyse des données sismiques sur le pétrole brut.

OBTranslate est un outil de traduction assistée par ordinateur (CAT), une traduction automatique neurale (NMT) et une plateforme d’intelligence artificielle pour les langues africaines.

Elle agit comme une centrale derrière un système d’intelligence artificielle, qui organise des milliards de tâches afin d’apprendre et de comprendre les langues, l’accent, la traduction et les schémas africains.

« Imaginez également des voitures autonomes, des haut-parleurs, des smartphones, des robots linéaires et une technologie sans fil conçue pour communiquer et interagir avec les êtres humains dans plus de 2000 langues et accents d’Afrique », lit-on sur le site de OBTranslate.

 

Prudence A.