Université de Lomé : les thèses  de doctorat seront soutenues par visioconférence

La Direction des Affaires Académiques et de la Scolarité (DAAS) de l’université de Lomé au Togo se conforme à la situation sanitaire actuelle. Elle a annoncé ce mardi 5 mai à travers un communiqué que les soutenances des thèses de doctorat se feront à distance, par visioconférence.

Le communiqué renseigne que « les soutenances de thèse de Doctorat programmées pour le compte de l’année académique 2019-2020 ont repris depuis le 20 avril 2020 à la DAAS. Elles se feront exclusivement par visio-conférence ».

Lire aussi : Nigeria : Plus de 120 institutions se tournent vers la visioconférence

Pour ce faire, les Directeurs de thèse doivent réserver le plus tôt possible leur salle de visioconférence. Le communiqué indique qu’ils doivent prendre attache avec les Directeurs des salles de conférence.

Cette solution numérique permettra de respecter le calendrier académique établi malgré la crise sanitaire. Les cours ne seront pas les seuls à s’adapter à cette période de pandémie.

Lire aussi : L’Université de Lomé va faire ses cours en ligne

Gozem boucle sa première année d’activité à Lomé avec un bilan positif

Lancée à Lomé en Novembre 2018, Gozem, l’application de transport de
réservations de courses avec les taxi-motos (Zemidjans), tricycles passagers, taxis (voitures) basiques et climatisés a bouclé sa première année d’activité à Lomé ce 08 Novembre 2019 sur un sentiment de satisfaction générale.

C’est avec une communauté composée de ses milliers de chauffeurs et de clients que Gozem célèbre sa première année à Lomé. Pour cette première année, l’offre de transport pas cher a très vite conquis les habitants de la capitale Togolaise qui l’ont adopté comme leur mode de transport, simple, sûr, fiable, et à moindre coût. L’application a enregistré plus de 200.000 téléchargements au Togo sur Google Play Store et a servi des milliers de clients pour toutes les options. Le service a débuté avec les Zemidjans (taxi-motos) mais a évolué rapidement vers d’autres véhicules comme les Taxis (voitures) basiques et climatisés mais aussi vers les Tricycles passagers pour le plus grand bien des usagers.

Gozem a également construit pour sa communauté de conducteurs, qui grossit tous les jours, des avantages particuliers comme l’assurance pour tous avec Ogar Assurances et la couverture par le service d’urgence Togo Assistance pour les cas de sinistre.


Les chauffeurs Gozem peuvent également payer du carburant sans liquidités dans toutes les station-services de Total au Togo avec des cartes reliées à leur portefeuille électronique, disponible dans l’application. D’autres avantages sont en construction.

Lire aussi : Prolongez l’autonomie de la batterie de votre smartphone avec ces astuces


“Gozem est fière de boucler sa première année à Lomé avec des chiffres très encourageants. Nous souhaitons croître beaucoup plus rapidement pour la prochaine année tout en rendant le service Gozem plus facile d’accès et plus professionnel encore” affirme Jean-Martial Moulaud, Country Manager de Gozem Togo.

À propos de Gozem :

Gozem est l’application transport de l’Afrique. L’application, disponible à la fois sur le Google Play Store et sur l’Apple App Store, met en contact les passagers avec divers fournisseurs de services de transport. Depuis son lancement en novembre 2018, l’application a enregistré plus de 250’000 téléchargements sur le Google Play Store. Elle est opérationnelle au Togo et au Bénin. Gozem proposera bientôt ses services à travers toute l’Afrique Centrale et de l’Ouest.


Site Web : http://www.gozem.co

Togo /Majorel se positionne dans le e-commerce

Le centre Majorel dénommé « Agou », spécialisé dans le domaine de la gestion de l’expérience client, a été inauguré en début de semaine à Lomé.Elle est à en croire la ministre des Postes et de l’Economie Numérique du Togo, Cina Lawson  « le couronnement des efforts déployés par le gouvernement ».


Le centre Majorel est un leader mondial du e-commerce, dans la gestion de la relation client avec plus de 15 mille collaborateurs dans la Région Afrique francophone. 

Lire aussi : Qui est Mandla Maseko, le premier africain devant se rendre dans l’espace?

Avec un modèle qui met la technologie au service de l’homme, Majorel participe au renforcement de l’innovation technologique et digitale en développant notamment des solutions analytics, d’intelligence artificielle (IA) et d’automatisation (RPA – Robotic Process Automation). 


«Je dois avouer qu’en termes de réactivité et de facilitation, les autorités togolaises ont réellement mis les moyens pour nous accompagner » affirme le Directeur financier et service partenaire du groupe, Otmane Serraj. L’entreprise compte créer 500 emplois d’ici 2021.

Togo/ e-commerce :  La douane et la poste s’associent


Une rencontre se tient entre l’Union Postale Universelle (UPU) et l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) à Lomé depuis lundi. 


Elle vise à créer une coopération entre les douanes et les postes. L’idée est de développer de meilleures stratégies pour promouvoir le e-commerce en Afrique. Une soixantaine d’experts venus de 22 pays y participent.Cette rencontre est d’une importance capitale.  Ses acteurs la place sous le sceau de l’opérationnalisation du commerce électronique en Afrique. 

Lire aussi : Mali: la plateforme «GU-Poste» favorise l’accès aux transactions d’argent


Le coordonnateur régional Afrique de l’Ouest et du Centre de l’institution, Salam Sanfo évoque de son côté la nécessité d’une collaboration entre la Douane et les Postes. 


Selon les organisateurs, les travaux de Lomé permettront d’améliorer les procédures de dédouanement des envois postaux . Il est également question de renforcer les capacités mutuelles. La finalité est de faciliter les envois postaux en conformité des exigences réglementaires.

Gozem Togo franchit le palier des 100000 courses effectuées

Lancée à Lomé en novembre 2018, Gozem, l’application de transport de réservations de courses avec les taxi-motos (Zemidjans) et taxis (voitures) a franchi le palier des 100’000 courses effectuées à Lomé. L’information est donnée par le biais d’un communiqué de presse de l’entreprise basée à Lomé. Gozem Togo se félicite fortement de ce chiffre important atteint très vite après le lancement de l’application à Lomé . L’offre de transport à moindre coût a conquis plusieurs milliers d’habitants de la capitale togolaise qui l’adoptent en masse pour se déplacer.

Depuis le lancement de l’application, la communauté d’utilisateurs et de chauffeurs Gozem a grandi très rapidement. Cette communauté a permis à la première plateforme de réservation de courses avec chauffeurs au Togo de franchir ce cap des 100’000 courses pas chères et sûres effectuées.

Lire aussi : Togo : Gozem prend place

Un chiffre dont Gozem Togo se réjouit tout en gardant à l’esprit sa mission, assurer à la population loméenne des déplacements fiables, sûrs et à moindre coût. La principale motivation de l’utilisation de l’application Gozem est qu’elle permet la simplicité de l’expérience de déplacement toute en sécurité à un prix abordable. Pour les taxis-moto Gozem, le premier kilomètre n’est que de 100 F et puis 50 F pour chaque kilomètre après. De même, le prix des taxis privés (non partagés) Gozem n’est pas cher.

Forte de cette dynamique, Gozem a pour objectif de répondre aux attentes de ses milliers de clients à travers la ville de Lomé en offrant des options de transport pour toutes les occasions à des prix accessibles. Après son succès à Lomé au Togo, la prochaine étape logique pour Gozem est son expansion en Afrique francophone. L’application transport d’Afrique prévoit son lancement à Cotonou au Bénin en Juillet.

“Nous avons construit ces six derniers mois une offre de transport sûre, fiable et pas chère que les loméens aiment utiliser. Nous sommes fiers de ce chiffre atteint et nous nous tournons vers les 100’000 courses à venir, avec pour objectif d’améliorer le service et le rendre encore plus accessible à tous.” affirme Jean-Martial Moulaud,Country Manager de Gozem Togo.

Le Togo s’apprête pour  l’International Space Apps Challenge

Du 20 au 21 octobre prochain,  les bidouilleurs, ingénieurs, développeurs et designers se donnent rendez-vous au centre Woelab de Lomé. Ils y seront pour relever le défi du hackathon International Space Apps Challenge.

Tout comme au Togo, d’autres pays se donneront ce challenge de faire ressortir des solutions pouvant aider la planète. Cette exploration scientifique collaborative permet d’exploiter les données de la NASA à la résolution de problèmes dans le monde entier.

Le Space Apps Challenge est un défi d’innovations technologiques qui s’appuie sur les talents et l’initiative de développeurs, ingénieurs, technologues, les concepteurs et quiconque avec un esprit vif, une passion et le désir d’avoir un impact immédiat sur le monde. Cette grand-messe technologique de 48 heures met l’accent sur l’engagement et la collaboration à travers les frontières, les secteurs et les populations afin d’apporter grâce à l’innovation un changement de paradigme dans le monde entier.

Ce challenge démontre l’application inexploitée, inattendu, inconnu et l’expertise possible pour aider les entreprises, les particuliers, les communautés et les collectivités de par le monde à faire part de leurs problèmes cruciaux. Il est donc question de repenser et de remixer ce qui est connu, et de créer un pont pour mettre en œuvre des idées nouvelles ou recombinantes.

Space Apps propose des récompenses locales et mondiales. Des solutions novatrices avec une explication convaincante pourront être élues aux niveaux local et international. Les lauréats  auront la possibilité de  visiter le centre spatial Kennedy de la NASA avec l’équipe d’organisation du concours.

L’année dernière par exemple, l’équipe organisatrice a été surprise par la mobilisation que l’événement a connue. Il est considéré comme le plus  grand à ce jour « avec 187 événements et plus de 25 000 personnes sur six continents. Nous sommes ravis de poursuivre la tradition consistant à inviter des étudiants et des professionnels, débutants et vétérans du monde entier, à se joindre à nous », lit-on sur le blog de l’événement.

Togo : Le free roaming en évaluation

Des opérateurs et régulateurs des pays adhérant à l’initiative free roaming sont à Lomé du 23 au 24 juillet dans le cadre de leur deuxième réunion d’évaluation. Après l’étape de Conakry en aout 2017, c’est le tour de Lomé d’accueillir les parties prenantes de cette initiative communautaire.

Les régulateurs et opérateurs évaluent l’initiative communautaire free roaming dans la capitale togolaise. Le free roaming (itinérance en français) inclut la gratuité de la réception des appels venant des États signataires vers le pays visité sur une base d’un forfait-plafond de 300 minutes tous les 30 jours. Il permet aux abonnés de bénéficier d’une tarification au prix local des appels émis à partir du pays visité vers les autres pays signataires. Ils reçoivent ainsi  gratuitement les appels et payent les tarifs appliqués localement.

En clair, un Togolais en déplacement sur le Mali devrait normalement continuer à utiliser sa carte SIM et  être facturé au même coût que celui de son opérateur de téléphonie du Togo. Pour le moment, le volet « connexion internet » n’est pas encore inclut. Beaucoup d’internautes seraient intéressés par cette solution.

Cette assise de Lomé va servir à faire le bilan de la mise en œuvre du Protocole d’Abidjan sur le Free Roaming en date du  28 novembre 2016 et dont l’entrée en vigueur remonte à mars 2017. Cela suppose qu’après plusieurs mois de mise en œuvre, il était de bon ton de passer au peigne fin les acquis et les ratés constatés  puis éventuellement d’évoquer les approches de solutions.

Pour la ministre des postes et de l’économie numérique, Cina Lawson, les régulateurs et opérateurs présents à Lomé vont aborder « les difficultés rencontrées sur les plans technique, juridique et commerciale, et proposeront des solutions adéquates pour l’effectivité de cette initiative à laquelle les Chefs d’Etat et de gouvernement accordent un grand prix parce qu’elle répond, de façon pragmatique, à diverses préoccupations en matière de politiques d’intégration et d’inclusion numérique de nos peuples ».

A ce jour, le  Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Guinée Conakry, le Mali et le Burkina Faso, le Togo sont les pays où le free roaming est une réalité … en attendant le Bénin qui vient de rejoindre la barque.

 

Togo : De la cybersécurité à l’IT Forum

Pour la troisième fois consécutive, Cio Mag, parrainé par le ministère des Postes et de l’Economie numérique du Togo, organisent l’édition 2018 de l’IT Forum. Près de 150 participants sont attendus pour échanger autour du thème : « Cybersécurité : Créer, promouvoir un environnement numérique de confiance au Togo».

Le Togo a pris le train de la cybersécurité en marche. La thématique intéresse particulièrement le ministère des postes et de l’économie numérique qui veut faire du pays un hub de services numériques, tout en le positionnant comme un pôle d’attraction des meilleurs investissements économiques.

Voir le Togo percer dans le domaine du domaine suppose que des politiques idoines et orientées vers la cybersécurité soient d’actualités. Il existe aujourd’hui un certain nombre de projet qui vont dans le même sens.  Un processus de constitution d’une cellule –Computer Emergency Response Team (CERT)  national- pour riposter à toute éventualité.

Au total, quatre panels vont permettre aux spécialistes de la question d’analyser le contexte togolais et de formuler des recommandations utiles au pays.  Il s’agira de : Entreprises/administrations, comment mettre en place une vraie stratégie proactive de cyberattaque ? entreprises/administrations, vos données sont-elles bien protégées ?  CERT, RSSI, Tiers de confiance : Comment promouvoir une approche de fertilisation croisées sur les bonnes pratiques ? Généralisation du haut débit et vulnérabilités des entreprises/particuliers. Comment y faire face ? Comment former les experts d’aujourd’hui et de demain/ Comment les maintenir ? Face au déficit d’experts dans le domaine (1 million d’experts recherchés dans le monde), comment le pays peut y contribuer ? Puis quels profils a-t-on réellement besoin dans les entreprises et dans les administrations nationales ? Autant d’interrogations qui trouveront réponses ou approches de solutions à l’IT Forum 2018.

Cette année, le traditionnel forum du numérique a pour soubassement de permettre au pays de prendre les meilleurs options pour la sécurisation des infrastructures et projets dans le numérique.Un public cosmopolite de spécialistes des TIC et simples curieux y participe chaque année.

Togo : Formation, Création, réalisation, conception et développement de site Web à Lomé

 

Créez votre site à partir de 45 000 F, un site pratique et opérationnel. TIC TOGO dispose d’une équipe de jeunes développeurs qui se charge de la création, réalisation, conception et développement de site Web à Lomé au Togo. Nous développons des sites sur mesure suivant les normes standards du Web et chaque réalisation est unique. Que ce soit du Self coding ou du CMS (Joomla, WordPress, Prestashop…).

Contactez nous au :

Tél. (+228) 90 30 26 27 / 99 68 16 17 / 22 40 26 27 / Email : thomas@lomeinfos.com

Formation en création de site Web

 Nous formons avec les outils de développement rapide. Pas besoin d’une grande compétence en développement Web. Si vous savez saisir et cliquer et avez une bonne maitrise de l’environnement Windows alors vous êtes la bonne personne.

——————————————— Coût de la Formation ———————————————

Niveau A : 485 000 F.

Le nom de domaine et l’hébergement inclus. Cette formation est réservée à ceux qui désirent apprendre le B A BA de la création d’un site Web et aboutir à un résultat concret et pratique. Cette formation a pour but de vous amener sur les rails afin de vous développer dans le monde du développement Web.
Durée : 3 jours
Profil: Profil: Tout habitué à l’ordinateur
———————————————————————–

Niveau B (Niveau intermédiaire) :  650 000 F.

Cette formation est indispensable pour ceux qui veulent devenir professionnels du Web. En plus des cours du Niveau A, Vous avez la formation des outils du Cpanel (Création BDD, FTP, Emails, redirection …).
Durée : 5jours
Profil: Profil: Tout habitué à l’ordinateur
———————————————————————–

Niveau C (Niveau semi-avancé) :  950 000 F

La formation du niveau C vous donne les atouts et les possibilités à explorer le monde de la programmation afin de pourvoir personnaliser votre Site Web avec l’usage des CSS. Dans ce cours, vous serez amenés à apprendre un peu de programmation des CSS et du HTML.

La durée de la formation: 2 semaines.
Profil
: Étudiants, Informaticiens

Appelez le : (+228) 90 30 26 27 / 99 68 16 17 / 22 40 26 27

Email: services@tictogo.com / http://www.tictogo.com

 

Fameux Week-Up

 

Lomé, 09 décembre 2017, une date à marquer dans vos agendas. La start-up Tech en Afrique ( éditrice de www.techenafrique.com) et ses partenaires invitent les jeunes du Togo et de la sous-région ouest-africaine à la 1ère édition du Week-Up.

Près de 200 chefs d’entreprise , porteurs de projets et étudiants se donnent rendez-vous à l’Ecole Supérieure d’informatique et de Gestion (ESIG) Global Success à Lomé.

Entre autres objectifs, le Week-Up compte démystifier l’entrepreneuriat pour les plus jeunes et accompagner dans la mesure du possible les porteurs d’idée d’entreprise à poser les premiers pas. Au-delà, un accent est mis sur le réseautage de la jeunesse qui constitue « la force de frappe de l’Afrique » selon les mots des organisateurs.

Au cours du Week-Up, le comité projettera le parcours (vidéo) de l’entrepreneur/ personnalité/ reconnu (e) comme ayant œuvré (e) pour l’émergence de l’entrepreneuriat au Togo ou ayant atteint une strate considérable dans le monde des affaires. Ce sera l’occasion de faire découvrir cette personne au public par la remise d’un trophée symbolique .

Il sera aussi question d’acquérir des outils pratiques pour étoffer le bagage entrepreneurial des uns et susciter le goût d’entreprendre chez les autres. Il y aura à cet effet, des échanges sur des thèmes pratiques comme le passage « de l’idée à l’entreprise » et le crowdfunding.
Plusieurs jeunes venant du Burkina-Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Bénin et naturellement du Togo devront participer à cet événement aux allures sous-régionales.

L’occasion sera aussi celle de déguster des produits des entrepreneurs togolais tout en cherchant à enrichir son carnet d’adresse.

Les inscriptions ont commencé et se poursuivent jusqu’au 25 novembre. La participation pour les chefs d’entreprise, entrepreneurs et tout le public est fixée à 2000 F. Les étudiants par contre paieront 1000 F.

Il est primordial de s’inscrire via ce  LIEN et de confirmer sa participation directement par mobile money sur les numéros 00228 97033653 (Flooz) et 00228 93643511 T Money.

Pour des informations complémentaires, écrivez au comité d’organisation au 00228 97033653 ou techenafrique@gmail.com.