Le PM Victoire Tomegah-Dogbé dénonce l’usurpation de son identité sur internet

Le Premier ministre togolais, Victoire Tomegah-Dogbé est victime d’usurpation depuis un bon bout de temps. De nombreuses personnes prennent plaisir à créer des profils et pages en son nom. Elles s’en servent pour escroquer d’autres honnêtes citoyens. Cette situation a trop duré selon le Premier ministre qui a choisi de tirer la sonnette d’alarme.

Sur son compte Facebook, elle a mis les points sur les i’ ‘ depuis ce dimanche 17 janvier 2021. La cheffe du Gouvernement demande à tout le monde de faire preuve de prudence. Pour cela, elle rappelle la nécessité de bien vérifier les comptes sur les réseaux sociaux qui publient du contenu. Ils doivent être certifiés pour faire foi. Dans le cas contraire, les internautes doivent rester prudents et signaler cet acte répréhensible.

Voici le message du PM togolais :

De faux comptes sont créés sur les réseaux sociaux, avec mes informations et mes photos pour rentrer en contact avec des internautes. Les escrocs, qui se font passer pour ma personne ou pour mes collaborateurs, poursuivent parfois des échanges via whatsapp avec les internautes.

Ils se permettent de promettre aux victimes l’octroi de l’emploi ou de diverses autres opportunités en mon nom contre le paiement d’un quelconque frais.

Je vous rappelle que, je n’ai qu’une seule page facebook et un seul compte twitter (@DogbeVictoire) qui sont certifiés et donc, identifiés par un crochet bleu.

Je vous invite à rester vigilants pour ne pas tomber dans les pièges de ces escrocs.

Lire aussi : Togo/Victoire Tomegah-Dogbé : « Nous allons créer une banque digitale »

Noël Tadegnon: ‘’A quand un vrai opérateur de téléphonie mobile et internet au Togo ? ’’

Les services téléphoniques au Togo n’ont pas une bonne réputation sur le territoire ainsi que sur le continent africain. Nombreuses sont les plaintes qui tombent chaque jour et malgré ces critiques tout semble aller de mal en pire.

Cette fois-ci, c’est au tour du célèbre journaliste reporter d’images à Canal+ Afrique d’exprimer son ras-le-bol par rapport aux mauvais services qu’offrent les opérateurs téléphoniques au Togo.

Lire aussi: Togo : une manifestation contre Togocom et Moov annoncée

Sur sa page Facebook, Noël Kokou Tadegnon écrit : « A quand un vrai opérateur téléphonique au Togo ? Non seulement ils offrent une connexion de 0,4G, mais surtout un service qui ne soit pas à la hauteur de celui des cabines téléphoniques des coins de rue….. On paie pour un service, ils envoient un message de confirmation, ils débitent le compte mais le service n’est pas offert ».

L’on peut lire la frustration à travers ses écrits. Il n’est pas le premier à dénoncer les mauvais services des opérateurs téléphoniques au Togo et il ne sera pas le dernier tant qu’il n’y aura pas de changement.

Dernièrement plusieurs appels au boycott ont été lancés pour pousser les opérateurs téléphoniques à améliorer leurs offres de la connexion internet. Les deux opérateurs de téléphonie mobile ont essayé d’améliorer sensiblement leurs services. Mais, les consommateurs restent sur leurs faims.

Togo : Internet Society lance un concours de vidéo mobile

L’association Internet Society (Isoc-Togo) donne l’opportunité aux jeunes amateurs de vidéo de repartir avec des enveloppes. Pour ce faire, l’association a lancé le concours de vidéo mobile .

Oeuvrant pour la promotion de l’internet au Togo, Internet Society Togo ouvre un champ d’action aux jeunes. Ces dernier peuvent s’exprimer sur les contours du concept du net. A travers le concours de vidéo mobile, les jeunes togolais s’exprimeront sur des sujets variés tels que la gouvernance de l’internet, les réseaux communautaires, la sécurisation de la synchronisation, l’accès à internet pour tous, la sensibilisation sur les bons contenus à publier sur les réseaux sociaux, la Covid-19.

Lire aussi : Facebook et Internet Society désormais unis pour une bonne connexion en Afrique

Officiellement lancé le 26 septembre, le concours permettra à l’Isoc d’avoir un large aperçu sur sa communication et son plan d’action. Tout le monde sans exception peut y participer. Après avoir rempli les formulaires de participation, pour y prendre part, l’interessé devra juste réaliser et envoyer à l’association une vidéo de 2 à 3 minutes via un smartphone.

Pour le dépôt de leur candidature, les intéressés ont jusqu’au 09 octobre 2020. Le concours continue jusqu’à fin octobre. L’apothéose sera marquée par la remise des prix. Les lauréats auront doit à des enveloppes (100 000 FCFA pour le premier), des smartphones et autres.

1,71 million d’internautes au Togo, voici les autres chiffres à connaître sur Internet

Le rapport annuel de We are social et Hootsuite sur les évolutions en termes de pénétration d’internet, du nombre d’internautes, est disponible depuis quelques jours. Dans le rapport, on découvre 1,71 million de Togolais sont connectés à internet sur une population estimée à plus 8 millions de personnes.

Dans le même temps, 650 000 Togolais sont actifs sur les réseaux sociaux. A s’en fier au rapport, 21 % de la population a actuellement accès à internet. Il s’agit là d’une avancée de 7,8 % soit 124 000 nouveaux internautes par rapport à 2019.

Des chiffres sont aussi disponibles sur les utilisateurs des réseaux sociaux, les appareils utilisés pour se connecter, les termes de recherche en vogue sur Google et YouTube.

Ce rapport assez détaillé prend en compte le mobile money, l’utilisation des cartes de crédit, le e-commerce, la pénétration de la téléphonie mobile, entre autres. Des informations riches pour tous les acteurs qui de près ou de loin s’intéressent à l’évolution de la technologie en général, d’internet en particulier.

Notons que We are Social We Are Social est une agence créative internationale, née de l’ère du web social. Elle est forte d’une équipe mondiale de plus de 850 personnes réparties dans 15 bureaux dans 13 pays, unis par un objectif commun: connecter les personnes et les marques de manière significative.

Hootsuite est un outil de gestion de réseaux sociaux créé par Ryan Holmes en 2008. Il prend la forme d’un tableau de bord et intègre les flux de différents réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+, Foursquare, Mixi, MySpace, Ping et WordPress.    

CLIQUEZ POUR VOIR LE RAPPORT DETAILLE EN SLIDES

 

N’hésitez pas à partager autour de vous. 😀 

Burkina Faso : Orange veut augmenter les tarifs des services Internet et voix

Orange Burkina fait une annonce qui risque de faire grincer les dents des clients de la société Orange qui se plaignent déjà de la qualité des services notamment de la 4G. Dans une correspondance, en date du 30 janvier 2020, adressée à ses clients, Orange Burkina annonce un réajustement général de ses tarifs de communication et de service internet, à compter du 17 février 2020.

« Ce réajustement tarifaire fait suite à l’entrée en vigueur de la loi des Finances pour l’exécution du budget de l’Etat exercice 2020 qui augmente le taux de la taxe spécifique sur les entreprises de télécommunication à 7% du chiffre d’affaires réalisé par chaque entreprise.
Il consistera en une augmentation tarifaire de l’ordre de 2.04% sur l’ensemble des offres et services que nous vous proposons. » déclare le  directeur général de Orange Burkina Faso, Cheikh Haidara.

Ce réajustement sera peut-être une aubaine pour la société d’offrir de meilleurs services à la hauteur des gains que cela lui rapportera.

« Tout en vous réaffirmant son engagement à toujours offrir les meilleurs services qualités prix, Orange rassure son aimable clientèle que ce réajustement tarifaire demeure un impératif dans la recherche d’un équilibre viable entre les besoins de ses consommateurs et la pérennité de ses actions. » Lit-on dans le message adressé. La société de télécommunications Orange, notamment Orange Burkina adresse un message à sa clientèle.

Lire aussi : L’incubateur Sokodé Tech Entrepreneur a ouvert ses portes

Formation gratuite (en ligne) en création de revenus passifs sur internet

Avec l’avènement des monnaies électroniques, beaucoup de plateformes sont nées dans l’espoir de faire fructifier les revenus. Elles ne sont peut-être pas toutes crédibles. Mais créer des revenus passifs sur internet est une réalité.

Au-delà des monnaies électroniques comme le bitcoin et autres, il est tout à fait possible de se créer une source de revenus passifs sur internet en achetant et réinvestissant des dollars.

En termes simples, vous pouvez convertir votre monnaie actuelle en dollars, l’investir sur une plateforme et ligne et gagner des pourcentages. C’est dire qu’il est tout à fait possible d’acheter des dollars avec du CFA, d’investir en ligne et de suivre en temps réels les décomptes et recevoir son paiement après.

Investir en ligne est l’un des business qui rapportent au monde. Les grands de ce monde sont pour la plupart des investisseurs, des personnes qui peuvent risquer des milliers de dollars sans regarder en arrière.

Cette mentalité est celle des gagnants, des personnes qui osent. C’est pour cela q’un groupe de jeunes investisseurs sur les plateformes en ligne se propose de vous aider à découvrir comment gagner 125 , 127 voire même 200 % de son revenu en quelques jours.

Cette méthode convient bien aux personnes qui doutent et continuent de douter des monnaies électroniques. Ce pour quoi, l’équipe de Tech en Afrique a déjà organisé une formation à Lomé. Si vous doutez des monnaies électroniques mais avez le courage de faire des affaires dans les devises internationales, alors vous êtes au bon endroit.

Intéressé, cliquez pour entrer dans notre groupe WhatsApp

Côte d’Ivoire : Forum digital d’Afrique sur les enjeux et risques d’internet

La première édition d’ AFRICA SOLIDARITY DIGITAL FORUM se déroule ce mercredi 11 décembre 2019 au centre culturel Jacques Aka à Bouaké.

Les amoureux (ses) de la technologie se retrouvent à ce forum autour du thème « Enjeux et risques d’internet, des réseaux sociaux, des médias et des téléphones mobiles ».

Cette initiative est organisée par le CNAS ( Club Numérique Action Solidaire), en partenariat avec les organisations œuvrant pour le numérique dont l’ONG Initiativ’.

Lire aussi: Instagram ne veut plus des moins de 13 ans

Pour cette première édition, la participation est gratuite et riche de partages. Ce forum est meublé des ateliers de formation, des panels, des témoignages, des stands et différents démonstrations.

Parmi les différents ateliers de formation, nous pouvons citer entre autres : l’initiation à la robotique, l’initiation à l’électronique, l’initiation au Marketing Digital, la découverte de la carte Arduino…

Hormis ce forum, notons aussi qu’une caravane dénommée « Caravane écoles digitales » a été organisée. Cette caravane avait pour vision de sensibiliser les élèves et les étudiants à appréhender les risques auxquels ils sont exposés face à l’internet surtout les réseaux sociaux.

Alexine AFAYA.

Internet World Stats/ Top 10 des pays les plus connectés d’Afrique

1 Internet World Stats a plus de 204 millions d’abonnés en Afrique. Il a publié le Top 10 des pays les plus connectés de l’Afrique.

Ce dernier classement date du 30 juin 2019. Internet prend de plus en plus d’ampleur et s’invite dans la vie et le quotidien des africains.

Lire aussi : Nigeria : Emeka Nelson conçoit un générateur fonctionnant à l’eau

Bien que l’Afrique souffre du manque d’infrastructures adéquates, 10 pays d’Afrique paraissent sur la scène internationale comme les plus connectés.

1- Kenya

2- Liberia

3-Tanzanie

4 – Seychelles

5 -Tunisie

6 -Mali

7 -Maurice

8 – Cap Vert

9- Maroc

10- Nigeria

Ces pays disposent aujourd’hui d’un bon niveau de connectivité grâce à la fiabilité des installations d’accès à internet.

Le Liberia doit cette étonnante performance à 4 millions de comptes Facebook pour une population totale de 4,9 millions de personnes.

Internet World Stats est un site Web international contenant des informations actualisées sur l’utilisation d’Internet dans le monde, les statistiques de population, les statistiques de médias sociaux et les données de recherche de marché Internet, pour plus de 243 pays et régions du monde.

Crédit photo : Iwaria

Roland ADJELE

Ethiopie: Le Premier ministre menace de suspendre internet à jamais

Le premier ministre éthiopien ne badine pas quand il s’agit d’internet. Il a été clair sur ses possibles prises de décision pour le moins irréversibles. 

Abiy Ahmed, le Premier ministre éthiopien a prévenu ses compatriotes qu’il est à même de suspendre internet le plus longtemps possible voire à jamais.

Lire aussi : GBWhatsApp annonce sa fermeture définitive

Pour lui, le net est devenu un outil de déstabilisation de son pays. Il  reconnaît néanmoins ses effets bénéfiques dans l’amélioration de la communication et sur les échanges commerciaux.

« Internet n’est ni l’eau, ni l’air », a-t-il estimé, comme pour dire qu’il n’est pas aussi « vital » que ça. « Tant qu’il sera jugé nécessaire de sauver des vies et d‘éviter des dommages matériels, Internet sera fermé de manière permanente, et non pas pour une semaine, mais à jamais », a martelé le dirigeant éthiopien.

Les suspensions d’Internet à la moindre agitation ou lors des examens inquiète bon nombre de personnes. Les raisons sont avant tout politiques. 

À la fin du mois de juin, une tentative de coup d’État a provoqué une coupure générale du net. En évoluant ainsi, ce pays classé comme l’une des économies à la croissance la plus rapide en Afrique se donnera beaucoup de mal.

L’Afrique sera couverte par le satellite israélien Amos 17

Le satellite Amos 17 sera lancé cette semaine. Il s’agira du « satellite le plus avancé au monde », selon les experts. 

Lire aussi : Rwanda: Un satellite pour connecter les écoles reculées

Amos 17 est conçu par Boeing pour fournir des services de télévision, Internet et cellulaires, principalement au continent africain. Il sera situé à un point de 36 000 km et fonctionnera pendant environ 20 ans. Son coût est de  250 millions de dollars. 

Lire aussi : Nigeria : Google lance de nouveaux produits et mises à jour

« L’Afrique est un continent immense, c’est le continent qui se développe le plus rapidement», ont déclaré les concepteurs.

« D’ici la fin du siècle, l’Asie et l’Afrique seront égales en termes de population, ce qui signifie qu’en termes de pourcentage de la population jeune, ce sera la population la plus nombreuse au monde, de sorte qu’il y aura une demande de contenu», reconnaissent-ils. 

Spacecom est l’entreprise derrière ce vaste projet. Elle a lancé au moins 4 satellites auparavant. Deux autres ont connu une explosion et une perte de contact. Spacecom est un fournisseur de services satellites à des opérateurs satellites tv, internet et de téléphonie, à des gouvernements et des entreprises de données privées.