Entretien avec Cedric Yamdjeu , Co-Fondateur de TelecomParis-Africa

Cédric Yamdjeu est  fervent promoteur de la tech et de l’émergence africaine, mentor de startups. Il a été désigné Leader par le  Crans Montana Forum de renommée mondiale est depuis 2016 Président fondateur du Club TelecomParisAfrica et du media think tank 50Afrique. Cedric s’est spécialisé en matière de questions économiques en vue de l’émergence à travers 50Afrique qui vise à conseiller les institutions internationales, publiques et privées.

C’est en sa qualité de passionné du numérique que lui et son équipe Club Telecom Paris Africa a accepté notre interview.

Tech en Afrique : Présentez-vous  à nos lecteurs?

Cédric Yamdjeu : Je m’appelle Cédric Yamdjeu , un jeune africain porteur de différentes initiatives pour aider la jeunesse africaine :un media think do tank 50Afrique autour de l’émergence mais en ce qui ne concerne aujourd’hui j’ai créé un club Telecom Paris Africa autour du digital Africain.

 

Tech en Afrique : Quel est ce club ?

Cédric Yamdjeu : C’est le club digital sur le numérique africain de TelecomParis. Remarquant une révolution digitale en Afrique , l’idée de rassembler toutes ces synergies et de développer l’écosystème numérique a été matérialisée par le club TelecomParistechAfrica après avoir convaincu le conseil d’administration de cette école.

Cette année, nous avons un projet phare un forum digital qui nous espérons concrétiser.

 

Tech en Afrique : Parlez-nous de votre prochain évènement.

Cédric Yamdjeu : Nous organisons un afterwork digital le 4 juillet avec les lauréats du dernier Startup Week end Africa. Le Startup Weekend est un événement entrepreneurial mondial  dont le but est de rassembler différents acteurs (développeurs, chefs d’entreprise, graphistes, etc.) pour suggérer des idées de nouvelles entreprises, former des équipes autour de ces idées, et de développer un prototype de démonstration de celles-ci (ou une présentation), à la fin des 54 heures

Nous y attendons donc investisseurs, entrepreneurs, membres actifs …

Lire aussi : Sam Kodo : « Sans aucune action, votre projet n’est qu’un rêve, une illusion »

Tech en Afrique : Quels constats en avez-vous tirés sur la compréhension du numérique en Afrique ?

Cédric Yamdjeu : Nous constatons que les pays les plus propices à l’émergence des startups sont Le Kenya, le Nigeria et l’Afrique du Sud. Sans aucun doute, deux secteurs se démarquent: ceux des services financiers et des services aux entreprises, B2B et B2C. Selon PartechAfrica, les start-up africaines ont réalisé des levées de fonds d’un montant global de 1,16 milliard de dollars en 2018, un montant en hausse de 108% par rapport à 2017.

Enfin, selon la banque mondiale, la transformation numérique peut apporter à l’Afrique subsaharienne une hausse annuelle de la croissance de pratiquement deux points de pourcentage et permettre un recul de la pauvreté de quasiment un point de pourcentage par an.

 

 

L’Afrique intéresse des entrepreneurs français

Le Salon des entrepreneurs (SDE) qui a lieu chaque année en France fait son bonhomme de chemin. Du 9 au 10 octobre prochain, le Palais des congrès de Marseille va accueillir un public d’entrepreneurs, de curieux, startups et dirigeants de TPE/PME. Cette année particulièrement, l’Afrique, les possibilités de s’y implanter, de développer les affaires intéressent les organisateurs.

L’Afrique sera encore la vedette de France. Encore une fois ! Le traditionnel salon des entrepreneurs, qui durant ces trois dernières années a rassemblé près de 30 000 entrepreneurs aura encore lieu cette année. Après Paris et Lyon, c’est Marseille qui s’apprête à l’accueillir.  Le SDE est dédié  à l’émergence et à la croissance des entreprises (création, reprise, franchise, développement, financement, innovation, transmission…) et se veut être le plus grand rassemblement de créateurs et chefs d’entreprises en France.

D’après un communiqué du comité d’organisation, parmi les enjeux forts qui sous-tendent l’événement se trouve l’Afrique. En termes clairs, l’Afrique et les opportunités de développement, d’implantation et de business offerts aux entrepreneurs de la région Sud de la France. De même, il y sera question d’entrepreneuriat dans les quartiers, avec une lumière braquée sur des chefs d’entreprise issus de quartiers difficiles qui témoigneront de leurs success stories.

120 stands, espaces conseils et animations thématiques seront installés.  Une session d’initiation au codage baptisée la « Coding Room » et des conférences seront animées pour mettre à la disposition des participants des clés pour pouvoir entreprendre en territoire Marseille Provence. Des professionnels se relayerons chaque 15 minutes.

« Au final, plus de 100 conférences & ateliers et 25 animations seront proposés au travers de 7 programmes thématiques, permettant de couvrir l’ensemble des besoins des entrepreneurs, de la création au développement de leur activité », précise le communiqué. D’autres thématiques seront tpuchées durant les  deux jours du SDE : les opportunités de business de la filière cinéma, l’intelligence artificielle, les secrets du codage, l’entrepreneuriat féminin ou encore l’entrepreneuriat en situation de handicap.

 

Afrique, un cœur à prendre !

Partout dans le monde et particulièrement en France, l’Afrique est devenue un cœur  à prendre, une curiosité. Elle est comme convoitée par des entrepreneurs en quête de nouvelles opportunités d’affaires. Le seul continent assez jeune de ce XXI ème siècle reste au-delà de tout débat l’Afrique. Plusieurs rencontres sur l’entrepreneuriat ou la technologie se multiplient pour donner aux participants le b.a.-ba  leur permettant de pouvoir investir en Afrique et partir à la conquête d’une terre d’opportunités intarissables, un marché de consommateurs frivoles à tout ce qui vient de l’extérieur. Il y a quelques mois, c’était le salon Vivatech qui s’est tournée essentiellement vers le continent. Dans cette même logique, les initiatives tendant à voir l’Afrique comme une terre d’investissement ne finissent pas. Pendant ce temps… L’avenir promet pour une Afrique qui se réveille à peine d’un profond sommeil.