Ismaël Tanko, au royaume de l’or rouge

Ismaël Tanko est un  entrepreneur au parcours motivant pour les jeunes de son âge voire plus.  Avec un esprit ouvert à l’innovation et une vie associative des plus remplie, ce Togolais a créé sa première société  alors qu’il avait moins de 25 ans. Découvrons ensemble son histoire atypique. Portrait.

A 34 ans,  Ismaël Tanko est un jeune entrepreneur titulaire d’une maîtrise en Gestion,  Finances,  Marketing et Ressources humaines obtenue à l’Université de Lomé.  Dans sa vie associative,  il fut président de l’Association Internationale des Étudiants en Sciences Économique et Commerciale du Togo  (Aiesec-Togo).  En mai 2008, il a participé au forum des jeunes africains qui a lieu à Abidjan, Côte d’Ivoire  où son projet sur les toilettes sèches a été classé 5ème sur les 140 soumissions.

Depuis 1999, le jeune entrepreneur a commencé son activité génératrice de revenue avec un fond de départ de 1000F CFA.  Il est parti de la vente des papiers mouchoirs,  en passant par la photographie,  la vente du jus de fruits. En 2008, il créa sa première société de prestations de services à partir d’un crédit de 800.000 F CFA obtenu auprès de la Banque Régionale de Solidarité (BRS). En 2012, il a racheté un centre informatique et cybercafé d’un de ses amis avec un crédit de deux millions de francs CFA obtenu auprès de sa banque.

 En 2014, il créa Tim Agro qui produisait les farines de maïs et de manioc. En 2016, il lança Togo Timati, qui est une purée de tomate naturelle sans conservateur chimiques dont il change le nom plus tard en Tanko Timati pour deux raisons : la première, Togo et Timati.

En bouteille et conservé pendant 24 mois, Tanko Timati est présent dans tous les supermarchés du Togo,  au Bénin, En Côte d’Ivoire, au Mali,  et au Niger. Comme Pierre Corneille, le disait à Rodrigue, dans Le Cid : «Je suis jeune, il est vrai; mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années». Et le jeune Tanko fait son chemin…

crédit photo : Emmanuel Pita

 

Junias H.

En 29 ans, Samuel Apaloo a formé plus de 10 000 entrepreneurs

Les grands hommes sont discrets. Ils restent cachés au moment où leurs œuvres parlent d’eux. M. Samuel Apaloo fait parti de cette catégorie avec une position de « père de l’entrepreneuriat au Togo ». L’homme qui nous a confié être le plus béni du Togo a l’habitude de dire : « le plus sûr moyen de trouver un emploi est de le créer soi-même». De 1988 à ce jour, il a formé plus de 10 000 entrepreneurs. Portrait.

Kokougan K. Samuel Apaloo a été ancien Ambassadeur et professeur d’entrepreneuriat dans les Universités et Instituts Supérieurs du Togo. On lui doit par exemple l’introduction de l’entrepreneuriat en tant que discipline dans l’enseignement supérieur public togolais.

Lire aussi : Togo : Du papier ciment transformé en ‘pépite d’or’

Depuis 1988 , il a commencé par former les jeunes à la notion de l’entrepreneuriat qui jusqu’à ce temps était inconnu du grand public. A ce jour, on estime à plus de 10000 , le nombre de personnes qui ont été outillé par cet grand entrepreneur.

Auteur de plusieurs livres sur l’entrepreneuriat, depuis 1988 cet infatigable entrepreneur continue autant que faire se peut d’éveiller la conscience de la jeunesse togolaise sur l’importance des initiatives entrepreneuriales.

M.Apaloo recevant le prix Spécial Fidea des mains du directeur du Fonds Gari, M. F. Adjagba

M. Apaloo continue à parcourir tout le territoire national pour transmettre son savoir et préparer sa relève. De la création de son Institut IFEG (Institut de Formation des Entrepreneurs et Gestionnaires) en 1991 en passant par ses interventions dans l’enseignement supérieur au Togo, au Benin en Côte d’Ivoire, entre autres, c’est avec un air calme et posé qu’il accroche ses interlocuteurs.

Ses performances lui ont valu plusieurs distinctions honorifiques parmi lesquels un prix des Nations Unies obtenu en 2004 à Dubaï aux Emirats Arabes Unis.
En mai dernier, le Comité d’organisation du Forum International pour le Développement de l’Entrepreneuriat en Afrique (FIDEA) a remis M. Apaloo le prix spécial FIDEA 2017 pour récompenser ses efforts dans l’émergence d’une génération d’entrepreneurs Afrique.