Togo/Covid-19 : Réduisez les frais de connexion, Messieurs !

C’est un mouvement qui a pris de lui-même. La vague s’est élevé en un rien de temps. Un post Facebook avec un visuel demandant la réduction des frais de connexion est devenu viral. Postée par le journaliste J. POLORIGNI, cette demande est relayée un peu partout. Les statuts Facebook, les murs , groupes WhatsApp et statuts sont mis à contribution. Le message est clair : il faut que les opérateurs de téléphonie mobile Togocel , Togotelecom et Moov , les fournisseurs d’accès internet, Teolis, GVA, Café Informatique réduisent les tarifs.

L’idée c’est de permettre aux Togolais de rester le plus possible à la maison en se confinant volontairement. Rester chez soi  sans possibilité de s’informer , d’échanger via internet serait tout simplement inimaginable.

 

Cette pandémie de Covid-19, il faut le préciser, se propage facilement grâce aux contacts humains. Même si le confinement n’a pas été imposé au Togo pour l’heure, beaucoup de personnes ont choisi librement de rester le plus possible chez eux. Ils préfèrent les sorties importantes en passant la journée sur internet. 

« La réduction des frais de connexion internet est en soi une mesure qui
soulagerait les Togolais en cette période de crise sanitaire. En effet, les
mesures préventives préconisent la limitation des déplacements voire un confinement. Du coup, nombreux sont ceux qui ne vont pas à la quête de leur pain quotidien. D’ailleurs, certains services ont dû fermer leur porte laissant les employés dans un chômage technique pour un temps inconnu », analyse Innocent Komla WOTOGLO , journaliste basé au Togo. 

Et d’ajouter : « Vous comprenez que les frais de connexion sont très élevés dans le pays…Nourrir sa famille, payer loyer, électricité, eau et autres factures dans cette période  et faire face aux coûts élevés de la connexion Internet s’avérait suicidaire pour les citoyens surtout qu’ils ont besoin d’informations, d’Internet…Et n’oublions pas que depuis la maison certains gèrent leurs affaires par Internet. En auto-confinement, Internet est sans doute utilisé,soit pour un travail précis soit par plaisir pour chasser l’ennui ».

Pour lui, la CEET, TEOLIS et TDE peuvent aussi prouver leur responsabilité sociétale et sociale en ce moment. 

Quelques publications :

Covid-19 : 5000 dollars pour trouver une technologie prédictive

Zindi, une start-up de crowdsolving basée en Afrique du sud, a construit une base de données de scientifiques des données à travers l’Afrique. Il compte 12 000 inscrits sur sa plate-forme qui utilise l’IA et l’apprentissage automatique pour résoudre des problèmes complexes.

Avec ses partenaires, elle lance un défi aux scientifiques des données sur Zindi pour prédire avec précision la propagation mondiale de COVID-19 au cours des trois prochains mois. Les solutions seront évaluées par rapport aux données futures.

Ce hackathon qui commencera en avril est parrainé par AI4D, . Le défi est ouvert jusqu’au 19 avril, les solutions seront évaluées par rapport aux futurs numéros et le gagnant recevra 5 000 $.

« Les effets de COVID-19 n’ont pas encore émergé car la situation évolue rapidement. Avec ce défi, nous espérons contribuer à l’ensemble des connaissances mondiales qui aideront à endiguer l’impact des pandémies comme celle-ci ainsi que celles à venir », estiment les organisateurs.

Fondée en 2018, l’entreprise à un stade précoce permet aux entreprises, aux ONG ou aux institutions gouvernementales d’organiser des concours en ligne autour de problèmes liés aux données.

À partir d’avril, Zindi lancera six hackathons de fin de semaine axés sur COVID-19. « Ils sont un peu comme des sprints afin que nous puissions trouver des solutions beaucoup plus rapidement », a déclaré Lee, sa fondatrice. Les scientifiques des données inscrits sur le site Web de Zindi peuvent participer et plus d’informations seront publiées sur le site Web de la startup dans les prochains jours.

AI4D-Africa qui soutient ce projet est un réseau d’excellence en IA en Afrique subsaharienne. Il vise à renforcer et à développer l’excellence communautaire, scientifique et technologique dans une gamme de domaines liés à l’IA. Il est composé de chercheurs, praticiens et décideurs africains en intelligence artificielle.

Visitez le site

MTN implémente le travail à domicile pour contenir Covid-19

Le géant des télécommunications, MTN, a déclaré qu’il avait commencé la mise en œuvre du plan de travail à domicile. Ce n’est qu’une parmi d’autres mesures qu’il avait prises pour protéger ses parties prenantes alors que la propagation de Covid-19 fait rage dans le monde.

La compagnie de télécommunications a réitéré son engagement à maintenir la connectivité et à assurer la continuité des activités.

Dans un communiqué, MTN a déclaré: «Suite à la confirmation officielle des cas de Covid-19 sur certains de nos marchés, MTN Group a pris une série de mesures de précaution pour assurer la continuité des services et la sécurité de ses parties prenantes, y compris les employés, les clients, les communautés et les fournisseurs contre l’épidémie .

«  Nos services au cours de cette période seront encore plus critiques, donc une priorité est d’assurer la continuité du réseau, la disponibilité des pièces de rechange et des équipements et la mise à niveau de la capacité. Nous souhaitons assurer à nos parties prenantes que la mise en œuvre de mesures de précaution aura un impact négligeable sur nos opérations. ».

MTN affirme avoir installé des scanners dans les bureaux de MTN, en tant que méthode de détection précoce pour tester la température corporelle et des mesures d’hygiène améliorées, notamment des désinfectants pour les mains dans tous les bureaux. 

La mise en place d’un plan de travail à domicile pour les salariés a également été mise en place. En outre, nous avons imposé des restrictions à tous les voyages internationaux et réduit également, dans la mesure du possible, les voyages intérieurs, alors que nous continuons de surveiller la situation. »

MTN a encouragé ses employés, ses parties prenantes et ses clients à rester calmes et à prendre les précautions nécessaires décrites par la fraternité médicale pour minimiser la propagation du virus.

«COVID-19 teste incontestablement notre société. Nous continuons de suivre de près la situation mondiale et adhérons strictement aux recommandations des autorités internationales compétentes telles que l’Organisation mondiale de la santé et les départements locaux de la santé », a déclaré MTN.

Covid-19 : Airtel Kenya renonce aux frais de transactions mobile money

Airtel Kenya a renoncé aux frais de transaction pour son service d’argent mobile.

La compagnie de télécommunications a annoncé qu’à partir de mardi, tout transfert d’argent de personne à personne sera gratuit pendant les 90 prochains jours alors que le pays s’efforce de lutter contre la propagation potentielle du coronavirus.

La société a également augmenté les limites de transaction et les montants que les individus peuvent détenir dans leurs portefeuilles mobiles.

Airtel a augmenté la limite quotidienne de transactions 700 $ à 1 500 $ tandis que la limite quotidienne pour les transactions d’argent mobile est de 300 $ de 1 400 $.

La limite que les abonnés peuvent détenir dans leur portefeuille est également passée à 300 $, contre 1 400 $.

Les frais de transaction pour les transferts du portefeuille mobile vers les comptes bancaires ont été supprimés.

Le géant des télécommunications du Kenya, Safaricom, a annoncé lundi une renonciation à toutes les transactions inférieures 10 $.

Ils ont également augmenté les limites de transactions et les montants pouvant être détenus par les abonnés.

Le Kenya a jusqu’à présent signalé trois cas de Covid-19 depuis vendredi avec 27 personnes placées en isolement alors que le gouvernement intensifie ses efforts pour freiner la propagation du virus.

Le gouvernement a également interdit l’entrée des voyageurs en provenance de pays touchés par le coronavirus. Il a procédé à la fermeture des écoles indéfiniment et encouragé le travail à domicile.