Togo : Le secteur privé réclame une connexion 3G fluide

En fin du mois d’avril, les membres du gouvernement ont eu une séance d’échange avec le secteur privé. Ce dernier a eu à étaler ses préoccupations dans le sens de la bonne marche des affaires. Il est censé financer le Plan national de développement (PND) à 65 %.

A cette occasion, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT), Germain Meba a laissé entendre qu’il faut une connexion fluide pour les opérateurs économiques. Pour lui, il n’est pas question de parler de 4 G ou de 5G mais de faire revenir plutôt la 3G fluide.

«Sans internet fluide, on ne peut rien faire et sur toute l’étendue du territoire, on voit qu’il y a des efforts mais il reste encore à faire, sérieusement, ce volet nous intéresse parce que c’est le nerf de la guerre de l’opérateur  économique actuellement. Quand on a l’internet fluide, on est capable de joindre tout le monde, on est capable lorsqu’on voyage de pouvoir satisfaire les demandes et  être en contact avec nos collaborateurs. La  3G, ce n’est pas la peine même de  parler de 4G, mais ramenez- nous vers la 3G fluide et ce sera plus intéressant », a   souhaité le président Meba cité par nos confrères de 24heureinfos.

Il a fait cette remarque ou du moins cette doléance en présence du ministre des Postes, de l’économie numérique et des innovations technologiques, Cina Lawson.

Tout comme le secteur privé, les particuliers se plaignent à longueur de journée.

Infinix Note 5 s’adapte à la 4 G et  l’intelligence artificielle

Le nouveau smartphone Infinix Note 5, après son lancement à Dubaï est arrivé enfin  sur le marché togolais . Surprise ! Ce téléphone « intelligent », au-delà de toutes ses fonctionnalités inédites intègre l’intelligence artificielle et est compatible à la 4 G.

A l’ère d’Internet, des photos en haute définition, les utilisateurs de téléphones mobiles sont de plus en plus exigeants. Ils recherchent pour la plupart un smartphone à même de leur faciliter la vie et les accompagner au quotidien. Comme à son habitude, Infinix trouve une solution à leurs préoccupations en lançant un téléphone qui les ressemble.

Infinix Note 5 est conçu sous Androidone puis propulsé par le géant Google. Doté d’un écran 6.0 pouce FHD+, il a une mémoire de 32 GB ROM + 3 GB RAM facilement extensible à 64 GB ROM + 4 GB RAM. Une mémoire externe  allant jusqu’à  128 GB peut être utilisée. Les passionnés de photos de qualité irréprochable, de selfies à couper le souffle trouveront un téléphone à la taille de leurs attentes.

L’Infinix Note 5 dispose d’une caméra de 16 M avec flash en avant et 12 M avec double flash en arrière. De nouvelles fonctionnalités permettent de rendre flou l’arrière plan, d’assurer une netteté à l’image. La batterie peut durer jusqu’à trois jours selon les précisions des responsables d’Infinix Togo. En termes de qualité de construction, le Note 5 a une couverture arrière en verre brillant. Il y a trois options de couleurs élégantes dont Milan Black, Berlin Grey et Ice Blue.

Note 5
crédit photo : Tech en Afrique

Intégration de l’intelligence artificielle

 

Infinix Note 5 fait les choses en grand. Ce téléphone s’est déjà adapté à l’intelligence artificielle permettant à son utilisateur de bénéficier de nouveaux  services. A travers des applications comme Google lens, il est possible pour l’utilisateur de prendre en photo, un monument ou tout autre objet puis de chercher à savoir l’histoire que cela cache. Google lens  est un outil capable d’identifier automatiquement ce que votre appareil photo perçoit. Imaginez-vous devant le mont Kilimandjaro et la photo prise vous ressort grâce à l’IA, toute une multitude d’informations un peu comme si vous faisiez une recherche dans le moteur Google.

Au-delà, l’application de l’intelligence artificielle se vit aussi avec Google Assistant pour gérer des tâches de l’utilisateur tel que passer des appels, extraire des informations d’Internet et consulter la  météo. Elle va encore plus loin en interagissant avec l’humain. Avec Assistant Google, vous pouvez poser des questions et obtenir des réponses. De même,  pouvez demander des actualités, des conversions, l’heure, les jours fériés, le sens d’un mot, la traduction d’un autre, entre autres sont possibles. A cela s’ajoute la netteté des photos prises qui sont automatiquement traitées par la fonctionnalité intelligence artificielle dont il est doté.

 

Compatibilité 4 G

 

La plupart des smartphones disponibles sur les marchés se limitent à la 3G. A l’ère où la majeure partie des pays africains à l’instar du  Togo lancent la 4G, il est tout aussi important pour les internautes- toujours en quête d’un meilleur débit- de trouver un téléphone compatible. Infinix Note 5 est bel et bien fonctionnel avec  la 2 ; 3 ou encore 4G. Il suffira donc pour les consommateurs de faire un pas dans cette nouvelle ère marquée par le très haut débit, pour vire et avoir leur propre expérience de la fluidité de la connexion internet.

 

 

 

 

Après Orange et Telecom Egypt , d’autres opérateurs, prêts pour la 4 G !

Le reste des opérateurs de téléphonie mobile égyptiens se préparent à migrer vers la 4G. Le pays est entrain de mettre en place les fréquences nécessaires pour la fourniture de ce débit de connexion internet.

« Nous sommes maintenant prêts à attribuer ces fréquences à n’importe quel opérateur désireux d’en bénéficier. Mais nous attendons que les compagnies achèvent les travaux d’installation nécessaires à l’exploitation de ces fréquences.», a confié à nos confrères de Reuters, le ministre égyptien des Télécommunications Yasser al kadi.

Lire aussi : WhatsApp : Découvrez 4 mises à jour à venir en 2020

En 2016, le groupe Orange, après un moment de réticence a finalement accepté d’acquérir la 4G. Il s’agit pour l’opérateur de proposer du très haut débit au public. Orange Egypt avait signé un accord lui permettant d’obtenir une licenece 4 G d’une puissance de 20 Megawatt .  La compagnie publique Telecom Egypt compte se lancer dans la bataille de la 4G en moins d’un an.

Même si l’Egypte semble être un pays en avance en terme de connectivité, il accuse un retard dans la vulgarisation de la 4 G . L’Etat et les opérateurs ne sont pas encore sur le même diapason raison pour laquelle les multiples appels à candidatures pour la 4G ont été sans succès.