Razak Adjéi : « le business des données est assez vaste. Il faut qu’on s’y prépare »

Razak Adjéi : « le business des données est assez vaste. Il faut qu’on s’y prépare »

Aujourd’hui, les données commencent à occuper une place importante dans le domaine du numérique. En effet, la manipulation des données est devenue essentielle car ces dernières représentent le pouvoir. Comme on le dit dans l’univers du Big Data, celui qui contrôle les données, contrôle le monde.

Interviewé par notre Rédaction, M. Razak Adjéi nous parle de sa rencontre avec l’univers des données. Analyste agricole et expert en agriculture urbaine, M. Razak Adjéi est un homme épanoui depuis qu’il a su comment utiliser les données à bon profit.

Voici l’intégralité de l’interview au cours de laquelle, cet analyste nous explique comment est née sa passion pour les données :

Lire aussi : Cybersécurité : Plus de 3 milliards de comptes Gmail, Hotmail, Netflix et LinkedIn piratés

  1. Comment êtes-vous arrivé dans l’univers des données ?

Vous savez, chaque être humain fourni à chaque instant de sa vie un maximum de données. Et m’étant lancé dans l’entrepreneuriat, surtout sur l’initiation des ménages sur la production de légumes, je me suis rendu compte qu’il y a autant de noms, prénoms, mails des personnes que nous formons à travers toute l’Afrique, ainsi, depuis quelques années. Je regarde sur mon bureau, et dans nos archives électroniques des tas de ces informations que je ne savais pas vraiment quoi faire avec. Un jour, en surfant sur le web, je me suis formé en publipostage. Bimmmmm. C’est là qu’est née ma passion pour les données.

Et surtout que 75% de nos prospections et publications marketing se font sur les réseaux sociaux, j’ai alors trouvé un moyen d’exploiter les mails que j’avais.

2- Pour nos lecteurs, de quoi est-il réellement question quand on parle du domaine des données ?

Les données, c’est une volumétrie massive d’information structurée ou non structurée. Exemple d’information, les informations que nous saisissons quand on remplit un formulaire que ce soit papier ou électronique. Je parle de données structurées ou non structurées parce que connaître le nombre de femmes ou d’hommes qui sont vos lecteurs est mieux que d’avoir le nombre de vos lecteurs en gros.

3- Peut-on dire que c’est un business d’avenir ?

Waoooo cette question. Disons que nous vivons déjà dans l’avenir. Le monde change, et les données sont exploitées pour améliorer les services d’aujourd’hui et construire les services de demain. Dans mon domaine, l’agriculture, les données sont exploitées pour prédire par exemple la tombée de la pluie ou non, un prochain manque d’eau dans le sol pour un producteur agricole, un cas probable d’infestation d’une exploitation agricole par des ravageurs… Dans le domaine de la vente, on utilise désormais les données pour fidéliser les clients à travers leur achat quotidien.

4- Comment se lancer dans ce nouveau business ?

Les données ne sont pas un nouveau business. Seulement que bon nombre de personnes viennent de le découvrir, ce qui crée déjà un marché de données à travers le monde.

Aussi, le business des données est assez vaste.

Que tout le monde peut trouver sa place dans ce domaine, que je ne dirais pas vraiment business

5- Votre mot de fin

Depuis quelques années, tous les objets produisent des données, nos maisons, nos potagers, nos voitures et même nos corps. Presque tout ce qu’on fait aujourd’hui laisse une empreinte numérique, qui décrit notre activité, précise son emplacement et fournit d’autres renseignements qui vont perdurer toute la vie. J’invite tout un chacun à se préparer pour le Big data.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *