WhatsApp : Ces mises à jour attendues en 2021

WhatsApp : Ces mises à jour attendues en 2021

La fameuse application de messagerie instantanée, WhatsApp  prévoit des mises à jour cette année. Après la personnalisation de fond d’écran, la mise sous silencieux de notifications, de nouvelles mises à jour arrivent. Elles commenceront probablement à partir du 8 février par des nouvelles conditions d’utilisation et politique de confidentialité. Voici les autres mises à jour selon WABetaInfo.

Mode vacances

L’application développe actuellement un « mode vacances » pour permettre aux utilisateurs d’archiver des conversations et des groupes pendant un certain temps pour désactiver les notifications de chat. En réalité, nombreux utilisateurs ne souhaitant pas participer à une conversation  pour un temps se sentent obligés de quitter les groupes.

Version de bureau des appels et des appels vidéo

Comme on peut le faire sur les appareils Android et iOS, les appels et les appels vidéo sont les principales innovations que WhatsApp dévoilera en 2021 pour les versions Web et de bureau. La fonctionnalité est en version bêta, mais demeure l’une des plus attendues.

Choix de nombreux appareils

L’utilisation du même compte sur quatre appareils différents est prévue. Pour l’heure, nul ne sait si ce sera accessible des tablettes et d’autres appareils électroniques. Néanmoins, on apprend que l’application peut être utilisée sans que le smartphone principal soit connecté à Internet. Ce qui signifie qu’utiliser WhatsApp Web même si le téléphone est éteint ne posera plus bientôt de problèmes.

Autodestruction de certains contenus visuels

L’entreprise travaille sur une fonction qui a pour but d’améliorer le niveau de confidentialité de sa plateforme. C’est un outil qui supprime toute pièce jointe – image, vidéo ou Gif animé – envoyée à un contact après que le destinataire l’ait ouverte selon le site Entrepreneur. Une option qui vous aidera à économiser de l’espace. Reste à l’utilisateur de décider d’ajouter ou non la validité desdits fichiers.

Lire aussi : Facebook et Twitter, menacés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Related Post

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *