Togo: «Akofa», un chatbot pour dénoncer les violences basées sur le genre

Togo: «Akofa», un chatbot pour dénoncer les violences basées sur le genre

Le Groupe de réflexion et d’action Femme démocrate et développement (GF2D) a initié un chatbot capable d’assister  les violences basées sur le genre. Le chatbot « Akofa » assistera les violences basées sur le genre avant qu’elles soient exposées aux téléconseillers.

Le signalement de toutes violences basées sur le genre (VBG) doit être envoyé sur le numéro WhatsApp (00228 93 96 89 89). En se basant sur les propos tenus par  les responsables de la GF2D, le chatbot est opérationnel tous les jours de la semaine et à n’importe quelle heure. Le chatbot Akofa est une solution numérique pour les victimes des violences basées sur le genre. « Akofa » a été créé dans le but de faire passer l’information et  d’offrir un meilleur service aux victimes.

Lire aussi: Teams: Un simple message permettait de pirater n’importe quel utilisateur

La directrice du GF2D, Madame Noussoessi Michèle Aguey a mis les projecteurs sur une réalité majeure. Elle  a déclaré : « Nombreuses sont les personnes victimes de violence en ces périodes de crise sanitaire qui n’ont pas pu les dénoncer parce qu’elles ont eu peur du regard et jugement de la société à leur égard ou elles étaient animées par cette panique de sortir fréquenter les lieux publics et prendre le risque d’être contaminées par le virus ».

Le chatbot ne permet pas seulement de dénoncer mais de s’informer et ce dans plusieurs langues à  savoir, le Français, l’Ewé, le Kabyè et le Moba. Pour signaler un abus envoyez un « SOS », pour accéder aux informations envoyez « Info » et pour faire appel aux téléconseillers pour une assistance, envoyez « Allo ».

Le chatbot « Akofa » a été créé avec l’aide technique d’eCentre Convivial et l’appui financier  du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *