Bénin : la Police annonce la chasse aux marabouts des réseaux sociaux

Bénin : la Police annonce la chasse aux marabouts des réseaux sociaux

Enfin ! Au Bénin, la Police judiciaire a annoncé ce mardi 1er décembre la chasse contre les marabouts qui promettent de l’argent via les réseaux sociaux. En réalité, il ne se passe pas un seul jour sans que des soi-disant marabouts ne publient des offres trop belles sur les réseaux sociaux. Ils ont envahi les groupes Facebook comme WhatsApp et toujours à la recherche de clients, plutôt de personnes à tromper.

Ils affirment être à même de multiplier de l’argent, un peu comme un investissement rapide, très rentable et sans risque. Une chose est sûre, des personnes sont tombées dans leurs jeux bien qu’il n’existe pas de chiffres pour étayer cela. En tout cas, pas pour le moment.

D’autres sont envahies sans cesse par des images de billets de banques, de portefeuilles dits « magiques », des plumes et de sang. C’est devenu du harcèlement avec une agressivité incroyable qui se fait en ligne. Ces pseudo-marabouts prennent d’assaut n’importe quelle publication susceptible de devenir virale ou non. Tout cette histoire pourrait bientôt s’écrire désormais au passé et c’est la Police judiciaire qui le dit.

« Le procureur de la République près le tribunal de première instance de COTONOU a instruit tous les officiers de la policie Judiciaire (opj) d’interpeller, de mettre en garde à vue et de présenter au tribunal tout individu surpris sur les réseaux sociaux partageant un message de maraboutage en vue de susciter les jeunes au gain facile ou tout autre genre capable de conduire au phénomène de sacrifice tel qu’a vécu le Bénin en début 2018 », lit-on dans un communiqué officiel.

Pour s’y prendre, il est demandé aux internautes béninois d’envoyer à la Police le numéro du marabout et l’institution se chargera d’entrer en contact avec lui et l’interpeller. Au pire des cas, la Police collaborera avec les opérateurs de téléphonie mobile pour avoir le nom et le propriétaire du numéro pour faire son travail.

Lire aussi : Une fausse page Facebook dénommée « Toogocom » vous promet 1000 Mo gratuitement

Related Post

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *