L’Afrique compte près de 700 000 développeurs (étude)

L’Afrique compte près de 700 000 développeurs (étude)

Suite à un rapport publié par le géant Google et la SFI, l’Afrique compte seulement 700 000 développeurs. Répartie inégalement sur tout le continent africain, la majorité de ces développeurs se trouve dans les pays anglophones.

Le rapport « e-Conomy 2020 » établi par Google et la Société Financière Internationale (SFI) a révélé que l’Afrique ne comptait seulement que 700 000 développeurs professionnels dont les 41% se trouvaient principalement notamment l’Afrique du Sud qui compte 118 541 soit un taux de 17%, l’Egypte (83 599) et le Nigeria (83 609) pour un taux de 12% chacun. A la quatrième place se trouve le Kenya avec 58 175 développeurs et après suivent le Maroc et le Ghana pour respectivement 46 483 et 17 488 développeurs.

Lire aussi: Comment gagner de l’argent avec Snapchat?

Ce rapport montre clairement l’avancée du secteur numérique dans les pays anglophones. Cependant, le premier des pays francophones est la Côte d’Ivoire avec 1% sur les 700 000 développeurs professionnels.

Parmi ces 700 000 développeurs, 21% représente les femmes. Un taux jugé encourageant connaissant les difficultés présentes sur le continent africain. Pour résoudre cette baisse de femme dans le secteur numérique, les pays comme l’Egypte, le Maroc, l’Afrique du Sud, la Côte d’ivoire e l’Ouganda ont lancé des programmes de formation pour les femmes dans le domaine des NTIC.

D’après le rapport, 33% de ces développeurs proviennent des universités, 31% sont des autodidactes, 16% ont été formés sur leur lieu de travail, 10% en ligne et le reste pendant des conférences. Les développeurs sont indisponibles pour l’essor de l’économie numérique du continent africain. Le rapport « e-Conomy » prévoit que le secteur de l’économie numérique atteindrait 180 milliards de dollars d’ici 2025 soit 5,2% du PIB du continent africain et 712 milliards d’ici 30 ans.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *