Comment savoir si un smartphone a été piraté ?

Comment savoir si un smartphone a été piraté ?

Aujourd’hui le piratage a atteint une autre dimension. Il suffit juste de peu pour que votre smartphone soit sur écoute ou contrôlé à distance. Alors comment savoir si votre smartphone est piraté ?

Un russe expert en sécurité informatique a donné quelques astuces pour détecter un smartphone piraté. D’après l’expert, l’installation d’un logiciel antivirus et la surveillance du trafic internet des applications suffiraient largement. Vous n’avez pas besoin de toutes les connaissances informatiques pour contrer les attaques cybercriminels.

L’expert russe Dmitri Kouramine, employé dans le laboratoire d’analyse pratique de la société russe « Jet Infosystems » a expliqué qu’il fallait surveiller le trafic Internet de l’appareil. L’expert a précisé qu’une consommation excessive soudaine des données mobiles serait un signe de piratage.

Lire aussi:Top 10 des smartphones ayant un puissant appareil photo en 2020

Selon Dmitri kouramine, lorsque les cybercriminels prennent le contrôle d’un smartphone, ils accèdent toujours aux données. Dans tous les cas, ils commenceront à interagir constamment avec un serveur Internet quelconque. Il déclare : « L’utilisateur peut détecter une telle activité de manière indépendante grâce à la surveillance des ressources du système d’exploitation Android. Pour se protéger contre les cybercriminels, il est recommandé d’utiliser un logiciel antivirus pour smartphones et de surveiller les statistiques de consommation du trafic Internet de diverses applications ».

Pour exemple, l’expert russe a cité l’application « calculatrice ». Normalement cette application ne devait pas utiliser des données pour fonctionner mais s’il arrivait que « la calculatrice » commence à utiliser des données, c’est un signe que votre smartphone a été piraté. La seule solution est de réinstaller le système d’exploitation Android, et pas seulement de réinitialiser son appareil aux paramètres d’usine, a-t-il ajouté.

Ces cybercriminels arrivent à atteindre les smartphones lorsque les utilisateurs tentent d’installer des applications qui ne se trouvent pas sur Google Play et des jeux craqués normalement payants. Des experts espagnols en cyber sécurité de NortonLifeLock et de l’Institut IMDEA ont affirmé que parmi les 8 millions d’applications testées, 24% seraient indésirables.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *