Après sa défaite, Donald Trump risque d’être banni des réseaux sociaux

Après sa défaite, Donald Trump risque d’être banni des réseaux sociaux

Le bras de fer entre Donald Trump et les géants des réseaux sociaux pourrait prendre fin bientôt. Et de façon brusque peut-être. Après sa défaite à l’élection présidentielle du 3 novembre dernier, Donald Trump crie à la fraude.

Déjà, Twitter et Facebook ont masqué plusieurs de ses publications. Ces réseaux sociaux trouvent que les contenus partagés par le désormais ancien président n’ont pas raison d’être. Il s’agit entre autres de messages d’autoproclamation comme président élu au moment où les dépouillements étaient en cours.

La principale raison pour laquelle Donald Trump risque gros, c’est qu’il va devenir citoyen ordinaire. Après la passation de services en janvier 2021, il sera sanctionné au même titre que tout le monde. Pour le moment, il y a un certain laxisme par rapport à la sanction à lui infliger en cas de dérives.

Lire aussi : TikTok trouve un accord avec l’administration américaine

« Mais quand il sera redevenu le « citoyen Trump », s’il continue à appeler à la violence et à enfreindre le règlement, Twitter, Facebook, YouTube et tous les autres devront prendre le problème au sérieux et ne pas hésiter à le bannir en cas de besoin », commente Hany Farid, spécialiste des réseaux sociaux à l’université de Berkeley.

Twitter de son côté, peut , s’il le juge nécessaire, suspendre un compte de façon permanente et interdire la création de nouveaux profils en cas d’infractions graves et répétées. Donald Trump pourra-t-il mettre de l’eau dans son vin?

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *