Les Etats-Unis poursuivent Google en Justice

Les Etats-Unis poursuivent Google en Justice

Les Etats-Unis poursuivent Google en Justice. La justice américaine  a porté plainte contre Google  pour le joug illégal qu’il exerce sur les recherches et les annonces publicitaires en ligne. Ces accusations ont été formulées suite à une enquête d’un an qui a aussi dans sa ligne de mire Facebook et Apple.

Le département de la Justice américaine et la principale autorité fédérale en matière de concurrence  ont déposé une plainte ce mardi  20 octobre  2020 contre Google pour abus de position dominante dans le domaine de la recherche et des annonces publicitaires en ligne.

11 Etats républicains ont emboité le pas. Ils accusent  le plus célèbre des moteurs de recherches de contrôler les recherches en ligne à travers  des accords commerciaux pour écarter les autres concurrents. Google a ainsi versé des milliards de dollars à Apple pour que son moteur de recherche apparaisse par défaut sur les IPhones.

Lire aussi: Des ex-employés de Google et Facebook chez TikTok

Cette pratique cause du tort aux utilisateurs, aux annonceurs et aux petites boîtes qui sont obligés de choisir des publicités chères. Dans un communiqué le département de la justice américaine déclare : « Si nous laissons Google poursuivre ses pratiques, nous perdrons la prochaine vague d’innovateurs. Le temps est venu  de rétablir la concurrence dans ce secteur vital ». Les autorités américaines ont lancé une chasse aux sorcières en mettant en place une enquête visant Google, Amazon, Apple et Facebook.

Google ne s’est pas laissé faire et se défend en ces termes : « Si le client choisit Google, c’est par choix et non par manque d’alternatives ». L’an dernier, les autorités européennes ont infligé une amende de  4,3 milliards d’euros à Google. Cette amende n’est rien comparable à l’énorme capital de Google évaluée à 800 milliards de dollars. Même si cette plainte prendra du temps, elle est soutenue par beaucoup de politiciens qui veulent voir la chute des géants  Google et Facebook. C’est la plus grande poursuite contre un géant numérique après celle contre Microsoft il y a  22 ans de cela qui s’est soldée à l’amiable.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *