Cameroun : la taxe sur les téléphones et les tablettes est suspendue

Cameroun : la taxe sur les téléphones et les tablettes est suspendue

Les utilisateurs camerounais de téléphones portables et de tablettes peuvent lâcher un « Ouf » de soulagement. Le président Paul Biya a suspendu l’application de la collecte de droits et taxes de douane sur les téléphones et tablettes via une plateforme numérique dédiée.

Dans une correspondance en date de ce lundi 19 octobre 2020, le président de la République camerounaise a demandé au Premier ministre « de faire surseoir à la mise en œuvre de la collecte par voie numérique des droits de douane et taxes sur les téléphones et terminaux importés ». Cette nouvelle taxe numérique qui a été mise en vigueur le 15 octobre dernier a suscité une vague d’indignation au sein de la population camerounaise.

Cette décision présidentielle de suspendre la nouvelle taxation fait le bonheur des opérateurs de téléphonie mobile. En effet, ils ont formulé la semaine dernière une offre de services dédiée en remplacement à la plateforme Arintech. L’Association des opérateurs de téléphonie mobile du Cameroun (AOTMC) veut évincer la plateforme de Paul Zambo. Elle a relevé des failles sur le fonctionnement de cette plateforme numérique impliquée dans le nouveau dispositif de collecte de ces taxes.

Lire aussi : Cameroun : une taxe numérique entre en vigueur cette semaine

Frédéric Debord, le directeur général d’Orange Cameroun qui est la tête de l’AOTMC a proposé une « offre alternative » au gouvernement. Contrairement à Arintech, la solution de l’association garantit « une plus grande protection des consommateurs, un mécanisme de paiement contrôlé par le client, et une communication intense sur le dispositif convenu », selon Frédéric Debord.

Les opérateurs de téléphonie mobile soulignent que cette solution remplaçante d’Arintech limitera les risques de plaintes des consommateurs. Cette offre alternative permettra de collecter dans des délais précis les droits et taxes de douane dus.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *