L’Afrique du Sud manque d’experts en ingénierie et TIC (rapport)

L’Afrique du Sud manque d’experts en ingénierie et TIC (rapport)

Qui aurait cru que le pays qui fait le plus parler de lui en Afrique en matière de technologie manque d’experts dans le domaine ? C’est ce que révèle l’étude réalisée par l’agence Xpatweb spécialisée dans les tendances de l’expatriation et de la mobilité internationale dans le monde.

L’étude 2020 de Xpatweb révèle que les entreprises sud-africaines peinent à trouver des professionels en ingénierie et dans les TIC en général. Au total 178 entreprises ont participé à cette étude annuelle réalisée sur les compétences sud-africaines. Parmi elles, des sociétés cotées à la Bourse de Johannesburg et des multinationales qui ont aussi donné leur avis.

Plus concrètement, ces entreprises estiment à travers Xpatweb qu’elles ont du mal à trouver un ingénieur qualifié (21%) et un professionel des TIC (19%). Selon les participants, cette situation serait principalement due à deux raisons.

Lire aussi : L’Afrique du Sud a la « meilleure qualité de vie numérique » (rapport)

Les entreprises ont évoqué l’incompatibilité des programmes de formation avec les besoins des entreprises sur le terrain. La deuxième raison est la fuite des cerveaux. 76% des entreprises ont indiqué la nécessité de rechercher des experts à l’international. Sur le plan local, elles font face à une pénurie de compétences.

Par ailleurs, d’autres profils sont aussi recherchés à l’instar d’experts en ingénierie et dans les TIC. Les entreprises ont évoqué la rareté des artisans, des cadres supérieurs, des responsables financiers, des professionnels de la santé, des spécialistes médias et marketing, des personnes maîtrisant les langues étrangères, des professionnels des sciences et des enseignants des sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM).

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *