Ghana : 11 startups participeront au premier accélérateur d’intelligence artificielle

Ghana : 11 startups participeront au premier accélérateur d’intelligence artificielle

L’Afrique veut mettre l’intelligence artificielle au cœur de son expansion technologique. Onze startups issues de quatre pays du continent ont été sélectionnées pour participer au premier accélérateur d’intelligence artificielle en Afrique au Ghana. Cette rencontre leur permettra de concrétiser leurs idées sur la base de l’IA.

Ce premier programme d’accélérateur d’intelligence artificielle est le fruit d’un partenariat entre le Ghana Tech Lab, la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) et IBM (International Business Machines Corporation). Le programme vise à booster et à promouvoir  les innovations basées sur l’intelligence artificielle en Afrique. 

Suite à une compétition internationale, 11 startups d’IA axées sur l’innovation ont été sélectionnées. Elles sont originaires du Ghana, d’Afrique du Sud, du Rwanda et d’Ouganda. Elles participeront donc à cette première édition d’accélérateur d’intelligence artificielle qui aura lieu au Ghana.

Trois entreprises évoluant dans le domaine de l’IA ont été sélectionnées au Ghana. Diagnosify , qui utilise l’IA pour diagnostiquer les maladies de la peau. La seconde est Kwanso, une solution pour prévenir, suivre et surveiller les accidents de la route. La troisième startup s’appelle Xpendly, une application de gestion des finances personnelles en un seul endroit.

Le Rwanda et l’Ouganda sont également représentés chacun par trois startups. La startup aquacole Aqua Safi, la plateforme SaaS Data Systems et la société de cybersécurité Tabiri Analytics représente le premier pays. Le second est représenté par les startups de e-santé Chil AI, Global Auto Systems et Wekebere. Les deux dernières entreprises sélectionnées sont d’Afrique du Sud. Il s’agit de Congretype, qui propose des solutions dans les énergies renouvelables, les TIC pour le développement et l’agriculture climato-intelligente et  Openbanking, qui a développé un moyen sûr et sécurisé pour les consommateurs de partager des informations financières.

Les startups d’Intelligence artificielle sélectionnées participeront à un accélérateur structuré de cinq mois, en étroite collaboration avec des mentors techniques d’IBM et des consultants en développement commercial pour aider à transformer leurs idées d’IA en solutions réalisables. Le programme combinera le virtuel et le présentiel.

Lire aussi : L’ANAC demande aux Ivoiriens de faire identifier leurs drones

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *