Facebook refuse de sanctionner Donald Trump

Facebook refuse de sanctionner Donald Trump

Tout le monde n’est pas du même avis que Twitter.  Son voisin Facebook ne veut pas suivre le même chemin que lui. Tout est parti de deux messages du président américain sur Twitter.

Facebook ne va pas supprimer les diatribes de M. Trump. Mark Zuckerberg président de Facebook sur Fox News lors d’une entrevue a critiqué le choix de Twitter de censurer les tweets du président américain. Lui va plutôt dans le sens de la liberté d’expression sur les plateformes. 

«Nous avons une politique différente de celle de Twitter à ce sujet. Je crois juste fermement que Facebook ne devrait pas être l’arbitre de la vérité sur tout ce que les gens disent en ligne», a-t-il déclaré avant d’insister: «les entreprises privées, surtout les plateformes, ne devraient probablement pas être en position de faire cela».

Facebook est souvent pointé du doigt par le clan républicain. Après avoir signé jeudi 28 mai un décret qui vise à limiter la liberté des réseaux sociaux, Donald Trump trouve ainsi un fort allié pour son combat . Le décret va permettre aux abonnés qui se disent injustement punis par ces entreprises de les poursuivre en justice. 

A chacun son mode de défense. Jack Dorsey, le patron de Twitter ne compte pas emboîter le pas à Facebook. Il va continuer de censurer les messages qui ne cadrent pas avec la politique intérieure de son réseau social.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *