Des ingénieurs rwandais forment des opérateurs de vols aux Etats Unis

Des ingénieurs rwandais forment des opérateurs de vols aux Etats Unis

L’utilisation des drones est devenue monnaie courante de nos jours pour effectuer une pléthore d’opérations. C’est dans ce cadre que des ingénieurs rwandais ont été choisis pour former des opérateurs de vols de drones au États-Unis. Zipline une entreprise américaine spécialisée dans la technologie de drones dans le secteur sanitaire a permis de concrétiser ce projet.

Après avoir usiter la même technologie au Rwanda et dans plusieurs pays, c’est autour des États-Unis de tester ces drones. Le but est de desservir des points de santé aux USA en matériel médical indispensable pour lutter contre le coronavirus et stopper la chaîne de contamination. La société a envoyé des représentants rwandais afin de séduire le marché instable américain et former des opérateurs aux USA. Une information crédibilisée par Melissa Rusanganwa, responsable de la réglementation et de l’intégration du système d’aviation chez Zipline auprès du journal New Times.

Avec la formation de près de 181 opérateurs de vols, l’entreprise a annoncé qu’elle a reçu l’approbation des États-Unis pour distribuer le matériel sanitaire. Ceci est destiné au centre médical de Huntersville de Novant Health depuis un dépôt situé à côté de ses installations à Kannapolis, en Caroline du Nord.

Lire aussi : Covid-19 : le Ghana met des drones au service de la santé

La société affirme que ses drones ont effectué plus de 40000 livraisons commerciales. Elles ont également parcouru plus de 1,8 millions de miles autonomes. Maintenant, elle utilise ses drones pour aider à répondre à la pandémie de Covid-19.

Lire aussi : Covid-19 : Le Rwanda utilise des drones pour sensibiliser

Avec un partenariat gagnant entre ingénieurs rwandais et américains pour le transfert de compétences. L’utilisation de la technologie s’inscrit comme une matière indispensable dans le développement du monde. Et cela est en passe de substituer l’homme pour longtemps.

DRAVIE Djatougbé Aimée

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *