Brésil : Les paiements via WhatsApp suspendus par la Banque centrale

Brésil : Les paiements via WhatsApp suspendus par la Banque centrale

Coup de massue sur la tête de Facebook ! La Banque centrale du Brésil n’est pas sur la même longueur d’onde que le géant de la Silicon Valley. Verdict : les paiements via Whatsapp annoncés la semaine dernière ne sont plus une réalité. Pas pour le moment…

La banque centrale du Brésil a suspendu la fonctionnalité de paiement WhatsApp une semaine après le lancement du service . Dans un communiqué, la banque centrale a indiqué qu’elle avait pris la décision pour garantir la concurrence sur le marché des systèmes de paiement.

Selon le journal Bloomberg qui rapporte l’information,  la banque prendra ce temps de suspension pour évaluer les risques potentiels pour l’infrastructure de paiement du pays et déterminer si WhatsApp est conforme à la réglementation.

WhatsApp avait espéré que son système de paiement pourrait être utilisé par des personnes pour payer des entreprises ainsi que pour transférer de l’argent à des particuliers. Le service serait gratuit pour les particuliers. Les entreprises auront des frais de traitement de 3,99%.

L’entreprise a été surprise par la décision de la Banque centrale brésilienne, car la société avait été en contact régulier avec l’autorité selon nos informations. « Notre objectif est de fournir des paiements numériques à tous les utilisateurs de WhatsApp au Brésil en utilisant un modèle ouvert et nous continuerons à travailler avec des partenaires locaux et la Banque centrale pour rendre cela possible », a déclaré les responsables de l’entreprise.

La Banque centrale du Brésil a demandé à Mastercard et Visa de cesser d’autoriser les paiements et les transferts d’argent via l’application. En cas de non-respect de cette injonction, les sanctions vont tomber. Après avoir raté le lancement de ce service de paiement en Inde, l’application de messagerie appartenant à Facebook est dans de beaux draps avec le Brésil, son deuxième plus grand marché.

Lire aussi : Trois entrepreneuses togolaises parmi les finalistes de WIA 2020

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *