Africatech 2020 : voici les startups qui proposent les meilleures solutions numériques en médecine

Africatech 2020 : voici les startups qui proposent les meilleures solutions numériques en médecine

Cinq startups africaines sont sorties vainqueures de la finale de la compétition Africatech sponsorisée par Sanofi. Il s’agit des startups du Nigeria, du Kenyan, du Sénégal, de l’Ouganda et du Cameroun. Tenue en ligne ce week-end, du 13 au 14 juin, cette compétition technologique vise à trouver des solutions numériques dans le secteur sanitaire africain.

Début 2020, l’entreprise transnationale française Sanofi a lancé un appel à candidature aux startups à travers l’Afrique. Les candidats sont soumis à quatre épreuves ou défis à vocation sanitaire. Sur 268 candidatures parvenues de 34 pays africains, 11 startups ont présenté leurs projets devant un jury et un public en ligne lors de l’événement virtuel en direct ce week-end. 

Sur les 11 startups qui ont présenté leur projet, cinq ont pu remporter le sésame. Une startup sénégalaise, nigériane, kényane, ougandaise et camerounaise. Elles ont relevé les quatre défis de la compétition qui tournent autour de la santé.

On a entre autres : «comment accompagner les patients avec un carnet de santé numérique pour accéder aux informations et prendre des décisions». EYONE a remporté ce défi. Il s’agit d’une startup kényane, qui propose un dossier médical partagé où les patients ont accès à leur dossier médical en permanence. Ils sont aussi connectés à 35 professionnels de la santé en ligne qui se sont associés à la startup.

La startup nigériane et la plateforme de télésanté Mobihealth International est le meilleur de sa catégorie . Le défi était « comment aider les systèmes de santé à passer des solutions logistiques manuelles aux solutions logistiques intelligentes au point de service». Mobihealth International a donc élaboré le premier dossier médical électronique et application vidéo de télésanté entièrement intégré en Afrique. La startup à travers la plateforme veut utiliser la télémédecine pour fournir aux habitants des pays du Sud un accès à des services de santé de qualité.

Lire aussi: Bpifrance à la conquête des startups africaines

La Kényane MamaPrime a remporté le troisième défi intitulé : «Comment améliorer le financement et l’impact des solutions de santé innovantes en Afrique». MamaPrime est une entreprise de technologies financières qui permet aux mères et à leurs familles de prépayer leurs services de soins prénataux et postnataux et de bien-être de l’enfant en plusieurs versements tout au long de leur grossesse.

Quant à ultime défi, deux startups s’en sont sorties victorieuses. Le défi était intitulé : «fondation Sanofi Espoir: Comment améliorer la santé maternelle et néonatale en Afrique subsaharienne». Une des lauréates est la startup ougandaise Teheca. Elle met en relation les nouvelles mères et les femmes enceintes avec des infirmières qualifiées pour des contrôles postnataux à domicile. Ceci grâce à des solutions à faible coût et à faible technologie. L’autre lauréate est l’Agence universitaire pour l’innovation du Cameroun. Il s’agit d’un centre d’innovation scientifique, technologique et d’entreprise.

Lire aussi : Africa TechUp Tour, 3 projets retenus pour le compte du Togo

Rappelons que Sanofi est une entreprise transnationale française dont les activités incluent la pharmacie et les vaccins. Elle occupe la troisième place mondiale dans son secteur et Paul Hudson est son PDG.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *