Darwin Agbéwonou Yawovi : « Nous voulons faire de Dashmake, la meilleure entreprise mondiale dans le domaine du numérique »

Darwin Agbéwonou Yawovi : « Nous voulons faire de Dashmake, la meilleure entreprise mondiale dans le domaine du numérique »

Dashmake est  une startup togolaise. Elle s’est dévoilée au public en 2016 grâce au concours Apps Togo. Depuis le lancement de son application SOS System Mobile, la jeune pousse a connu une fulgurante ascension. Plusieurs prix internationaux sont venus confirmer que cette application a de quoi révolutionner le monde du secourisme.

Tech en Afrique s’est ainsi intéresser à l’un des co-fondateurs de Dashmake. Darwin Agbéwonou Yawovi répond sans ambages à nos questions. Bonne lecture !

Tech en Afrique : Parlez-nous de votre parcours ?

Je suis Darwin Agbéwonou Yawovi , je suis né à Lomé, ainé d’une famille de quatre enfants. J’ai fait mes études primaires, secondaire et universitaires à Lomé. Je suis diplômé d’une Licence en Droit Privé et je me prépare à faire un Master en Droit des Affaires et Fiscalité. J’ai fait mes études universitaires à L’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest Unité Universitaire du Togo. Je cumule des expériences professionnelles en tant que Juriste junior dans des cabinets d’avocats et Entrepreneur Social et Business depuis huit ans.


Tech en Afrique : Comment est née cette idée et qu’est-ce qui a déclenché sa mise en œuvre ?

Une de nos anciennes collaboratrices à perdu la vie suite à un accident de la circulation routière et les témoins n’arrivaient pas à indiquer de manière exacte aux secours l’endroit réel du sinistre. Notre collègue à perdu la vie dans cet accident et cela a créé le déclic au sein de l’équipe. SOS System est né.


Tech en Afrique : Beaucoup de startups se focalisent sur leurs réussites en omettant de mentionner leurs échecs. Quels sont d’abord vos réussites durant ces années ?

Nous faisons partie des rares startups à avoir cumulé sur trois ans près de 50 000 dollars en termes de récompenses reçues pour le caractère innovant de notre solution.

Aujourd’hui SOS System via son application mobile SOS Mobile revendique près de 130 000 utilisateurs et est utilisé dans 03 pays en dehors du Togo : Ghana, Cote d’Ivoire, Sénégal. Nous faisons partie du Réseau Ashoka, et du Réseau Social And Inclusive Business Camp deux grands réseaux qui rassemblent les entreprises innovantes qui produisent de l’impact social.


Tech en Afrique : Qu’en est-il de vos réelles difficultés ?

La Team Dashmake

Au Togo essentiellement nous ne sommes pas arrivés à faire valider notre projet. Des difficultés administratives en passant par des difficultés d’ordre logistique, notre solution ne rassemble que 1000 utilisateurs actifs au Togo, ce qui est 100 fois moins que la cote d’ivoire et les autres pays. Nous avons du financement certes mais le marché togolais n’est pas dynamique. Notre action actuellement est plus focalisé sur l’extérieur que le Togo ce qui est décevant pour une startup comme la nôtre. Aussi il y’a pas réellement de programmes adaptés aux startups numériques dans notre pays. La majorité surfent sur les subventions et les Grants.


Tech en Afrique : Comment avez-vous pu tenir jusqu’à présent ? Autrement dit qu’est-ce qui fait la force de votre startup ?

La première force c’est l’équipe, ensuite les valeurs et la vision de Dashmake.


Tech en Afrique : A cœur ouvert, quels sont vos conseils pour les entrepreneurs togolais d’abord et ceux du monde entier en général ?

Le Togo est un petit marché, peu compétitif. Malgré le foisonnement des talents, le pays n’attire pas d’investisseurs. Pensez à vous lancer si possible sur d’autres marchés. Considérez le Togo comme un laboratoire de test, réalisez votre action et quand vous la validerez, lancez-vous à la conquête de l’extérieur. Aussi ayez une vision et arriver à la décliner et à la partager. Dashmake a une vision simple : « Être et demeurer éternellement la meilleure entreprise mondiale dans le domaine du numérique » quand les gens l’écoutent certains en rient, ils se disent ces jeunes n’ont pas les pieds sur terre, peuvent t’ils devenir des Facebook, des Apple, je leur réponds oui.

Une petite anecdote : ‘ Lorsque nous avons reçu le prix App Togo en 2016, un autre lauréat lors d’  « une formation en création d’entreprise a dit devant les autres lauréats et le formateur que notre projet SOS SYSTEM était une utopie. Le jour là j’ai gardé mon calme et je me suis dit en moi que nous allions lui prouver le contraire. Aujourd’hui son projet n’est jamais sorti et aucun Togolais ne le connait mais Dashmake a fait le tour de la planète. La morale : « Agissez plutôt que de réagir à tel ou tel propos ».

Lire aussi : France/ Université  de la e-santé : La startup togolaise  Dashmake y est

Cliquez pour visiter le site internet de la startup

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *