Kenya : Telkom réduit les frais de connexion internet pour les étudiants

Kenya : Telkom réduit les frais de connexion internet pour les étudiants

La société de téléphonie mobile kényane Telkom apporte son aide à l’éducation locale. Elle vient de mettre en place un système de données mobiles personnalisées pour lutter contre le coronavirus.

C’est un système qui servira au corps enseignant, aussi bien qu’aux étudiants de l’Université de Nairobi, Kiama Gitahi. Cela va aider les étudiants à continuer leur formation universitaire en ligne.

Le Kenya opte pour le renouvellement des titres de séjour en ligne

Telkom répond aux besoins de plus 40.000 étudiants de ladite université. Ces forfaits mensuels à coût réduit, permettront aux concernés de se connecter peu importe leur localisation dans l’université.

Le vice chancelier de l’UoN, le professeur Kiama Gitahi a déclaré : << que le e-learning est un système approprié pour veiller à la bonne éducation des étudiants malgré la gravité du covid-19. >>

Le professeur n’a pas tari d’éloges pour vanter les avantages du e-learning qu’il trouve très attrayant vu la situation qui oblige étudiants et corps enseignant à être séparés les uns des autres. Pour corroborer les propos de Kiama Gitahi, le directeur général de la maison de téléphonie mobile, Mugo Kibati, affirme << que l’entreprise ne cesse de mettre la population au centre de ses préoccupations majeures, pour la satisfaire pleinement. >>

Covid-19 : Airtel Kenya renonce aux frais de transactions mobile money

Il ajoute que son entreprise est en voie de trouver d’autres moyens avantageux qui vont donner aux utilisateurs plus de liberté dans l’utilisation de « l’offre Telkom ». Il exhorte par la même occasion, la communauté à rester à la maison et à appliquer les gestes barrières. Pour mener à bien le projet, Telkom et l’entreprise américaine Loon vont s’associer.

Loon va offrir des ballons pour accélérer le projet et desservir plusieurs localités dont Nairobi, Nyeri, Nakuru, Kitui, Nanyuki, Narok et Kisii peu importe le pourcentage de couverture réseau . Avec une expérience au Pérou et au Costa Rica, Loon va propulser ses ballons depuis son site américain et veut atteindre une forte capacité de couverture y compris les zones difficiles d’accès .

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *